Le dispositif de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent est opérationnel

Communiqué de presse

Publié le 3 septembre 2018

Adopté par le Grand Conseil en juin dernier, le dispositif cantonal de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent entre en fonction. Il comprend une permanence téléphonique, ouverte dès ce jour, ainsi qu’un groupe pluridisciplinaire de prise en charge et de suivi de cas individuels.

Partager la page

La permanence téléphonique gratuite, au 0800 88 44 00, est à disposition de l’ensemble de la population vaudoise. Son but est de permettre aux personnes qui seraient confrontées à des inquiétudes, doutes ou questions de signaler des situations qu’elles estiment problématiques et d’obtenir des réponses à leurs interrogations. Cette permanence téléphonique sera assurée par des collaborateurs de la centrale d’engagement et de transmission (CET) de la Police cantonale vaudoise formés à cet effet.

Un formulaire de contact est également disponible sur le site internet du canton de Vaud (www.vd.ch/radicalisation). La stricte confidentialité des demandes et coordonnées des personnes qui procéderont à un signalement, par téléphone ou internet, est garantie.

Par ailleurs, des dépliants informatifs, ainsi que des affiches ont été distribués au sein de l’Etat, dans les communes ainsi que dans les diverses institutions impliquées dans le projet dans le but de sensibiliser les collaborateurs et la population à l’existence des outils mis à disposition.

Le groupe pluridisciplinaire assure la prise en charge de cas individuels, ainsi que leur suivi. Présidé par le Préfet du district de Lausanne, ce groupe opérationnel peut, au besoin, recourir à des partenaires externes en vue de proposer les mesures nécessaires à désengager et à réintégrer les personnes impliquées dans des processus de radicalisation et d'extrémisme violent.

Ce dispositif s’intègre dans la mise en place d’une politique publique coordonnée en matière de prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent. Son objectif est de prévenir la rupture familiale, scolaire ou professionnelle et de maintenir le lien avec les personnes qui pourraient se tourner vers des idéologies ou des mouvements politiques, sociaux ou religieux extrémistes et violents. Il s’inscrit également dans le cadre des mesures recommandées par le Plan d’action national de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent de décembre 2017.  

Bureau d'information et de communication de l'Etat de Vaud

Renseignements

  • DIS, Béatrice Métraux, conseillère d’État,
    021 316 41 51
  • DIS, Serge Terribilini, préfet du district de Lausanne,
    021 316 41 51

Téléchargements

Cette page permet de retrouver tous les communiqués publiés depuis 1997 par le Conseil d'Etat, les départements de l'administration cantonale, le Grand Conseil et l'Ordre judiciaire. Son raccourci est www.vd.ch/communiques.
Les communiqués diffusés par les autres institutions de l'Etat sont disponible sur les pages suivantes:

Partager la page