Reprise de la vie sociale des personnes de 65 ans et plus

Publié le 08.05.2020

Le confinement recommandé aux personnes de 65 ans et plus a permis de limiter les complications dues au coronavirus mais a aussi très souvent atteint leur moral et leurs possibilités d’action. Il est essentiel que cette catégorie de la population puisse désormais reprendre une vie sociale selon son choix. Le Conseil d’Etat souhaite donc les inciter à renouer avec ses activités tout en en appelant à son sens des responsabilités. Des recommandations du Département de la santé et de l’action sociale (DSAS) sont disponibles sur le site www.vd.ch/coronavirus-65plus pour respecter les mesures de protection sanitaires nécessaires

Dans la phase aigüe de la pandémie de coronavirus, les personnes vulnérables, dont les personnes de 65 ans et plus, ont été appelées à rester à la maison pour se protéger. Ce confinement a eu un impact important sur leur vie sociale. Selon une étude de la Haute école de travail social de Fribourg sur la situation des 65 ans et plus au cœur de la crise du COVID-19, dont la diffusion est soutenue par le DSAS, plus d’un tiers des personnes de
65 ans et plus en Suisse romande ressentent un sentiment de solitude. En outre, environ 41% indiquent que la pandémie de coronavirus affecte négativement leur moral.

« ll est nécessaire que les personnes de 65 ans et plus retrouvent une vie sociale qui corresponde à leur choix. La situation sanitaire actuelle ainsi que le déconfinement progressif justifient ce pas important, tout en comptant sur le sens des responsabilités des personnes concernées », affirme Rebecca Ruiz, cheffe du Département de la santé et de l’action sociale (DSAS). « Je souhaite souligner que cette tranche d’âge ne peut pas être associée uniquement à l’image de la vulnérabilité et de la fragilité. Le confinement a protégé les plus fragiles d’entre eux, mais désormais, ils doivent pouvoir reprendre leurs activités ».

Communiqué de presse du 08 mai 2020

www.vd.ch/coronavirus-65plus

Partager la page