Prison de la Tuilière

Prison de la Tuilière

 

La Prison de la Tuilière a été ouverte en 1992, en remplacement de celle de Morges dont l'infrastructure n'était plus adaptée, et de la colonie pour femmes de Rolle fermée depuis 1978. De conception moderne, cet établissement est organisé en deux secteurs cellulaires distincts: le premier est réservé aux hommes en détention provisoire et le second pour tous les régimes de détention touchant les femmes, sauf la détention de mineures, soit la détention provisoire, l'exécution de peine ou de mesure.

Le personnel mixte de la Prison de la Tuilière, composé d'agents de détention, de chefs d'atelier, d'assistants sociaux et de personnel administratif, collabore au quotidien avec le service médical (SMPP), de la Fondation vaudoise de probation (FVP), les enseignants (dont FEP) ainsi qu'avec les aumôniers. Des intervenants externes sont régulièrement présents sur le site (ateliers de création, cours et animations diverses). Une approche interdisciplinaire est favorisée.

La Prison de la Tuilière, dont l'effectif officiel est de 82 places de détention, fait partie du Concordat latin sur l'exécution des peines et mesures concernant les adultes dans les cantons romands et du Tessin.

 

Secteur femmes

Le secteur femmes (54 places officielles, augmentées à 61 lits) assure la détention provisoire ainsi que l'exécution de peine et de mesure (régime ordinaire, courtes peines privatives de liberté, semi-détention, travail externe). Un secteur mères/enfants permet d'accueillir des femmes accompagnées de leurs enfants en bas âge jusqu'à l'âge de 3 ans.

 

Secteur hommes

Le secteur hommes (28 places officielles, augmentées à 35 lits) assure la détention provisoire y compris des personnes déjà condamnées en attente de transfert, dont une partie au sein d'une unité psychiatrique.

 

Infrastructure médicale

L'établissement dispose d'une infrastructure médicale comprenant un secteur psychiatrique géré en collaboration avec le service médical (SMPP). L'unité accueille jusqu'à 13 détenus hommes en détention avant jugement nécessitant une prise en charge médicale spécifique et est à disposition de l’ensemble des prisons vaudoises.

 

Suivi individuel

Conformément au mandat du code pénal, une prise en charge individuelle est favorisée pour chaque personne détenue, qui tient compte de sa situation sociale, familiale, professionnelle et légale (statut légal en Suisse) mais également du délit commis, des antécédents et des perspectives réalistes de réinsertion future. Ce suivi est offert en particulier par le service social, la Fondation vaudoise de probation mais également par la rédaction d'un plan d'exécution de la sanction pour les personnes condamnées ou par les aumôneries. Depuis 2011, la Prison de la Tuilière dispose d'un horaire spécifique d'agent-e de détention qui permet de suivre individuellement certaines situations sensibles.

Organisation interne

L'organisation de certaines zones de l'établissement en petites unités de vie favorise la prise en charge des personnes détenues. Pour l'exécution des peines, elle facilite la préparation des condamnés au retour à la vie libre.

 

Formation

Des formations (apprentissage du français, cours d'informatique, acquisition de compétences professionnelles) sont accessibles aux personnes détenues. La Prison de la Tuilière participe au projet national de formation en exécution des peines (FEP) qui vise à offrir une culture générale de base aux personnes détenues.

Ateliers

La Prison de la Tuilière offre un nombre d'ateliers permettant d'occuper toutes les personnes détenues et de limiter ainsi les périodes passées dans les cellules. Ces ateliers relèvent de l'intendance de l'établissement (cuisine, buanderie, entretien) ou d'activités productives en lien avec le monde extérieur (cartonnage, mise sous pli, menuiserie, créations diverses). Des activités de nature occupationnelles sont également offertes.

Sport

Les personnes détenues ont la possibilité de faire du sport 3 à 4 fois par semaine en moyenne. Une salle de gymnastique, un local de fitness et un terrain de sport sont à disposition.

 

Contacts avec l'extérieur

Afin de maintenir le contact avec leurs proches, les personnes détenues ont la possibilité de correspondre avec l'extérieur, de téléphoner ou de recevoir des visites. Pour les personnes en détention provisoire, l'autorisation préalable du procureur est nécessaire pour pouvoir téléphoner ou recevoir des visites. Les personnes détenues dans le secteur condamnées ont la possibilité de bénéficier de visites au parloir familial (4 heures tous les 3 mois). Des visites d'enfants mineurs à leur parent détenu sont régulièrement organisées avec l'appui du service social ou de la Fondation vaudoise de probation.

 

Accès

Accès en transports publics:

Parking payant à disposition

 

Plan d'accès (PDF, 127 Ko)

Visites

attention, toute visite sans autorisation ou sans prise de rendez-vous sera refusée

Fournisseurs et prestataires externes

Partager la page