Mariage

Célébration du mariage

La célébration peut avoir lieu au plus tôt 10 jours et au plus tard 3 mois après la clôture de la procédure préparatoire de mariage. Les fiancés conviennent avec l'officier de l’état civil de la date du mariage.

Ils choisissent également dans quelle salle le mariage sera célébré. Si les fiancés choisissent de célébrer leur mariage dans un  arrondissement d'état civil d'un autre canton, l'officier leur remettra une autorisation de célébrer leur permettant de se marier dans n'importe quel office d'état civil en Suisse (au plus tôt 10 jours et au plus tard 3 mois après la clôture de la procédure préparatoire).

Le mariage est célébré publiquement, en présence de deux témoins majeurs et capables de discernement. Si les fiancés ne comprennent pas la langue de l’office de l’état civil dans lequel est célébré le mariage, ils doivent recourir à un interprète et en assumer les frais.

Garder ou changer de nom de famille après le mariage

La modification du Code civil suisse du 1er janvier 2013 concrétise l’égalité des époux en matière de nom et de droit de cité. Chacun des époux conserve son nom et son droit de cité. Les fiancés peuvent toutefois déclarer vouloir porter comme nom commun le nom de célibataire de l’homme ou de la femme.

L’enfant de parents mariés reçoit soit le nom de famille commun, soit – si ses parents portent un nom différent – le nom de célibataire que les parents ont choisi comme nom de famille au moment du mariage. Lorsque l'autorité parentale est exercée de manière exclusive par l'un des parents, l'enfant acquiert le nom de célibataire de celui-ci.

A l’avenir, les partenaires peuvent lors de l’enregistrement du partenariat déclarer vouloir porter un nom commun; ils peuvent choisir entre le nom de célibataire de l’un ou de l’autre.

Haut

Reprise et déclaration de nom

Selon le nouveau droit du nom en vigueur dès le 1er janvier 2013, chaque office de l’état civil est compétent pour enregistrer les déclarations concernant le nom dans les cas suivants :

En tout temps :

Dans le délai d’une année, dès l’entrée en force de la décision d’attribution de l’autorité parentale conjointe ou de l’autorité parentale conjointe déclarée devant l’officier de l’état civil :

Procéder à la reprise du nom de célibataire

Droit de cité

Fiancés suisses

Chacun des époux conserve son droit de cité cantonal et communal.

Fiancé(e) étranger(ère)/fiancé(e) suisse

Le conjoint suisse conserve le droit de cité cantonal et communal qu'il possédait lorsqu'il était célibataire ou acquis lors d'un précédent mariage avec une personne suisse.

Le conjoint étranger n'acquiert ni un droit de cité suisse ni la nationalité suisse par le mariage.

Informations sur les naturalisations facilitées après le mariage

Haut

Régime matrimonial

Le régime légal ordinaire est celui de la participation aux acquêts et s’applique d'office par défaut à moins que les conjoints n’aient adopté un autre régime par contrat de mariage ou qu’ils ne soient soumis au régime matrimonial extraordinaire (séparation de biens). Le contrat de mariage peut être passé devant notaire avant ou après la célébration du mariage.

Des informations sur les régimes matrimoniaux sont à demander à un notaire. Vous trouverez aussi des informations dans Droit matrimonial ("Droit matrimonial et droit successoral"). L’office de l’état civil ne fournit pas d’informations concernant aux régimes matrimoniaux.

 

 

 

Partager la page