Soutien aux activités extrascolaires des enfants et des jeunes

Soutien aux activités extrascolaires des enfants et des jeunes

Dès leur plus jeune âge, les enfants sont sensibles à leur environnement social et bâti. Il appartient en premier lieu aux parents et à l’entourage proche de soutenir les enfants dans l’exploration de cet environnement en encourageant le développement de leur capacité de s’exprimer et d’agir. En complément de cet appui primaire des parents, d’autres acteurs encouragent le développement des enfants dans les accueils collectifs de jour, à l’école et dans les activités extrascolaires qui ont lieu après les cours, pendant les week-ends ou durant les vacances.

Au cours du développement vers l’âge adulte, les activités de jeunesse extrascolaires (à 25 ans) se diversifient et peuvent prendre des formes multiples, comme par exemple :

  • Participer à un conseil d’enfants (6-12 ans) dans son quartier pour exprimer ses préoccupations et ses envies ou pour donner son avis sur le réaménagement de place de jeux
  • Faire une pétition avec ses amis pour demander l’ouverture des salles de gym le week-end dans sa commune ou pour la création d’un skatepark.
  • Fréquenter un centre d’animation socioculturelle
  • Partir en camps de vacances ou participer à des accueils à la journée
  • Monter sa première pièce de théâtre à l’adolescence
  • Organiser un festival de concerts dans sa région
  • Encadrer des enfants dans un camp de vacances
  • Etc.

Soutien au niveau communal

Les activités de jeunesse extrascolaires peuvent être soutenues par les autorités communales selon les ressources à disposition, parfois par l’intermédiaire d’un professionnel de la jeunesse (animateur, travailleur social de proximité, délégué jeunesse, etc.). Ce soutien peut par exemple prendre les formes suivantes :

  • bénéficier d’un accompagnement et/ou de démarches administratives facilitées (demande d’autorisation pour utiliser une place, etc.)
  • bénéficier de la gratuité ou d’un coût réduit de certains services (mise en place de vauban pour une manifestation, possibilité de photocopier ou d’envoyer des documents, etc.)
  • disposer de matériel et des infrastructures (location de salle, etc.)
  • (éventuellement) recevoir une aide financière pour un projet à but social, sportif ou culturel
  • Être accompagnés dans la création d’un conseil d’enfants (6-12 ans) ou de jeunes (13-25 ans) qui peut s’exprimer sur des projets des autorités qui concernent les enfants et les jeunes
  • etc.

Pour en savoir plus sur le soutien des communes

Soutien au niveau cantonal

Des groupes de jeunes ou d’enfants peuvent également être soutenus dans leurs activités par les autorités cantonales via le délégué cantonal à l’enfance et à la jeunesse, de manière complémentaire, en particulier :

  • être conseillé dans l’élaboration et la réalisation d’un projet dans le domaine social, sportif ou culturel grâce au service Jaiunprojet.ch
  • recevoir une aide financière pour leurs projets collectifs à but social, sportif ou culturel
  • obtenir des conseils et un appui pour créer et assurer le bon fonctionnement de son association par le Groupe de liaison des activités de jeunesse du canton de Vaud (GLAJ-Vaud)
  • avoir des possibilités de suivre des formations courtes (max. 2 jours) proposées par le service FORJE, à moindre coût, pour encadrer des enfants dans des activités de jeunesse
  • faire reconnaître son expérience d’encadrement d’enfants dans les activités de jeunesse comme équivalente à tout ou partie d’un stage exigé dans le cursus de la formation professionnelle.

Participer au niveau cantonal

Les jeunes intéressés peuvent également faire des « expériences participatives » au niveau cantonal :

  • devenir membre de la Commission cantonale de jeunes (14-18 ans) qui a pour mission de transmettre des propositions au Conseil d’Etat sur toute question et projet de loi qui la concerne
  • participer à la Session cantonale des jeunes (13-20 ans) qui a lieu tous les deux ans et qui permet aux jeunes résidant dans notre canton de réfléchir et de débattre avec des députés du Grand Conseil sur des sujets qui les intéressent.

Toute personne ─ enfants, jeunes, parents, élus, professionnels ou bénévoles ─ intéressée et concernée par ces activités de jeunesse extrascolaire peut s’adresser au délégué cantonal à l’enfance et à la jeunesse pour obtenir des informations, des conseils et être orienté vers les ressources à disposition.

Autres liens utiles...

Partager la page