Belle année 2018 et solides perspectives 2019 pour l’hébergement et la restauration

Flash statistique

Statistique Vaud

Publié le 7 mai 2019

Les deux branches économiques de l’hébergement et de la restauration réunissent 5% des emplois, mais moins de 2% de la richesse générée dans le canton. Sur le plan conjoncturel, leur croissance a dépassé la moyenne cantonale en 2018, et les attentes sont solides pour 2019. Sur le terrain, malgré les difficultés, les restaurateurs se montrent dans l’ensemble satisfaits de la marche de leurs affaires en 2018. Quant à l’hôtellerie, dont la fréquentation a progressé de 0,8%, elle fait face à de nombreux changements: la durée des séjours ne cesse de se raccourcir et, si l’offre hôtelière augmente, le nombre d’hôtels est en baisse.

Partager la page

Depuis 2016, dans le canton de Vaud, l’activité de l’hébergement et de la restauration génère plus de 900 millions de francs de valeur ajoutée. Quelque 20’800 personnes travaillent dans ces deux branches, réparties dans 2900 établissements. On estime que, dans le canton, la croissance de l’hébergement et de la restauration a atteint 3,8% en 2018, soit davantage que la croissance économique vaudoise, établie à 2,8%. En 2019, la progression de ces deux branches devrait être à nouveau marquée (+2,2%) et dépasser celle du canton (+1,6%).

Tout au long de l’année 2018, deux tiers des restaurateurs participant à l’enquête conjoncturelle ont jugé la situation de leurs affaires comme étant satisfaisante ou bonne. Bien qu’un dernier tiers continue de la qualifier de mauvaise, ils n’ont jamais été aussi peu à faire ce constat sur les dix dernières années. D’ailleurs, la part des restaurateurs n’indiquant aucun obstacle est en progression depuis 2016, de 19% à 31%. Le manque de clientèle, évoqué par 43% des répondants contre 46% en 2017, reste le principal frein à l’activité.

Avec 2,9 millions de nuitées enregistrées par les hôteliers vaudois au cours de l’année 2018, la fréquentation a progressé de 0,8% par rapport à 2017 (+23’000 nuitées). Ce bilan positif s’inscrit dans un contexte particulièrement favorable pour l’hôtellerie suisse, avec une fréquentation en hausse de 3,8% en 2018. Sur le plan régional, les nuitées ont progressé essentiellement dans les hôtels des Alpes vaudoises (+5,0%) et de la région lausannoise (+2,5%). La fréquentation dans le canton repose avant tout sur les touristes indigènes, qui génèrent 45% des nuitées et représentent les deux tiers de l’augmentation de fréquentation des hôtels vaudois en 2018.

Alors que les séjours hôteliers dépassaient 2,7 nuits en moyenne dans les années 90 et 2,4 nuits dans les années 2000, ils n’atteignent plus que 2,0 nuits en 2018. En conséquence, sur les 26 dernières années, la progression du nombre de nuitées (+11%) est nettement moins marquée que celle des arrivées (+56%). Entre 2005 et 2018, le nombre d’établissements hôteliers s’est réduit de 20% sur l’ensemble du canton, passant de 340 à 273. Si cette tendance concerne toutes les régions, les Alpes vaudoises (-33%) et Montreux-Riviera (-28%) sont les plus touchées. Toutefois, l’offre hôtelière globale, qui tient compte du nombre de lits disponibles, a progressé de 5% sur la même période, pour atteindre 18’800 lits.

Numerus N° 3-2019 (aperçu) - http://www.stat.vd.ch

Bureau d'information et de communication de l'Etat de Vaud

Renseignements

Téléchargements

Cette page permet de retrouver tous les communiqués publiés depuis 1997 par le Conseil d'Etat, les départements de l'administration cantonale, le Grand Conseil et l'Ordre judiciaire. Son raccourci est www.vd.ch/communiques.
Les communiqués diffusés par les autres institutions de l'Etat sont disponible sur les pages suivantes:

Partager la page