Séance du Conseil d'Etat du 23 novembre 2022

Le Conseil d’Etat invalide l’initiative populaire cantonale «Pour des chambres citoyennes législatives et représentatives»

Statuant sur la validité de l'initiative populaire cantonale « Pour des chambres citoyennes législatives et représentatives », le Conseil d’Etat l’a déclarée nulle, pour cause de non-conformité au droit supérieur (art. 113 al. 1 let. a LEDP). En effet, la création de nouvelles autorités cantonales dotées d’un pouvoir au moins égal à celui du Grand Conseil (les « Chambres citoyennes ») dont les membres seraient intégralement désignés par tirage au sort, ne respecterait pas le principe démocratique prévu par l’art. 51 al. 1, 1re phrase de la Constitution cantonale. Celui-ci exige que le peuple élise, au suffrage direct, ses représentants détenteurs du pouvoir législatif.

Renseignements complémentaires

DITS, Yann Fahrni, directeur des affaires juridiques, Direction générale des affaires institutionnelles et des communes, 021 316 45 45

Haut

Le soutien aux activités de la jeunesse prend de l’ampleur

Le Canton de Vaud réaffirme son engagement en faveur des enfants et des jeunes conformément aux mesures inscrites dans le Programme de législature 2022-2027. Le Conseil d’Etat renforce les aides aux projets pour et par les jeunes, et élargit le champ des bénéficiaires (organisations faîtières et communes). En parallèle, la participation des citoyennes et citoyens de moins de 25 ans à l’élaboration des politiques publiques cantonales est fortement encouragée. Le nouveau cadre légal constitue par ailleurs une réponse à un postulat des députés Marc-Olivier Buffat et consorts.

Renseignements complémentaires

DJES, Vassilis Venizelos, conseiller d’Etat, 021 316 40 27 Manon Schick, directrice générale, Direction générale de l’enfance et de la jeunesse, 021 316 53 46

Fichier à télécharger

Haut

Solidarité fiscale entre époux: nouveau rapport du Conseil d'Etat

Le Conseil d’Etat a retiré son rapport concernant la solidarité fiscale entre époux en cas de séparation ou d’insolvabilité. Pour donner suite, il en a adopté une nouvelle version dans laquelle il s’engage à mener des réflexions à ce sujet dès maintenant, sans attendre la révision fédérale relative à l’imposition de la famille dont le traitement n’est de loin pas terminé.

Renseignements complémentaires

DFA, Olivier Dessimoz, délégué départemental à la communication, 021 316 20 19

Fichier à télécharger

Haut

État des lieux des voyages d'études réalisés par les établissements du secondaire I et II et par les hautes écoles vaudoises

En réponse à un postulat du député Vincent Keller, le Conseil d’Etat fait un état des lieux des voyages d'études réalisés par les établissements du secondaire I et II et par les hautes écoles vaudoises. Après la décision prise en juin 2020 dans le cadre du Plan climat vaudois d'interdire le recours à l'avion pour les voyages d'études du secondaire I et II, sauf exception pédagogique dûment justifiée et sans alternative
possible, le nombre de trajets réalisés en avion a été considérablement réduit. Les voyages d'études réalisés dans ce cadre ne sont en outre pas subventionnés. Dans le domaine des hautes écoles, les voyages prennent en compte leur empreinte écologique et une réflexion visant à réduire celle-ci est actuellement en cours.

Renseignements complémentaires

DEF, Gaëlle Keim, déléguée départementale à la durabilité, secrétariat général, 021 316 11 16

Fichier à télécharger

Haut

Respect des règlements communaux

En réponse à une interpellation du député Didier Lohri, qui demande une intervention de l'Etat dans les communes qui ne respectent pas leurs règlements communaux, le Conseil d’État rappelle que les communes bénéficient d’une autonomie garantie constitutionnellement. Celle-ci est certes limitée par la surveillance de l’Etat, mais son contrôle ne porte que sur le respect de la loi. Il ne lui appartient donc pas de substituer sa propre appréciation à celle des autorités communales. En outre, les décisions prises par les autorités communales ne sont en principe contrôlées que sur recours. Une intervention spontanée de l'Etat n'est possible que dans certains cas exceptionnels.

Renseignements complémentaires

DITS, Vincent Duvoisin, directeur des affaires communales et des droits politiques, Direction générale des affaires institutionnelles et des communes, 021 316 41 55

Fichier à télécharger

Haut

Numérisation des procédures, processus et données de la justice et des services du Canton de Vaud

Le Conseil d’Etat répond à une interpellation du député Alexandre Rydlo en soulignant que la législation cantonale contient déjà les bases légales adéquates dans le domaine de la procédure administrative cantonale. S’agissant de la numérisation des procédures civiles, pénales et administratives fédérales, la Confédération est compétente et le processus législatif est en cours.

Renseignements complémentaires

DITS, Stéphanie Taher, conseillère juridique, Direction générale des affaires institutionnelles et des communes, 021 316 45 38

Fichier à télécharger

Haut

Abandon des ventes de billets de transports publics aux guichets ou dans le bus

Le Conseil d’Etat a répondu aux interpellations du député Yves Paccaud et de la députée Muriel Thalmann qui s’inquiètent de la fracture numérique en raison de l’abandon des ventes de billets de transports publics aux guichets ou dans le bus. Le gouvernement souhaite que les entreprises de transport assurent des alternatives accessibles et simples à l’achat de titres de transport papier. Il a par ailleurs souligné l’importance d’accompagner la population dans cette société en transition et a donné une orientation générale aux entreprises de transports publics afin de cadrer tout changement de pratique.

Renseignements complémentaires

DCIRH, Jean-Charles Lagniaz, chef de la division Management des transports, Direction générale de la mobilité et des routes, 021 316 73 72

Fichier à télécharger

Haut

Délivrance du matériel de vote en cas de déménagement d'une électrice ou d'un électeur

Depuis le 1er juillet 2022, des nouvelles règles de mutation en période de scrutin sont entrées en vigueur à la suite d'une réflexion menée avec des représentants des communes. La solution retenue par le Conseil d'Etat est plus favorable à l'électrice ou l’électeur qui souhaite, dans la majorité des cas, pouvoir exercer ses droits politiques dans la commune dans laquelle elle ou il a décidé de s’établir. Les administrations communales sont donc amenées à produire du matériel de vote pour les électrices et électeurs qui s’établissent chez elles quelques semaines avant un scrutin. Comme toute nouvelle pratique, celle-ci demande une période d’adaptation, mais les communes acquerront rapidement l’expérience nécessaire afin de commander un volume de matériel adéquat de sorte à limiter le gaspillage.

Renseignements complémentaires

DITS, Vincent Duvoisin, directeur des affaires communales et droits politiques, Direction générale des affaires institutionnelles et des communes, 021 316 40 80

Fichier à télécharger

Haut

Publication du prochain Rapport social vaudois

Dans sa réponse à une question du député Hadrien Buclin, le Conseil d’Etat explique qu’en principe, un rapport décrivant la situation sociale dans le canton est publié au cours de chaque législature. Afin d’intégrer également la période de la pandémie, le prochain rapport a été retardé et devrait être publié fin 2024. Il contiendra notamment des analyses des niveaux de vie, de la pauvreté financière et de l’impact des prestations sociales sous condition de ressources.

Renseignements complémentaires

DSAS, Fabrice Ghelfi, directeur général, Direction générale de la cohésion sociale, 021 316 51 44

Fichier à télécharger

Haut

Surtaxe d’inscription tardive à l’Université de Lausanne

Dans sa réponse à une question du député Yannick Maury, le Conseil d’Etat rappelle que le délai d’inscription dans les universités suisses est fixé généralement au 30 avril pour la rentrée d’automne. Certaines universités, dont celle de Lausanne, autorisent en outre des inscriptions tardives selon des modalités diverses. A l’UNIL, les inscriptions tardives acceptées sont frappées d’une surtaxe de 200 francs. Ce montant reste inchangé depuis près de 30 ans, sans indexation au coût de la vie, et n’a jamais été remis en cause devant les autorités judiciaires cantonales. Le Conseil d’Etat l’estime justifié et n’envisage pas de le modifier.

Renseignements complémentaires

DEF, Jérémie Leuthold, directeur général, Direction générale de l'enseignement supérieur, 021 316 94 71 Sandrine Verest-Junod, directrice des affaires fédérales et universitaires, Direction générale de l'enseignement supérieur, 021 316 94 79

Fichier à télécharger

Haut

Désignation d’une directrice générale des ressources humaines

Le Conseil d’Etat a nommé Cécilia Bähni en qualité de directrice générale des ressources humaines. Âgée de 45 ans, elle succèdera à Philippe Chaubert, chef du Service du personnel de l’Etat de Vaud (SPEV), qui a fait valoir son droit à la retraite après plus de 30 ans au service de l’Etat. Cécilia Bähni aura notamment pour mission de conduire la transformation du SPEV en Direction générale des ressources humaines (DGRH). Elle entrera en fonction le 1er février 2023.

Renseignements complémentaires

DCIRH, Nuria Gorrite, conseillère d’Etat, 021 316 70 01

Haut

Désignation d’un chef de service ad interim au Service de la promotion de l’économie et de l’innovation

A la suite de la démission d’Andreane Jordan Meier, le Conseil d’Etat a désigné Hugo Moret, jusque-là adjoint au Service de la promotion de l’économie et de l’innovation (SPEI), comme chef ad interim du SPEI. M. Moret, qui prendra ses fonctions le 1er décembre, est au bénéfice d’un master en sciences politiques et il est adjoint de la cheffe du SPEI depuis le 1er janvier 2019. Mme Jordan Meier accompagnera M. Moret jusqu’au 31 décembre afin d’assurer une transition harmonieuse. Le Conseil d’Etat l’en remercie. Le poste de cheffe ou chef du SPEI sera prochainement mis au concours, selon la procédure habituelle.

Renseignements complémentaires

DEIEP, Denis Pittet, délégué départemental à la communication, 021 316 60 10

Haut

Désignation d'une directrice pour l'établissement primaire et secondaire de Villeneuve Haut-Lac

Le Conseil d’Etat a désigné Mme Muriel Ansermoz en qualité de directrice de l’Etablissement primaire et secondaire de Villeneuve Haut-Lac. Mme Ansermoz est détentrice d’un brevet pour l’enseignement dans les classes primaires. Elle est actuellement doyenne chargée de direction au sein de l’Etablissement primaire et secondaire de Villeneuve Haut-Lac. Elle prendra ses fonctions au 1er décembre 2022.

Renseignements complémentaires

DEF, Giancarlo Valceschini, directeur général, Direction générale de l'enseignement obligatoire et de la pédagogie spécialisée, 021 316 32 01

Haut

Taux de cotisation pour le financement des allocations familiales des personnes exerçant une activité lucrative indépendante en 2023

Le financement des allocations familiales pour les personnes exerçant une activité lucrative indépendante provient de leurs cotisations auprès des Caisses d’allocations familiales. Le Conseil d'Etat fixe le taux unique qui leur est applicable. Il doit permettre de couvrir les prestations et les frais d'administration. Toutes les caisses d'allocations familiales qui gèrent le régime des allocations familiales en faveur des personnes exerçant une activité lucrative indépendante participent à une compensation totale des charges, par l’intermédiaire du Fonds de compensation des indépendants. En 2023, le taux de cotisation unique sera maintenu à 2.80% (y compris 0.1% de frais administratifs), afin de continuer à garantir l’équilibre entre recettes et dépenses, malgré l’augmentation des allocations familiales pour enfant en formation qui ont été portées de 360 à 400 francs au 1er janvier 2022.

Renseignements complémentaires

DSAS, Anouk Friedmann, directrice aides et assurances sociales, Direction générale de la cohésion sociale, 021 316 52 86

Haut

Perception 2022 des contributions à la Caisse d'assurance du bétail

Le Conseil d’État a adopté l’arrêté ordonnant la perception en 2022 des contributions à la Caisse d’assurance du bétail pour les espèces équine, bovine, ovine, caprine et porcine. Le montant des contributions par animal reste inchangé par rapport à l’année 2021.

Renseignements complémentaires

DFA, Giovanni Peduto, vétérinaire cantonal, Direction générale de l'agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires, 021 3316 38 70

Fichier à télécharger

Haut

Plan statistique cantonal 2023

Le Conseil d’Etat a adopté le plan statistique cantonal 2023 qui recense et décrit les activités statistiques au sein de l’administration cantonale. Ce plan met l’accent sur les axes principaux de travail : le développement de l’information statistique sur une base administrative, la réalisation d’enquête, la diffusion de l’information statistique, la prospective et les travaux d’aide à la décision ainsi que les partenariats avec l’extérieur du canton.

Renseignements complémentaires

DFA, Carole Martin, cheffe d’office de Statistique Vaud, 021 316 29 99

Haut

Consultation fédérale: mise en œuvre de la loi sur la sécurité de l’information

Consulté dans le cadre de la législation d’exécution de la loi sur la sécurité de l’information, le Conseil d’Etat rappelle l’importance fondamentale qu’il accorde à la sécurité de l’information. S’il peut soutenir le projet mis en consultation, il regrette toutefois les imprécisions des quatre ordonnances fédérales, qui ne permettent pas aux cantons d’évaluer avec précision les conséquences sur les plans technique, juridique, financier et humain. Le Conseil d’Etat demande au Conseil fédéral d’apporter toutes les précisions nécessaires pour diminuer les risques liés à leur mise en œuvre.

 

Renseignements complémentaires

DCIRH, Marc Barbezat, directeur de la sécurité numérique, Direction générale du numérique et des systèmes d’information, 021 316 87 00

Fichier à télécharger

Haut

Consultation fédérale: projet de révision partielle de la loi fédérale sur les produits du tabac et les cigarettes électroniques

Le Conseil d’Etat soutient le projet de révision partielle de la loi fédérale sur les produits du tabac et les cigarettes électroniques, qui permet la mise en œuvre de l’initiative « Enfants et jeunes sans publicité pour le tabac », adoptée le 13 février 2022 par la majorité du peuple et des cantons. Le gouvernement vaudois, dans sa majorité,  invite néanmoins le Conseil fédéral à ne pas dépasser le mandat constitutionnel issu de l’initiative précitée et demande à ce titre la prise en compte des évolutions technologiques qui permettent de maintenir une publicité en ligne n’atteignant que les personnes majeures plutôt que prononcer une interdiction totale et indifférenciée.

Renseignements complémentaires

DEIEP, Andreane Jordan Meier, cheffe du Service de la promotion de l'économie et de l'innovation, 021 316 63 99

Fichier à télécharger

Haut

Consultation fédérale: financement de la vaccination contre le COVID-19

En réponse à cette consultation fédérale, le Conseil d’Etat approuve et soutient les propositions du Conseil fédéral de travailler sur un système pérenne et normalisé avec la distribution des vaccins par les grossistes et la facturation par l’AOS. Concernant la possibilité pour les Suisses de l’étranger de se faire vacciner gratuitement en Suisse, le Canton demande de proroger la prise en charge des coûts des vaccins par la Confédération tant que l’OMS ne déclare pas cette pandémie finie.

Renseignements complémentaires

DSAS, Dr Karim Boubaker, médecin cantonal, Direction générale de la santé, 079 597 64 14

Haut

Consultation fédérale: adaptation des tarifs et facturation des tests COVID-19

En réponse à cette consultation fédérale, le Conseil d’Etat approuve et soutient les propositions du Conseil fédéral d’adapter les tarifs et le système de facturation des tests COVID-19, tout comme de limiter la prise en charge des coûts des tests individuels lorsque la personne concernée ne présente pas de symptômes et n’a pas été en contact avec un cas confirmé. Dans sa réponse, le Conseil d’Etat souligne qu’il n’est pas cohérent de reporter la charge financière du testing sur les cantons. Le testing doit pouvoir se faire par les médecins et structures de tests reconnus par le Canton, sachant que ces prestataires sont autorisés à facturer à charge de l’AOS. Le système doit se simplifier et revenir à une prise en charge selon les canaux habituels.

Renseignements complémentaires

DSAS, Dr Karim Boubaker, médecin cantonal, Direction générale de la santé, 079 597 64 14

Haut

Retour aux résultats de la recherche

Partager la page