Voyageurs en provenance de l'étranger et voyageurs vers la France

Avant l'entrée en Suisse : obligation de remplir un formulaire d'entrée

Avant votre entrée en Suisse, vous devez remplir un formulaire électronique disponible sur le site de l’OFSP. Vous trouverez toutes les informations nécessaires en cliquant sur ce lien : formulaire d'entrée en Suisse

Départ pour la Suisse : obligation de fournir un résultat de test négatif

 

En principe, vous devez présenter un résultat négatif provenant d’un test PCR effectué dans les 72 heures précédant votre entrée en Suisse dans deux situations :

  1. Vous entrez en Suisse par avion. Vous devez pouvoir présenter un résultat de test négatif au moment de l’embarquement, sinon vous ne serez pas autorisé à monter à bord.
  2. Vous avez séjourné dans un État ou zone présentant un risque élevé d’infection au cours des dix jours précédant votre entrée en Suisse. Vous devez présenter un résultat de test négatif, même si vous arrivez par voie terrestre, par exemple en bus, en train ou en voiture.

Important : si votre voyage dure plus longtemps ou si le résultat du test PCR n’est pas disponible assez rapidement vous pouvez aussi présenter le résultat d'un test rapide antigénique effectué moins de 24 heures avant l’embarquement pour être admis à bord. Vous devrez toutefois pouvoir présenter le résultat négatif d’un test PCR effectué moins de 72 heures avant l’arrivée si vous êtes contrôlé une deuxième fois à la frontière suisse. Si vous ne pouvez pas le faire, vous devrez immédiatement vous faire tester à vos frais.

Exceptions 

Il existe deux exceptions générales :

  • Les enfants de moins de 12 ans ;
  • Les personnes munies d’une attestation médicale prouvant que, pour des raisons médicales, elles ne peuvent pas subir le frottis nasopharyngé nécessaire au dépistage du SARS-CoV-2.

Des exceptions à l’obligation de présenter un résultat de test négatif par voie aérienne sont prévues pour:

  • Les personnes munies d’une attestation médicale prouvant qu’elles doivent être transportées d’urgence en Suisse pour des raisons médicales;
  • Les personnes de nationalité suisse ou titulaires d’un titre de séjour délivré par la Suisse qui n’ont pas la possibilité de se faire tester pour le SARS-CoV-2 en temps utile ou sans efforts disproportionnés; ces personnes doivent remplir une déclaration confirmant cette impossibilité;
  • Les personnes qui transitent par un aéroport suisse et ne le quittent pas avant de poursuivre leur voyage;
  • Les personnes munies d’une attestation médicale prouvant qu’elles ont déjà contracté le SARS-CoV-2 au cours des trois derniers mois précédant leur entrée en Suisse et qu’elles sont considérées comme guéries.

Il existe d’autres exceptions à condition de voyager par voie terrestre (veuillez-vous référer à la section dérogations).

Liste des pays et régions de départ nécessitant une mise en quarantaine à l'entrée en Suisse

Cette liste est mise régulièrement à jour par la Confédération.

Consulter la liste de pays ou régions à risques

Arrivée en Suisse : quarantaine obligatoire au retour d'un pays ou région à risque

 

Une quarantaine de 10 jours est obligatoire pour les voyageurs qui ont séjourné dans un État ou une zone à risque définis par l’OFSP au cours des 10 jours précédant leur entrée en Suisse. Ces États et zones concernés figurent sur la liste OFSP des pays présentant un risque élevé.

Qui est concerné ?

Les adultes et les enfants qui ont séjourné dans un État ou une zone présentant un risque élevé d’infection et qui entrent en Suisse par la suite doivent se placer en quarantaine.

Annonce obligatoire auprès du canton

Voici la procédure si vous entrez en Suisse en provenance d’un des pays mentionnés sur la liste de l’OFSP :

  • Immédiatement après votre arrivée, rentrez chez vous et évitez tout contact avec l’extérieur pendant 10 jours (7 sous conditions) à compter du jour de votre retour en Suisse, en suivant les consignes sur la quarantaine.
  • Déclarez votre arrivée dans les deux jours après votre retour à l’Office du médecin cantonal en remplissant ce formulaire électronique (à privilégier) ou par téléphone au 021 338 11 00 (7/7, 9h-17h00) si la démarche électronique vous pose problème. 
  • Vous recevrez par mail une décision de quarantaine.
  • Si vous présentez des symptômes typiques du Covid-19, faites-vous tester dans un centre à disposition: trouver un centre de tests. Pour des questions santé, vous pouvez contacter la hotline santé au 0800 316 800 (7j/7)

Durée de la quarantaine

La quarantaine dure 10 jours à compter du jour de votre retour en Suisse. Vous avez la possibilité de sortir de quarantaine dès le 7ème jour de quarantaine. Il vous faut pour cela présenter un test négatif (PCR ou rapide), effectué au plus tôt le 7ème jour, dont le coût sera à votre charge et, jusqu’à la fin du 10e jour de quarantaine prévue, vous devrez systématiquement porter un masque et respecter 1,5 m de distance avec toute personne en-dehors de votre logement.

Important : l’accord des autorités cantonales n’est plus nécessaire pour mettre fin de manière anticipée à la quarantaine-voyage. Les personnes concernées agissent sous leur propre responsabilité.

 

Dérogations

C’est la liste en vigueur au moment de l’entrée en Suisse qui détermine si une quarantaine est obligatoire.

Sont exemptées de la quarantaine et n’ont donc pas besoin de dérogation les personnes :

  • dont l’activité est absolument nécessaire au maintien : des capacités du système de santé, de la sécurité et de l’ordre public, du fonctionnement des bénéficiaires institutionnels au sens de l’art. 2, al. 1, de la loi du 22 juin 2007 sur l’Etat hôte, des relations diplomatiques et consulaires de la Suisse;
  • qui, dans le cadre de leur activité professionnelle, transportent des voyageurs ou des biens en traversant la frontière;
  • qui entrent en Suisse pour des motifs professionnels ou médicaux impérieux sans possibilité d’ajournement;
  • qui reviennent en Suisse après avoir séjourné dans un État ou une zone présentant un risque élevé d’infection pour des motifs professionnels ou médicaux impérieux sans possibilité d’ajournement;
  • passager en transit,  c’est-à-dire la personne qui entre dans un pays avec l'intention et la possibilité de poursuivre le voyage le plus rapidement possible vers une autre destination. Une personne ne rentre pas dans la catégorie de « passager en transit » si elle se rend dans une zone à risque ou entre en Suisse dans un but précis comme par ex. un déménagement, un enterrement ou pour déposer un bien ou une personne. Ce type de déplacement constitue un séjour de moins de 24 heures et pas du transit.
  • qui reviennent en Suisse après avoir participé à une manifestation dans un État ou une zone présentant un risque élevé d’infection, pour autant que la preuve soit fournie que la participation et le séjour se sont déroulés dans le respect d’un plan de protection spécifique; est notamment considérée comme participation à une manifestation la participation en règle générale professionnelle à une compétition sportive ou à une manifestation culturelle, ainsi qu’à un congrès spécialisé pour professionnels;
  • qui peuvent fournir la preuve (sur la base d'un test positif) qu’elles ont déjà contracté le SARS-CoV-2 au cours des trois derniers mois précédant leur entrée en Suisse et qu’elles sont considérées comme guéries.

Nous invitons ces catégories de voyageurs à être en possession d’une attestation de leur employeur ou de leur médecin expliquant leur déplacement (nom et prénom de la personne concernée, les dates, les motifs, etc.).

Rappel : ces personnes bénéficient également d’une dérogation à l’obligation de test PCR négatif à condition de voyager par voie terrestre.

Les voyageurs ne faisant pas partie des exemptions précitées peuvent solliciter une dérogation à quarantaine.covid19(at)vd.ch. Important : une dérogation sera octroyée de manière exceptionnelle et uniquement en présence d’intérêts prépondérants dûment motivés.

Les demandes sont traitées dans les 3 à 4 jours ouvrables et doivent contenir les éléments suivants:

  • Les noms, prénoms, adresse en Suisse et coordonnées téléphoniques des personnes pour lesquelles la dérogation est requise
  • Les dates, lieux et durée prévue ou effectuée du séjour en Suisse /dans la zone à risque
  • Les motifs du séjour
  • Les raisons pour lesquelles une exemption de quarantaine est nécessaire au retour en Suisse. En d’autres termes, les raisons pour lesquelles une quarantaine en Suisse est impossible. Il convient de ne pas confondre ces motifs avec les motifs du séjour ou avec les mesures prises sur place
  • Les documents (attestations, certificats, billets d’avion, etc.) qui attestent du bien-fondé de leur requête.

Quarantaine : droits et devoirs des employeurs

  • Test : Votre employeur ne peut pas exiger un test COVID-19 à votre retour de vacances pour vous permettre de revenir travailler. Il ne peut pas non plus exiger de test à la fin d’une période de quarantaine ou d’isolement pour vous autoriser à réintégrer votre poste de travail.
  • Voyages professionnels à l’étranger : Votre employeur, s’il juge le voyage indispensable, peut vous envoyer dans un pays à risque si vous n’êtes pas une personne vulnérable. Il doit s’assurer que vous aurez à disposition tous les moyens de protection (masques, solution hydro-alcoolique) et financer tous les moyens nécessaires pour respecter au maximum les distances physiques durant votre séjour.

En cas de non respect de la quarantaine, que se passe-t-il?

Le respect de la quarantaine fera l’objet de contrôles. Par ailleurs, en cas de doute de la part des services du Médecin cantonal ou d’une autre autorité, ou si le cas est signalé, la police sera appelée à procéder à un contrôle. Des amendes jusqu’à 10'000 francs peuvent alors être prononcées.

Qui contacter en cas de questions générales sur ces quarantaines suite à un voyage ?

La hotline de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) répond à vos questions au +41 (0)58 464 44 88 tous les jours de 6h à 23h.

Des réponses aux questions fréquentes se trouvent dans le document Quarantaine pour les voyageurs entrant en Suisse (PDF, 233 kB, 17.07.2020).

Pour déclarer votre arrivée dans les deux jours après votre retour à l’Office du médecin cantonal, merci de remplir le formulaire électronique.

Annoncer son arrivée en Suisse

Mesures pour les voyages à destination de la France

Ces mesures concernent les états membres de l'Union européenne, d'Andorre, d'Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de Norvège, de Saint-Marin, de Suisse ou du Vatican.

Régime de circulation

L'ensemble des catégories de voyageurs en provenance de ces pays sont autorisées à entrer sur le territoire métropolitain.

Mesures de contrôles sanitaires

Pour tous les modes de déplacements (arrivée par voie routière, ferroviaire, aérienne ou maritime), il est désormais nécessaire de disposer du résultat négatif d'un examen biologique de dépistage virologique " RT-PCR COVID " datant de moins de 72 heures avant le départ.

Sont exemptés de cette obligation :

  • les transporteurs routiers,
  • les travailleurs frontaliers
  • les résidents des bassins de vie frontaliers dans un rayon de 30 km autour de leur domicile.

Ces documents sont à présenter aux autorités de contrôle à la frontière. Lorsqu'il s'agit de déplacements aériens ou maritimes, ces documents sont, en outre, à présenter à la compagnie de transport lors de l'embarquement.

Tout voyageur de plus de 11 ans et plus doit présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière :

  • le résultat d'un examen biologique de dépistage virologique " RT-PCR COVID " datant de moins de 72 heures avant le départ (départ du premier vol en cas de voyage avec correspondance) et ne concluant pas à une contamination par la covid-19.
  • une déclaration sur l'honneur attestant :
  1. qu'il ne présente pas de symptôme d'infection à la covid-19,
  2. qu'il n'a pas connaissance d'avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le voyage,
  3. qu'il accepte qu'un test ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2 puisse être réalisé à son arrivée sur le territoire national,

 

Tout voyageur de moins de 11 ans doit présenter à la compagnie de transport et aux autorités de contrôle à la frontière:

  • une déclaration sur l'honneur attestant :

a. qu'il ne présente pas de symptôme d'infection à la covid-19,

b. qu'il n'a pas connaissance d'avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le voyage,

Quand un examen biologique de dépistage virologique (RT-PCR) est impossible à réaliser dans le pays de départ, le voyageur a la possibilité de solliciter de l'ambassade ou du consulat de France un document spécifique dénommé " Dispense de test PCR ", sous réserve d'un motif impérieux de voyage (réservé à un nombre de cas très limités) et de l'acceptation préalable :

  1. d'un test de dépistage virologique permettant la détection du SARS-CoV-2 (test antigénique) à l'arrivée
  2. d'un isolement de 7 jours dans l'un des établissements désignés par les autorités françaises et sur présentation d'un justificatif de réservation
  3. d'un examen biologique de dépistage virologique RT-PCR à l'issue de cet isolement. Dans les pays où les tests antigéniques sont disponibles, la " Dispense de test PCR " n'est valable qu'accompagnée du résultat d'un tel test réalisé moins de 72h avant l'embarquement et ne concluant pas à une contamination par la covid-19.

Pour les déplacements par voie terrestre ou ferroviaire : les dispositions mentionnées ci-dessus ne s'appliquent pas.

Admission au séjour

Les voyageurs non européens doivent être en possession des documents attestant de la régularité de leur séjour au sein de l'espace Schengen.

Téléchargez toutes les attestations et consultez les informations

En cas de questions

En cas de questions concernant l'entrée et le séjour en France, il est possible de s'adresser au numéro vert : +33 (0)800 130 000.

Partager la page