Etablissements de la plaine de l'Orbe

Les Etablissements de la plaine de l'Orbe vus du ciel. - [SPEN]

Les Etablissements de la plaine de l'Orbe (EPO) sont constitués de trois bâtiments cellulaires distincts (le pénitencier de Bochuz, La Colonie fermée et La Colonie ouverte) offrant au total plus de 330 places de détention majoritairement en cellules individuelles. Ils sont placés sous l'autorité d'une même direction, composée d’un directeur épaulé par deux adjoints.

Les EPO font partie du Concordat latin sur l'exécution des peines et mesures concernant les adultes dans les cantons romands (Fribourg, Vaud, Valais, Neuchâtel, Genève, Jura) et du Tessin. La population carcérale de l’établissement est composée de détenus hommes, placés principalement par les cantons concernés. Les EPO sont plus particulièrement destinés aux détenus dangereux ainsi qu’aux longues exécutions de peines et aux internements (art. 59 et 64 CP), ce qui nécessite des mesures de sécurité adaptées.

La Colonie accueille également des condamnés vaudois pour l’exécution de courtes peines.

L'organisation des EPO est composée des secteurs suivants :

La direction, le secteur d’exécution des peines, le secteur social, le secteur FAST (formation, animations, sport et télévision interne), le Pénitencier, la Colonie fermée, la Colonie ouverte, les ateliers de production, d’incorporation et d’insertion, les ateliers d'intendance et l'agriculture. 

Le suivi médical est assuré par le Service de médecine et psychiatrie pénitentiaires (SMPP) dans des infrastructures mises à disposition au sein des EPO. Ce service est rattaché au Département de la Santé et de l'Action Sociale. 

L'exécution des peines est organisée selon un système progressif entre différents régimes d'exécution de peines :

1. Secteurs de responsabilisation

2. Secteurs spéciaux de détention du Pénitencier

3. Secteur spécial dans les colonies

Le passage d'un régime de détention à l’autre fait l’objet d’une décision de l’autorité de placement préavisée par la direction de l’établissement. La progression n’est pas acquise et, en cas de comportement inadéquat, la personne détenue peut réintégrer un régime de détention antérieur. 

Au sein des trois bâtiments cellulaires, les régimes et les possibilités de travail des détenus sont répartis de la manière suivante :

Pénitencier (maison de sécurité élevée)

Atelier d’insertion

Atelier d'évaluation

Ateliers d'intendance

Ateliers de production

 

La Colonie fermée (maison de sécurité moyenne) 


 

Atelier d’insertion

Atelier d'incorporation

Atelier d'intendance

Ateliers de production

Colonie ouverte (maison de basse sécurité)

Atelier d’insertion

Ateliers d’intendance

L'exploitation du domaine agricole de 364 hectares (le 3e plus grand domaine agricole de suisse et le 1er vaudois) est assurée par différentes équipes actives dans les ateliers suivants:

Le domaine assure une part importante de l'approvisionnement alimentaire des établissements.

 

 

Service des visites

CORONAVIRUS

Depuis le 11 mai, la direction du Service pénitentiaire a décidé d’une reprise progressive des visites, sous certaines conditions.

Dans cette première phase, les visites sont possibles aux conditions suivantes :

  • Une seule personne est autorisée par visite. La présence d’enfants n’est pas possible dans cette première phase. Dès 16 ans révolus, un mineur peut venir seul.
  • Tout contact physique est interdit et une séparation sanitaire en plexiglas a été mise en place pour faire barrière au virus.
  • Aucun accès aux automates dans les salles de visites n’est autorisé.

Magasin Expo-vente

CORONAVIRUS

Le Conseil fédéral a décrété lundi 16 mars 2020 l'état de nécessité en Suisse en raison du coronavirus, invoquant une "situation extraordinaire". En respect de ce décret fédéral, le magasin est fermé jusqu'à nouvel avis.

Partager la page