Informez-vous sur les aides financières

Informez-vous sur les aides financières

Accompagner une personne à domicile, d’autant plus lorsque la situation est complexe, engendre des coûts importants, parfois sur une longue durée. Pour certains proches, cela implique également une diminution de l’activité professionnelle. Des aides financières sont cependant à disposition des proches aidants. D’une manière générale, un contact avec un assistant social est fortement conseillé.

Vos aides :

Bonifications pour tâches d'assistance (AVS)

Aide à l'entourage

Aides spécifiques si votre enfant est en situation de handicap

Bonification pour tâches d’assistance (AVS)

Si vous vous occupez d’un parent proche qui a besoin de soins et d’assistance et chez qui vous pouvez facilement vous rendre, vous pouvez prétendre à la bonification pour tâches d’assistance afin d'obtenir une rente AVS plus élevée.

Pour demander la bonification, adressez-vous à la Caisse de compensation de l’assurance vieillesse et invalidité (CCAVS) du lieu de domicile de la personne prise en charge

Plus d’informations sur la bonification

Contactez la Caisse cantonale vaudoise de compensation

Contactez la Caisse cantonale vaudoise de compensation, agence de Lausanne

Aide à l’entourage

Si en tant que proche aidant, vous devez réduire votre temps de travail ou arrêter de travailler pour vous occuper d’une personne âgée, malade ou handicapée, cette allocation peut vous être versée. Vos ressources financières doivent cependant être limitées ; l’allocation est forfaitaire selon le degré de l’allocation pour impotent (API) de la personne que vous aidez.

Pour déposer une demande, vous pouvez vous adresser au CMS le plus proche de votre domicile. Le Service des assurances sociales et de l'hébergement (SASH) examine ensuite les requêtes et octroie l'aide.

Contacter votre CMS et déposer une demande 

Référence : Bases légales de l’aide à l’entourage

 

Une aide financière si votre enfant est handicapé

Une aide financière spécifique peut être accordée – sous certaines conditions – au parent qui diminue son temps de travail ou cesse même son activité lucrative pour s’occuper de son enfant en situation de handicap.

Allocation pour mineurs handicapés (AMINH)

Cette allocation vise à compenser en partie le manque à gagner des parents qui doivent diminuer ou arrêter leur activité lucrative pour s'occuper de leur enfant handicapé. Elle peut aussi être versée si les parents démontrent qu’ils auraient exercé une activité lucrative si leur enfant avait été en bonne santé.

Pour en savoir plus sur ou pour demander l'AMINH

Pro Infirmis vous renseigne également sur cette demande d’allocation. 

Haut

Partager la page