Signature de deux conventions scellant les collaborations pour la gestion coordonnée du trafic d’agglomération

Communiqué de presse

Etat de Vaud

Publié le 5 février 2019

Les conseillères d’Etat Nuria Gorrite et Béatrice Métraux, les syndics Grégoire Junod et Vincent Jaques et le directeur de l’Office fédéral des routes Jürg Röthlisberger ont signé aujourd’hui à Lausanne les conventions qui scellent les partenariats indispen­sables à une gestion efficace du trafic routier et autoroutier de l’agglomération Lausanne-Morges.

Partager la page

Une coordination efficace de tous les partenaires de la politique des transports et de la police routière est essentielle pour garantir un fonctionnement optimal et sûr du réseau routier et autoroutier, dans le contexte d’un fort développement des transports publics (axes forts, métro m3, etc.) et de nombreux chantiers routiers.

La gestion coordonnée du trafic d’agglomération (GCTA) est un outil stratégique qui relie entre elles les installations (capteurs, caméras, feux, panneaux d’information, etc.) afin d’optimiser l’utilisation des infrastructures de transport existantes, de fluidifier le trafic routier à l’échelle de l’agglomération et d’offrir la priorité aux transports publics. Grâce aux nouvelles technologies, les personnes en déplacement seront mieux informées des perturbations et dirigées sur des itinéraires prédéfinis et priorisés. La GCTA permettra ainsi de prévenir des accidents et à tous les partenaires sécuritaires d’être encore plus réactifs.

En fin d’année 2018, le Grand Conseil a autorisé la ratification des conventions signées ce jour et accordé un crédit permettant de lancer les dernières études de la GCTA. Celles-ci portent sur la conception des plans de gestion et sur les équipements de régulation et de contrôle. Selon la planification actuelle, l’année 2019 sera consacrée aux études techniques et aux appels d’offres, 2020 à la finalisation des conventions avec les autres communes de l’agglomération, ainsi qu’aux validations politiques des plans de gestion et des crédits d’ouvrage cantonal et communaux, et 2021 à la mise en service du dispositif dont le « cerveau » sera hébergé dans le centre ECAVENIR. Le trafic public et privé sur les routes et les autoroutes de l’agglomération pourra alors être géré en temps réel.

Le coût total de la GCTA est estimé à 27,6 millions de francs, y compris les études, répartis entre le Canton (62%), les communes (22%), l’Office fédéral des routes (12%) et les entreprises de transport public (4%). S’agissant d’une mesure du PALM de 2e génération, la GCTA bénéficiera d’une subvention fédérale de 35% sur les dépenses consenties par les collectivités et les entreprises de transport public vaudoises.

Bureau d'information et de communication de l'Etat de Vaud

Renseignements

  • DIRH, Nuria Gorrite, cheffe du Département des Infrastructures et des ressources humaines (DIRH),
    021316 70 01
  • DIS, Béatrice Métraux, conseillère d'État,
    021 316 40 27
  • Grégoire Junod, syndic de Lausanne,
    079 705 28 68
  • Vincent Jaques, syndic de Morges,
    078 744 77 09
  • OFROU, Olivier Floc’hic, responsable information et communication, Division Infrastructure routière ouest, filiale Estavayer-le-Lac,
    058 461 87 16

Téléchargements

Cette page permet de retrouver tous les communiqués publiés depuis 1997 par le Conseil d'Etat, les départements de l'administration cantonale, le Grand Conseil et l'Ordre judiciaire. Son raccourci est www.vd.ch/communiques.
Les communiqués diffusés par les autres institutions de l'Etat sont disponible sur les pages suivantes:

Partager la page