Qui peut recevoir l'aide aux victimes ?

Les personnes qui peuvent bénéficier de l'aide aux victimes sont :

  • les personnes victimes d'une infraction pénale, qui ont subi une atteinte directe à leur intégrité physique, sexuelle ou psychique;
  • des personnes assimilées à la victime (conjoint, parents, enfants, frères et soeurs) ou toute autre personne qui entretient des relations étroites avec elle (concubin ou concubine).

Pour pouvoir bénéficier de cette aide, il n'est pas nécessaire que l'auteur de l'infraction ait été découvert ou qu'une plainte pénale soit déposée.

L'aide aux victimes est accordée lorsque l'infraction a été commise en Suisse. Si elle a été commise à l'étranger, l'aide des centres de consultation est apportée si la victime ou ses proches étaient domiciliés en Suisse aussi bien au moment des faits qu'au moment où ils ont déposé leur demande. Aucune indemnité ni réparation morale n'est toutefois accordée.

Dans tous les cas, il est conseillé de prendre contact le plus rapidement possible avec le Centre de consultation LAVI, qui vous renseignera.