Zones de tensions négligeables

La détermination des " zones où les tensions sont négligeables " (Low distortion area ou LDA en anglais) concerne les mensurations numériques de type premier relevé. Ces zones doivent permettre aux spécialistes de la mensuration cadastrale de savoir si, a priori, les données de base sont de bonne qualité ou non. Ces zones ne concernent pas les mensurations numérisées (digitalisées) ou les régions en zones de glissement.

Dans le cas de travaux de terrain réalisés pour la mensuration officielle (MO), un ajustage local des mesures basées sur des satellites (GNSS) doit systématiquement être exécuté, sauf si la preuve peut être apportée que l’on peut y renoncer. Un tel ajustage local est en effet superflu dans certaines zones où les tensions entre les mesures GNSS et les données de la MO sont négligeables.

Ces zones de tensions négligeables (ZTN) se situent principalement dans les lots récents de la MO, de type « mensuration numérique – MO93 », parce que la précision géométrique satisfait à des critères de qualité très élevés.

Pour que le potentiel du nouveau cadre de référence planimétrique MN95 puisse être pleinement exploité dans le canton, la Direction du cadastre et de la géoinformation (DCG) a été mandatée par la Confédération pour déterminer le périmètre des ZTN sur tout le territoire vaudois.

Les zones ainsi délimitées permettent aux utilisateurs souhaitant effectuer des mesures GNSS de savoir où ils peuvent renoncer à un ajustage local. Dans la pratique quotidienne, la connaissance de ces ZTN facilite grandement l’emploi des méthodes de mesure GNSS.

Lors de travaux GNSS réalisés dans ces ZTN, des mesures de contrôle restent toutefois nécessaires pour garantir leur plausibilité. En procédant ainsi, on s'assure que la configuration de l’instrument et l’initialisation ont été correctement réalisées et qu’aucune erreur grossière n’est à craindre.

Pour les travaux nécessitant d’apporter la preuve que l'on peut renoncer à un ajustage local, il faut procéder à une vérification sur les mêmes points (points de contrôle) qui serviraient de points de rattachement lors d'un ajustage local.

Les origines des éventuelles distorsions peuvent être diverses. Nous pouvons citer les différentes mises à jour successives, les imprécisions des points de base à l’origine des mensurations, les glissements locaux etc. L’opérateur doit analyser la zone où il travaille et doit décider s’il doit faire une adaptation locale (Helmert ou autre) en s’aidant des vecteurs mis à disposition ainsi que de ses propres mesures plus locales par rapport à sa zone de travail. Une adaptation locale en altimétrie est presque toujours indispensable si la zone de travail est éloignée d’une ligne de PFA1. L’opérateur, spécialiste en mensuration officielle, doit essayer de privilégier les calages locaux, analyser les vecteurs mis à disposition et se méfier des glissements de terrain régionaux.

Mise à jour de ces couches d'information: 28 septembre 2021

 

Lien vers le GeoPortail professionnel avec ZTN

Personne de contact

M. Nicolas Ciana

Tél: 021 316 24 70

nicolas.ciana(at)vd.ch

Mis à jour le 24.01.2019

Partager la page