Les mosaïques de Boscéaz

La conservation, tout un art

Les opérations de restauration, initiées en 1994, s’achèvent en 2011 avec le traitement de la mosaïque dite d’Achille à Skyros. Il s’agissait tout d’abord d’assurer des conditions de conservations optimales: maintien d’une température constante et d’un taux d’humidité élevé, utilisation de matériaux qui permettent aux mosaïques de respirer et de bouger.

Une approche adaptée à l’état de conservation de chacune des mosaïques a été adoptée. Trois d’entre elles – Triclinium ouest, Cortège rustique et Labyrinthe –, ont été déposées puis réinstallées à leur emplacement d’origine. Les autres ont été restaurées in situ.

Les mosaïques du Triclinium est et d’Achille à Skyros ont toutes deux été recouvertes après documentation et stabilisation. Elles sont protégées par des abris en tôle et recouvertes pour éviter le dessèchement et le gel.
C'est ainsi que la mosaïque d’Achille à Sykros n’est pour l'heure découverte que pour les contrôles et en de rares occasions médiatiques.

Pour en savoir plus - cliquez sur les images

Pavillon I
Pavillon II
Pavillon III
Pavillon IV
Pavillon V
 

Partager la page