« Vieillir 2030 »: la politique cantonale pour les seniors

 

Les changements démographiques, économiques et sociaux qui marqueront les deux prochaines décennies auront un impact sur le vivre-ensemble des différentes générations et, en particulier, sur la place des seniors dans la société. Ils auront également une influence sur les besoins et l’offre en termes de prestations médico-sociales et d’accompagnement ainsi qu’en termes de prestations de soins. Afin de répondre à ces évolutions et nombreux défis, le Département de la santé et de l’action sociale (DSAS) donne une nouvelle dimension à sa politique pour les seniors avec « Vieillir 2030 ».

Cette politique du vieillissement, élaborée via une démarche participative très large, devrait être finalisée au printemps 2022. Elle est conçue pour être évolutive et sa mise en œuvre se fera en fonction des enseignements tirés des projets pilotes déjà lancés et de ceux qui le seront à l'avenir.

Une nouvelle stratégie pour répondre aux besoins des seniors et valoriser leur place dans la société

« Vieillir 2030 » intégrera à la fois le volet santé et social et permettra ainsi de mieux coordonner les projets et prestations existants ainsi que les nouveaux programmes. Cette nouvelle stratégie simplifiera également l’orientation des seniors vers les différentes offres.

« Il est aujourd’hui nécessaire de développer une vision partagée par tous les acteurs du domaine de la vieillesse, et notamment les premiers concernés, les seniors, souligne Rebecca Ruiz, cheffe du Département de la santé et de l'action sociale. Les politiques publiques au service des seniors doivent être décloisonnées ; on sait à quel point les domaines de la santé et du social sont liés. Cette imbrication est particulièrement importante lorsque les personnes deviennent fragiles ou vulnérables. »  

Cinq axes stratégiques

« Vieillir 2030 » s'articule autour de cinq axes stratégiques:

  • renforcer l’accessibilité aux prestations socio-sanitaires pour les seniors et leurs proches,
  • accompagner les transitions dans les parcours de vie,
  • valoriser la participation et les liens sociaux,
  • favoriser l’autonomie et la dignité dans le vieillissement,
  • proposer des environnements de vie diversifiés soutenant un vieillissement en santé.

Riche offre existante et nouveaux projets

Aujourd’hui, le Département de la santé et de l'action sociale déploie déjà des politiques publiques destinées aux seniors. Certaines de ces activités et prestations sont proposées par des tiers para-publics ou privés subventionnés par l’Etat. Il s’agit notamment:

La nouvelle stratégie couvrira non seulement l’offre actuelle de prestations mais aussi les nouveaux projets, activités et prestations.

Les premiers projets pilotes sont lancés

Plusieurs projets pilotes ont déjà été lancés pour tester des démarches novatrices:

Appel à projets

Par ailleurs, le Département de la santé et de l'action sociale lancera un appel à projets début 2022 pour expérimenter des projets novateurs pouvant s’inscrire dans les lignes directrices de la future politique pour les seniors. Un jury sera composé prochainement afin de définir les contours de cet appel et d’établir les critères d’évaluation.

Une démarche participative

Plus de 130 personnes sont impliquées dans l’élaboration de la stratégie « Vieillir 2030 ». Il s’agit des personnes de la Direction générale de la cohésion sociale et la Direction générale de la santé du Département de la santé et de l'action sociale, du CHUV, des communes et des organismes privés et parapublics œuvrant dans le domaine des seniors. Des experts de la thématique vieillissement ainsi qu’un certain nombre de seniors vaudoises et vaudois y participent aussi. Ils mettent en commun leurs besoins et leurs compétences pour déboucher sur des propositions concrètes.

« Le vieillissement est une réalité et pas forcément un problème. Comme les communes sont directement concernées, nous saluons l’initiative de l’Etat de Vaud de mettre en place une nouvelle stratégie », souligne Claudine Wyssa, présidente de l’Union des communes vaudoises (UCV). Raoul Sanchez, vice-président de l’Association des communes vaudoises (AdCV), ajoute : « Nous participons à son élaboration parce que nous souhaitons agir en faveur d’un vieillissement de qualité ». Enfin, Patricia Dubois, co-présidente d’Agora, rappelle qu’« Agora Vaud, une plateforme de 15 organisations actives auprès des seniors dans le canton, participe à « Vieillir 2030 » parce que nous sommes à la fois experts dans ce domaine et porte-parole de nombreux seniors et de leurs besoins très variés ».

Les organes qui œuvrent au projet et leur calendrier

Cette démarche participative s’appuie sur différentes étapes et organes :

  • Un groupe de projet constitué par des experts de la vieillesse et du vieillissement du DSAS accompagne l’équipe de projet dans l’élaboration de la stratégie. De janvier 2021 au printemps 2022, il élabore les axes stratégiques, propose des lignes directrices, anime des ateliers et prépare le plan d’action.
  • 8 ateliers avec plus de 130 participants: ces derniers ont réalisé un diagnostic de la situation actuelle et identifié des priorités de la future stratégie aux mois de mai et juin 2021.
  • 4 - 5 ateliers avec des seniors (octobre 2021) et une table ronde (26 novembre 2021) avec quelque 200 invités: les participants finalisent les lignes directrices.
  • Un groupe d'accompagnement qui est consulté sur la stratégie et le plan d'action.

Qui sont les seniors d’aujourd’hui ?

Vous trouverez ci-dessous un portrait des seniors du canton de Vaud réalisé dans le cadre du projet « Vieillir 2030 » par le Département de la santé et de l'action sociale:

Portrait des seniors (PDF, 2,07 Mo)

Vous trouverez également ci-dessous une étude réalisée par la Haute école de travail social de Fribourg qui s'est intéressée au vécu de la crise COVID-19 par les 65 ans et plus:

Etude qualitative: Les 65 ans et plus au coeur de la crise COVID-19
 (PDF, 549 Ko)

Etude quantitative: Les 65 ans et plus au coeur de la crise COVID-19 (PDF, 584 Ko)

Vous avez des questions ?

Contact : Caroline Knupfer, responsable de projet« Vieillir 2030 », Tél. 021 316 50 20 / caroline.knupfer(at)vd.ch

Plus d'informations sur la conférence de presse du 24 septembre 2021 avec Rebecca Ruiz, cheffe du DSAS; Caroline Knupfer, responsable de projet« Vieillir 2030 », DSAS; Prof. Nicolas Senn, chef du Département de la médecine de famille d’Unisanté; Claudine Wyssa, présidente de l’Union des Communes Vaudoises; Patricia Dubois, co-présidente d’Agora

Partager la page