Santé mentale

La santé mentale, un bien précieux à entretenir

Etre en bonne santé mentale, qu'est ce que ça veut dire ?

C'est un état de bien-être mental qui nous permet d'affronter les sources de stress de la vie, de réaliser notre potentiel, de bien apprendre et de bien travailler, et de contribuer à la vie de la communauté, selon l'Organisation mondiale de la santé

La santé mentale concerne tout le monde. Selon les jours, elle se porte plus ou moins bien et évolue. Elle fait partie intégrante de notre santé au même titre que notre santé physique. Nous pouvons en prendre soin et l'entretenir.

Sur ces quelques pages, vous trouverez "5 pas" vous encourageant à prendre soin de votre santé mentale au quotidien. Ces cinq conseils ne constituent pas un "livre de recettes pour aller bien". Il s'agit de quelques pistes qui contribuent au bien-être psychique.

Votre santé mentale est tout aussi importante que votre santé physique : prenez-en soin et n'hésitez pas à demander de l'aide si vous pensez en avoir besoin !

Vous trouverez ci-dessous des ressources et contacts qui peuvent vous être utiles.

Mois de la santé mentale : du 10 septembre au 10 octobre 2022

Le Département de la santé et de l’action sociale (DSAS) met la santé mentale à l’honneur, entre le 10 septembre, Journée mondiale de la prévention du suicide et le 10 octobre, Journée mondiale de la santé mentale. Cette première édition du mois de la santé permet de valoriser cette thématique essentielle et d’insister sur les ressources disponibles en matière de prévention et d’accompagnement. Diverses activités sont proposées au public.

Mois de la santé mentale : tout le programme 

Ecoutez le podcast avec les pas de la santé mentale

Ecoutez le podcast "À la source des émotions : une action partenaire du mois de la santé mentale"

téléchargez le flyer  (PDF, 632 Ko)

Pas à pas, cultiver sa santé mentale

1 . Bougeons pour nous sentir bien

 

Chaque jour, nous sommes nombreux à passer 8 heures ou plus en position assise. L’activité physique permet d’évacuer les tensions accumulées au travail ou dans la vie personnelle. Un sport, une balade, des étirements, peu importe ! Il n’est pas nécessaire d’être un-e grand-e sportif-ve, l’important c’est uniquement de bouger.

Et vous ?

Avez-vous eu l’occasion de faire une activité physique récemment ?

2. Tissons des liens autour de nous

Tout le monde n’a pas les mêmes besoins sociaux. Mais l’humain est un être social qui se réalise aussi dans ses liens avec les autres. Pouvoir partager ses joies et ses peines aide à se sentir bien. Même si ce n’est pas toujours facile, encourageons-nous à faire un pas vers les autres.

Et vous ?

Avez-vous vu un-e ami-e récemment ?

3. Cultivons notre créativité

 

 

Cuisiner, écrire, chanter, peindre, réparer des objets, jardiner, travailler le bois ou coudre, tout cela permet de libérer des tensions ou des soucis. Que ce soient des émotions positives ou négatives, les activités créatrices permettent de nous exprimer autrement que par la parole. Il n’est jamais trop tard pour se lancer et découvrir un nouveau passe-temps, ni pour acquérir de nouvelles compétences.

Et vous ?

Que faites-vous dans votre temps libre ?

 

4. Levons le pied avant la surchauffe

La performance est très valorisée dans notre société. Pourtant, il est normal de parfois se sentir surpassé-e ou fragilisé-e.

Certains symptômes nous indiquent que l’on dépasse nos limites. Écouter son corps, prendre une pause et se déconnecter : tout cela permet de recharger les batteries.

Et vous ?

Votre quotidien laisse-t-il de la place à des moments de détente, de déconnexion ?

5. Apprenons à demander de l'aide

Parler de sa souffrance psychique et demander de l’aide n’est pas si évident. Mais il y a sûrement dans notre entourage des personnes prêtes à nous aider si l’on se confie à elles. Il n’y a pas de honte à demander et à accepter de l’aide. Au contraire, c’est témoigner de la confiance envers l’autre.

Et vous ?

Savez-vous à qui vous adresser si vous avez besoin d’aide ?

Santé psychique : offres de soutien

Un soutien psychologique revêtant plusieurs formes est proposé à la population. Ces ressources peuvent être utilisées par les personnes ayant besoin d’un soutien ou d’une orientation dans le domaine psychologique :

Enfance et jeunesse

Besoin d’une consultation ou d’un conseil de professionnel(le) ?

  • Questions de santé pour les jeunes de 12 à 20 ans ou besoin d’une consultation :  Division interdisciplinaire de santé des adolescents  , tél 021 314 37 60
  • En cas de troubles psychiatriques sévères : équipe mobile enfants et adolescents EMEA (tél selon les régions Ouest, Centre et Nord)
  • Centre ados Riviera  (avec un Pôle psy) pour jeunes entre 12 et 25 ans à Montreux (région Est), tél 021 566 17 70

Podcasts 

  • "Toi aussi ", les podcasts sur la santé mentale des jeunes: https://toiaussi.ch/les-episodes/ proposent plusieurs thématiques et témoignages concrets : deuil d'un ami, grossophobie, slutshaming, identité sexuelle, réussite scolaire, lâcher prise face à l'anxiété, troubles bipolaires, etc.

Seniors

Les seniors peuvent trouver de nombreuses informations et du soutien auprès de

Trouble ou handicap psychique

  • Le GRAAP  accueille, dans un esprit d'entraide et de solidarité, toute personne concernée par la maladie psychique, ainsi que ses proches.
  • Promente Sana  défend les intérêts et les droits des personnes souffrant de troubles ou handicap psychiques.
  • RESSORT - CHUV -RESeau de Soutien et d’ORientation vers le Travail - offre un soutien individualisé aux personnes qui souffrent de troubles psychiques et qui souhaitent intégrer ou réintégrer le marché de l’emploi (tél selon les régions)
  • Le podcast « Toi aussi », proposé par RADAR RP, encourage la parole et l’écoute, et partage des témoignages de personnes ayant vécu ou vivant avec des troubles, sans tabou, sans jugement.

Troubles alimentaires

  • ABA, l’association boulimie anorexie, propose un soutien aux personnes qui souffrent d’un trouble du comportement alimentaire (TCA) et à leurs proches, Ligne d’écoute ABA, tél 021 329 04 39
  • Le Centre vaudois anorexie boulimie se veut soutenir et soigner les adolescent(e)s souffrant d’anorexie mentales et/ou de boulimie, et toute personne pour laquelle l’alimentation et son poids constitue une difficulté, tél 021 314 13 06

Dépendances

  • Addiction suisse propose de l'aide et des conseils pour tous les types d'addiction, qu'il s'agisse de drogues illégales, de jeux ou de cyberaddition, par exemple.
  • Alcool : la Fondation vaudoise contre l'alcoolisme propose un accompagnement ambulatoire en alcoologie adapté à la situation.
  • Tabac : Unisanté répertorie des ressources sur le tabagisme et des adresses pour arrêter de fumer.
  • Jeux d'argent : SOS jeux ou 0800 801 381. Ce projet des cantons romands est destiné à toutes les personnes qui cherchent des informations ou de l’aide sur le jeu excessif, qu'il s'agisse de joueurs, de proches ou de professionnels

Violences

  • Centre de consultation les Boréales - CHUV propose des consultations à toute personne (enfant, adolescent.e, adulte, personne âgée) ayant subi ou commis des violences et/ou des abus sexuels dans le cadre de la famille (tél selon les régions).

Partager la page