Pour en savoir plus

Pénurie: pourquoi, comment?

Pourquoi pourrions-nous manquer d’électricité et de gaz à partir de cet automne ?

Electricité
En hiver, la Suisse est généralement dépendante des importations en provenance de France et d’Allemagne, plus particulièrement à la fin de l’hiver au fur et à mesure que les lacs de barrages se vident. Or tant la France (en raison d’un certain nombre de centrales nucléaires à l’arrêt) que l’Allemagne (en raison des incertitudes sur les livraisons de gaz russe qui alimentent leurs centrales de production électrique) pourraient ne plus pouvoir exporter d’électricité l’hiver prochain. De plus, la sécheresse importante en Europe, a pour conséquence que le niveau actuel de remplissage des barrages est en dessous de la moyenne.

Gaz
En raison du conflit en Ukraine, les livraisons de gaz depuis la Russie (un des principaux fournisseurs de gaz pour l’Europe) sont devenues aléatoires et très imprévisibles.

Par rapport à la consommation habituelle du canton de Vaud, de combien d’électricité et de gaz manquerions-nous ? Quand ?
La situation énergétique européenne est très instable et les prévisions sont extrêmement difficiles à établir. La pénurie de gaz pourrait survenir dès janvier, dépendant des températures hivernales. Pour l’électricité, la fin de l’hiver est généralement plus critique.

Combien d’électricité et de gaz faut-il économiser pour éviter la pénurie ?
Le Conseil fédéral a décidé de fixer un objectif volontaire de 15% de réduction de la consommation de gaz pendant le semestre d’hiver (d’octobre 2022 à fin mars 2023).

Pour l'heure, pas d'objectif fixé pour l'électricité.

En cas de pénurie avérée, la confédération ordonne la mise en œuvre d’un train de mesure en 4 phases (électricité, gaz), de la moins contraignante à la plus impactante pour la population et l’économie.

Haut

Gestion de la pénurie

Confédération

Dans une situation de pénurie d'électricité ou de gaz, la Confédération peut décider d'un certain nombre de mesures pour limiter les conséquences sur la population et ses activités. 

1. Réduction volontaire de la consommation d'énergie

C'est la situation actuelle (niveau 1 d'alerte)

Si ces appels ne suffisent pas, la Confédération peut recourir à des mesures de gestion réglementée mises au point préalablement en vue de canaliser la consommation et l'approvisionnement en électricité (niveaux 2 à 4 d'alerte).

2. Restrictions et interdictions d'usage

Les restrictions et interdictions d'usage concernent autant l'électricité que le gaz. Elles portent principalement sur des utilisations de l'énergie pour le confort et donc non-essentielles.

Est-ce que des mesures contraignantes ou des interdictions seront imposées à la population ?
Dans le secteur du gaz, si les mesures volontaires d'économie et la commutation des installations bicombustibles ne sont pas suffisantes, des restrictions et interdictions d'utilisation pourraient être imposées. Le chauffage des bâtiments non occupés, des piscines privée ou des saunas pourrait être interdit. La température de chauffage des bâtiments publics et administratifs pourrait également être limitée à 19°C ; en cas de nécessité cette mesure toucherait également les logements .

En ce qui concerne l'électricité, diverses restrictions et interdictions d'utilisation sont également envisagées ; elles pourraient concerner les escalators, les éclairages publicitaires, les saunas, jacuzzis et piscines, etc.

3. Contingentements

Un contingentement vise à imposer une réduction  de la consommation. Cette mesure concerne autant l'électricité que le gaz. Pendant une certaine période, les clients ne disposeront que d'une quantité réduite d'énergie par rapport à la normale. Ils doivent eux-mêmes prendre des mesures pour réduire leur consommation.

4. Délestages

Le délestage est une mesure de coupure de l'alimentation électrique planifiée, Elle ne concerne que l'électricité.

Est-ce que la population sera prévenue à l'avance ?
Oui. En cas de délestage - coupure planifiée de l'approvisionnement en électricité - la communication sera faite par les gestionnaires des réseaux (Romande Energie ou services industriels des villes, notamment).

Que faut-il prévoir en cas de délestage ou de black-out (équipement minimal nécessaire) ?
Informations de la Confédération 

Cantons

Le canton de Vaud réduit sa consommation et prépare les dispositifs assurant le fonctionnement et les prestations essentielles à la population en cas de pénurie grave.

Mesures prévues pour réduire les risques d'une pénurie

  • Economiser de l'énergie dans l'administration publique
  • Diversifier l'approvisionnement en gaz (p.ex. avec des options d'achat)
  • Constituer des réserves de gaz et de production d'électricité, notamment dans les barrages
  • Stocker du mazout et des carburants
  • Commutation recommandée, puis imposée du gaz au mazout pour les installations qui sont bicombustibles
  • Constituer un stock de génératrices
  • Mettre en place une organisation permettant d'assurer les prestations essentielles.
  • Accompagner, informer, conseiller les communes et les entreprises

Haut

Dictionnaire de la pénurie

Kwh ?
C’est une unité de quantité d’énergie. Kilo-Watt-heure (kWh) signifie « 1000 watts pendant une heure ». C’est, par exemple, l’énergie électrique consommée par dix vieilles ampoules de 100 W allumées pendant une heure. Ou celle de 20 ampoules LED de 10 W qui produiront autant de lumière – mais pendant 5 heures.  

En Suisse, le coût du kWh d’électricité s’échelonne entre 10 et 40 centimes suivant la région où l’on vit et le tarif choisi (tarif de nuit, courant vert…). En 2023, ces tarifs vont augmenter sensiblement en raison de la situation énergétique actuelle.

Le kWh est aussi utilisé pour d’autres formes d’énergie que l’électricité. Par exemple, un litre de mazout ou 1m3 de gaz naturel représentent 10kWh, un kilo de bois, 4 kWh.
 
Qu’est-ce qu’une pénurie d’électricité et de gaz ?
La pénurie d’électricité ou de gaz se définit comme un manque d’énergie disponible pour satisfaire la demande.

Qu’est-ce qu’une mesure de contingentement?
Un contingentement est un rationnement de l’énergie (électricité ou gaz). Par ordonnance, la Confédération impose alors à certains usagers de diminuer leur consommation par rapport au même mois de l’année précédente.

Qu’est-ce qu’un délestage?
Pour l’électricité, le délestage consiste à interrompre successivement la fourniture électrique dans des zones géographiques, par exemple pendant 4h, puis de rétablir le courant pendant 8h, et ainsi de suite.

Le délestage n’est pas prévu pour le gaz.

Qu’est-ce qu’un black-out ?
La panne d’approvisionnement électrique - «black-out» -  se définit comme l’interruption brutale de l’alimentation en énergie électrique. La panne d’électricité est imprévisible et soudaine, suite notamment à un accident (un arbre qui tombe et endommage une ligne électrique).
On parle de black-out lorsque cette panne intervient à grande échelle et que des régions entières ne sont plus alimentées en électricité.

Haut

Faits et chiffres

Qui est responsable d’assurer l’approvisionnement en électricité et en gaz du pays ?
Les entreprises électriques et gazières sont responsables de l’approvisionnement. Si ces dernières ne sont plus en mesure de faire face à une situation de pénurie par leurs propres moyens, l’État intervient.

D’où proviennent l’électricité et le gaz que nous utilisons dans le canton de Vaud et en Suisse ?
Le réseau suisse d’électricité est complétement interconnecté et l’électricité circule en permanence entre les différentes régions du pays ; durant le semestre d’été, l’électricité consommée dans le canton de Vaud provient principalement de Suisse. Durant le semestre d’hiver, une part plus importante (de l’ordre de 20% à 25% de la consommation) est importée des pays voisins, car les barrages hydroélectriques produisent moins d’électricité et la consommation augmente.

La Suisse importe la totalité du gaz naturel qu’elle consomme. La consommation durant le semestre d’hiver est sept fois plus importante que durant le semestre d’été. Pour la Suisse (en moyenne), la provenance des importations de gaz avant la guerre en Ukraine était la suivante :
•  Russie : 43 %
•  Norvège : 22 %
•  UE : 19 %
•  Autres : 16 %

Pour le canton de Vaud, approvisionné par la société Gaznat, la situation était la suivante :
•  Norvège : 39.3 %
•  Russie : 31.5 %
•  UE : 12.8 %
•  Autres : 16.4 %

Qu’est-ce qu’on alimente avec l’électricité et le gaz avec pourcentages ?
Le gaz 15.4% et l’électricité 26.3% représentent 41.7% de toute l’énergie consommée en Suisse.

Suisse: consommation 2021 (JPG, 114 Ko)

En Suisse, l’électricité est utilisée principalement par les ménages (pour se chauffer, cuisiner, laver, s’éclairer, communiquer, loisirs,…), les services, l’industrie et les transports. Elle est indispensable dans presque tous les secteurs d’activité.

Utilisateurs 2021 (JPG, 103 Ko)

Le gaz est utilisé principalement pour le chauffage des ménages (), l’industrie (fours industriels, industrie chimique, manufactures, etc) et le chauffage des bâtiments de service.

Consommation gaz 2020 (PNG, 78 Ko)

Consommation d’un ménage par an ?
En Suisse, la consommation d’électricité d’un ménage affiche entre 4'000 et 5'000 kWh par an en moyenne. Toutefois cette consommation dépend de la taille et du type de logement (appartement ou maison individuelle), du nombre de personnes du ménage et des équipements électriques. Alors que 1'600 kWh suffisent pour un appartement de deux pièces, une villa de 5 pièces avec un chauffage électrique consomme jusqu’à 25'000 kWh.

Pour en savoir plus :
Situer sa consommation d’électricité – energie-environnement.ch
Consommation électrique d'un ménage, août 2021, OFEN

Haut

✆ Hotline

  • Confédération: 0800 005 005
    du lundi au vendredi 8h – 20h et le samedi 9h – 14h

Mis à jour le 07.11.2022

Partager la page