Médiation en cas de conflit ou désaccord

Médiation en cas de conflit ou désaccord

Vous travaillez en tant que professionnel de la santé et vous êtes en désaccord ou conflit avec un patient ou sa famille, un résident ou un usager? Le Bureau cantonal de médiation dans le domaine de la santé et du handicap est au service des professionnels de la santé ainsi que des patients, résidents et proches. Il a pour but de renouer le dialogue entre les parties en conflit tout en rétablissant un lien de confiance.  Il s’agit d’un acte volontaire: aucun des protagonistes ne peut être contraint à cette démarche.

Bureau cantonal de médiation Santé et Handicap
Av. de Montoie 36, 1007 Lausanne
mediation.sante(at)vd.ch 

Tél. +41 21 316 09 86 (pour des conflits dans le domaine du handicap)
Tél. +41 21 316 09 87 (pour des conflits dans le domaine de la santé)

Du lundi au vendredi de 9h30 à 13h

 

Des adresses d’autres instances vaudoises de médiation des organisations professionnelles

Médiateur de la Société vaudoise de médecine (SVM)
Société vaudoise de médecine, médiateur
Ch. de Mornex 38, CP 7443, 1002 Lausanne
Tél. +41 21 651 05 05

Commission de médiation de la Société vaudoise des médecins-dentistes (SVMD)
Société vaudoise des médecins-dentistes - Commission de médiation
Route du Lac 2, CP 1215, 1094 Paudex
Tél. +41 21 351 54 04

Dans quel cadre la médiation intervient-elle?

Le Bureau cantonal de médiation traite les plaintes relatives à une violation des droits des patients et résidents séjournant en établissements sanitaires et socio-éducatifs. Par contre, les litiges financiers, les conflits de travail ainsi que les querelles entre assurés et assurances ne peuvent pas être traités. Les plaignants sont par conséquent orientés vers d'autres organes de recours.

Les avantages de la médiation

L’acte de parole dans un lieu neutre a parfois plus de crédit, aux yeux des familles, que dans le bureau du directeur ou du médecin. La médiation permet ainsi de restaurer l’estime réciproque entre usager et professionnel, elle fait prendre conscience et transforme les relations. La médiation peut contribuer à l’amélioration du fonctionnement de la structure et de la prise en charge des usagers. Elle permet également de préserver la réputation des professionnels et des établissements en évitant que critiques et rumeurs ne se répandent sur la place publique.

La médiation permet de:

·         se rencontrer en présence de la médiatrice qui est un tiers neutre et impartial,

·         s’expliquer à partir des faits qui se sont produits,

·         parler de ses ressentis,

·         dissiper tout malentendu,

·         renouer le dialogue entre les personnes,

·         confronter les points de vue,

·         se comprendre,

·         se réconcilier,

·         restaurer un climat de confiance,

·         trouver des solutions à l’amiable,

·         construire et fixer un accord.

Comment une médiation se déroule-t-elle?

Vous contactez le Bureau de médiation par téléphone ou par email. Des entretiens préalables avec chaque partie permettent d’entendre séparément leurs versions des faits et de cerner les problèmes spécifiques. Lors de ces entretiens, les médiatrices vérifient également si toutes les conditions sont réunies afin d’organiser une séance de médiation.

Les séances de médiation en tant que telles incluent deux étapes importantes. La première étape permet aux parties de décomposer les éléments de la problématique, d’ouvrir un débat d’idées pour se reconnaître mutuellement. La deuxième étape consiste à construire un accord à l’amiable. Celui-ci est l’affaire des personnes et constitue un contrat moral. En cas de non aboutissement, la personne plaignante peut être orientée vers un autre organe de recours.

En acceptant la médiation, les personnes s’engagent, par écrit, à participer à la discussion dans un climat de respect mutuel et de coopération. L’écoute active, la patience, l’authenticité, le respect d’autrui et l’éthique sont des valeurs fondamentales mobilisées tout au cours du processus de médiation.

Une séance d’évaluation est souvent planifiée quelques mois après la séance de médiation afin de vérifier l’application des engagements et d’assurer l’absence de représailles.

Gratuité et discrétion

Les entretiens et séances de médiation se déroulent sur rendez-vous dans les locaux du Bureau cantonal de médiation situés au centre-ville de Lausanne. La médiation est gratuite et la discrétion est garantie.

Les médiatrices exercent leur fonction en totale indépendance vis-à-vis des parties en présence ainsi que des autorités sanitaires et des groupes politiques. Les médiatrices ne sont ni des juristes ni des avocats.

Partager la page