Variole du singe

Actualité : Le Canton de Vaud propose la vaccination contre la variole du singe dès le 9 novembre

La Confédération a livré les premières doses de vaccin contre la variole du singe au Canton de Vaud. Cette livraison initiale est réduite : 920 personnes pourront être vaccinées au cours de cette première phase. De nouvelles doses suivront prochainement – elles seront mises à disposition des intéressés dès leur réception par les autorités sanitaires. Dans cette page, les personnes qui souhaitent bénéficier de cette vaccination peuvent vérifier leur éligibilité et trouveront toutes les informations nécessaires à l’inscription.

Lire le communiqué

Depuis mai 2022, les cas de variole du singe se sont multipliés, dans le monde et en Europe. En Suisse, le premier cas déclaré de variole du singe est survenu le 19 mai 2022. La surveillance de cette maladie a débuté le 21 mai 2022. Rapportés dans un premier temps comme résultats exceptionnels, les cas de variole du singe sont soumis à la déclaration obligatoire depuis le 20 juillet 2022. Un recul des infections est observé ces dernières semaines.

Le 14 octobre 2022, l’OFSP a annoncé avoir signé un contrat avec le fabricant du vaccin Jynneos contre la variole du singe. Le Canton de Vaud travaille a un dispositif de vaccination depuis de nombreux mois. Quand des informations plus précises quant à la date de livraison et aux nombre de doses lui seront communiquées, il précisera dans quels lieux la vaccination sera proposée.

Maladie

La variole du singe (encore appelée orthopoxvirose simienne ou Monkeypox en anglais) est une maladie causée par un virus qui circulait, jusqu’à présent, de manière permanente dans certaines régions d’Afrique (on dit qu’il est endémique). Les cas déclarés en dehors de ces régions étaient rares, et il n’y avait pas de signe indiquant qu’il risquait de se développer sur d’autres continents.

Transmission de la maladie

La transmission du virus de la variole du singe est interhumaine, par contact étroit avec une personne infectée, notamment via des sécrétions et des fluides corporels. Les modes de transmission sont :

  • Contact direct avec la peau et les muqueuses lors de rapports sexuels
  • Contact physique étroit avec les vésicules ou les croûtes
  • Peau ou muqueuses (yeux, nez, bouche, organes génitaux, etc.)
  • Vésicules et lésions cutanées (sécrétions ou sang infectés)
  • Sécrétions des voies respiratoires et grosses gouttelettes respiratoires
  • Par les mains après avoir touché des objets et des surfaces contaminés (p. ex. literie, linges ou vêtements)

Ce sont surtout (mais pas exclusivement) les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes (HSH) et les personnes transgenres changeant régulièrement de partenaires sexuels qui présentent un risque accru d’infection. Mais tout contact sexuel avec une personne infectée augmente la probabilité d’une transmission. 

Symptômes

Les symptômes peuvent survenir jusqu’à 21 jours après un contact étroit avec une personne infectée par la variole du singe :

  • Éruption cutanée aiguë ou vésicules et pustules isolées, puis croûtes
  • Symptômes dans la région génitale et anale, p. ex. selles purulentes ou sanglantes, douleurs rectales ou saignements rectaux et/ou inflammations dans ces parties du corps
  • Gonflement des ganglions
  • Fièvre (supérieure à 38,5 °C)
  • Frissons
  • Céphalées, douleurs musculaires et dorsales
  • Grande fatigue
  • Difficultés respiratoires (p. ex. maux de gorge)

L’intensité des symptômes varie d’une personne à l’autre. On ne sait pas encore avec certitude si une infection sans aucun symptôme de maladie (infection asymptomatique) peut survenir; on ne peut pas exclure cette possibilité.

Que faire en cas de symptômes ?
Les personnes qui présentent des symptômes concordants doivent contacter au plus vite leur médecin traitant, ou se rendre dans un hôpital ou un centre checkpoint, pour déterminer si elles doivent se faire dépister.
Dès l’apparition des symptômes, et en attendant le rendez-vous chez le médecin, il faut rester à la maison, en isolement, soit sans contact avec d’autres personnes qui vivraient sous le même toit, et éviter de rencontrer d’autres gens ou de partager des objets et enfin, éviter tout contact avec des animaux. Pour aller chez le médecin, portez un masque et couvrez les lésions. Ces mesures doivent être maintenues jusqu’au résultat du dépistage.

Que faire en cas de contact avec une personne positive?
En cas de contact proche avec une personne qui a été infectée par le virus :

  • Demandez à votre médecin traitant de transmettre vos coordonnées à l’Office du médecin cantonal.
  • Durant 21 jours, après le dernier contact avec la personne testée positive à la variole du singe, prêtez attention à d’éventuels symptômes de la variole du singe (symptômes grippaux et/ou lésions de la peau). Prenez votre température au moins deux fois par jour. Si des symptômes apparaissent, isolez-vous et contactez un médecin en indiquant que vous avez été exposé au virus de la variole du singe.
  • Pendant ces 21 jours, évitez tout contact avec des personnes à risque (femmes enceintes, enfants en bas âge, personnes immunodéprimées, personnes âgées).
  • Evitez également tout rapport sexuel, car vous pourriez être en incubation.

Comment se protéger

En réduisant les comportements à risque liés aux routes de transmission de la maladie. Si vous êtes éligible, inscrivez-vous pour la vaccination.

Vaccination

Depuis le 9 novembre 2022, le Canton de Vaud propose des rendez-vous pour la vaccination contre la variole du singe aux personnes éligibles qui souhaitent se faire vacciner.

La Confédération a reçu pour l’instant un premier contingent de 4000 doses seulement –  mais d’autres devraient suivre prochainement. Selon la répartition décidée par l’OFSP, le canton de Vaud a droit à 920 doses pour cette première phase de vaccination. Dès qu’il en recevra davantage, il les mettra à disposition des personnes intéressées via de nouvelles plages de rendez-vous sur cette page - les critères d’éligibilité pourront être assouplis.

Le vaccin  

JYNNEOS (Smallpox and Monkeypox Vaccine, Live, Non-replicating)® suspension à injection sous-cutanée de Nordic Bavarian.

Qui peut se faire vacciner ?

En raison de la rareté des vaccins qui prévaut actuellement, ne peuvent être vaccinées pour l’heure que les personnes qui répondent à ces critères d’éligibilité :

Pourront être vaccinés, sous réserve de disponibilité des doses :

  • Les hommes de plus de 18 ans ayant des relations sexuelles avec plusieurs partenaires hommes (HSH)

Ne devraient pas être vaccinées pour l’instant :

  • Les personnes qui ont été vaccinées contre la variole dans leur enfance
  • Les personnes qui ont reçu une ou deux doses de vaccin contre la variole du singe à l’étranger
  • Les personnes qui ont été infectées par la variole du singe

Que faire si vous êtes éligible mais n’avez pas pu obtenir de vaccin ?

Les 920 premières doses reçues par le canton de Vaud sont insuffisantes selon nos estimations pour couvrir les besoins de la population cible qui réside sur le territoire vaudois. Si vous remplissez les critères d’éligibilité mais n’avez pas pu vous inscrire faute de place, revenez régulièrement sur ce site. De nouvelles plages de vaccination seront ouvertes dès que davantage de vaccins seront disponibles.

Où se faire vacciner ?

Les personnes éligibles peuvent s’inscrire pour une vaccination dans l’un de ces deux lieux - Dès que les doses seront disponibles en plus grandes quantités, de nouveaux lieux seront proposés, ce qui permettra d’étendre la couverture sur le territoire vaudois.

Après avoir pris rendez-vous dans l'un des centres ci-dessous, merci de bien vouloir remplir ce formulaire (PDF, 114 Ko) et de le présenter à votre arrivée.

Si vous répondez « oui » à l’une des questions posées, par exemple sur les allergies, cela ne vous exclut pas de la vaccination, mais un avis médical s’avère nécessaire : prenez contact avec votre médecin traitant pour éclaircir avec lui la question avant votre rendez-vous.

  • Lausanne : PROFA/Checkpoint Vaud, Rue Saint-Pierre 2, 1003 Lausanne

Prendre rendez-vous

  • Morges : Centre de vaccination des Pâquis, EHC, rue Henry-Dunant 20, 1110 Morges

Prendre rendez-vous

Cette vaccination est gratuite ; elle se fait sur une base volontaire. Le fabricant de ce vaccin n’ayant pas déposé de demande de commercialisation pour le marché suisse, il n’a pas été approuvé pour sa mise sur le marché par Swissmedic. Les autorités sanitaires des pays qui nous entourent l’ont, elles, approuvé, mais en Suisse, cette vaccination est faite sans étiquette.

Comment se déroule une vaccination ?

La vaccination contre la variole du singe est administrée par injection sous-cutanée. Il faut deux doses, espacées de 28 jours au minimum, pour une vaccination complète. La personne est déjà protégée partiellement après la première injection, mais ce n’est que 14 jours après la seconde injection qu’elle l’est pleinement. La vaccination ne dispense pas des mesures de protections habituelles.

Partager la page