Bathymétrie des lacs

L'art. 58 de la loi fédérale sur la protection des eaux (« LEaux ») stipule que les cantons effectuent les relevés nécessaires à l'exécution de la présente loi. Les lacs sont des milieux hétérogènes complexes (la plupart du temps en raison de leur stratification). Ainsi pour les suivre et apprécier leur qualité, il convient en général de prélever des eaux à différentes profondeurs (au point le plus profond du lac, 20 profondeurs pour le Léman par exemple) et d'en évaluer les concentrations en différents paramètres (P, N, etc.).

La bathymétrie permet en effet de calculer les volumes d'eau correspondant aux tranches (profondeurs) prélevées et donc de se faire une idée plus précise de la portée des mesures prises (traitement du phosphore dans les STEP, interdiction du phosphore dans les produits lessiviels en 1986, etc.). Les rives des lacs sont aussi des endroits objets de revitalisation et de mesures de curage à titre préventif, voire de protection des berges.

Pour faire un relevé bathymétrique de lac pour des profondeurs comprises entre 0 et 5 mètres un système LiDAR et d’autres senseurs qui lui sont connectés (GPS, système de navigation inertielle, etc.) sont utilisés.

Pour faire un relevé bathymétrique de lac pour des profondeurs supérieures à 5 mètres un système sonar multifaisceaux et d’autres senseurs qui lui sont connectés (GPS, système de navigation inertielle, compas satellitaire, sondes pour mesurer la vitesse du son, etc.) sont utilisés.

Pour avoir un relevé complet de lac il faut fusionner le Modèle Numérique de Terrain (MNT) produit à partir des données bathymétriques acquises par technologie LiDAR avec le MNT produit à partir des données bathymétriques acquises par technologie multifaisceaux. Des isobathes (courbes de niveau) avec différentes équidistances sont produites à partir des grilles MNT.

 Organisation du projet

 Diffusion des données bathymétriques

Responsable projet

M. Cláudio Carneiro

Tél: 021 316 24 57

Claudio.Carneiro(at)vd.ch

Partager la page