Informations concernant l'accueil de jour des enfants

Cette page consacrée aux structures d’accueil collectif de jour, l’accueil en milieu familial, pour les professionnels de l’accueil collectif de jour et les accueillantes en milieu familial est actualisée en fonction de l'évolution de la situation.

Version du 17 mars à 15h30

Information du 17 mars: accueil de jour pour les enfants de parents mobilisés contre le coronavirus

Pour les parents professionnellement mobilisés dans la lutte contre l’épidémie, qui ne peuvent pas assurer la garde de leurs enfants, ni solliciter leur conjoint, leur famille ou leur réseau personnel (sans solliciter des personnes à risques), un accueil de jour d’urgence est mis en place.

Pour bénéficier de cet accueil de jour d’urgence, les parents concernés sont priés de prendre contact avec les instances ci-dessous, en fonction de leur situation personnelle.

  • Pour les parents d’enfants suivant leur scolarité obligatoire dans le Canton de Vaud : merci de prendre contact avec le secrétariat de votre établissement scolaire.

  • Pour les parents domiciliés dans le canton de Vaud et dont l’enfant n’est pas encore en scolarité obligatoire : Merci de prendre contact avec le réseau d’accueil de jour du domicile. Liste de contact des réseaux  (PDF, 1,40 Mo)
  • Pour les parents travaillant au CHUV : Merci d’appeler le 021 314 69 93 ou d’envoyer un e-mail à garde-enfants-covid(at)chuv.ch

  • Pour les parents non domiciliés dans le canton de Vaud  et pour toute autre situation : Merci de prendre contact avec l’Office d’accueil de jour des enfants au numéro : 021 338 08 08 (du lundi au vendredi, 8:00 - 18:00)

Les établissements scolaires ainsi que les crèches et garderies assurant l’accueil d’urgence de jour des enfants appliquent des règles d’hygiène et sanitaires strictes, avec notamment pas plus de dix personnes (enfants et encadrants) par pièce.

Information du 16 mars: est-ce que les institutions de l’accueil de jour restent ouvertes ?

À partir de mercredi 18 mars, un accueil de jour d’urgence destiné uniquement aux parents professionnellement mobilisés dans la lutte contre l’épidémie sera mis en place.

Plus d’information sur le communiqué de presse du 16 mars 2020

En tant que parent, puis-je confier la garde de mes enfants à leurs grands-parents ?

Il faut à tout prix éviter de confier vos enfants à des personnes à risque :

  • Personnes âgées de 65 ans et plus
  • Personnes vulnérables souffrant de pathologie respiratoire, de maladie des voies respiratoires, de cancer, de diabète, faiblesse immunitaire, hypertension artérielle, maladies cardio-vasculaire

Je suis responsable d’un lieu d’accueil collectif de jour, je suis coordinatrice de l’accueil familial et j’ai un cas de contamination confirmé. Que dois-je faire ?

Vous devez vous assurer que la personne infectée va s’auto-isoler au moins 10 jours et 48 heures après la fin des symptômes. Il n’est pas nécessaire d’informer les utilisateurs ou professionnel-le-s de l’institution, ni de la fermer.

Quelles mesures de précaution particulières les lieux d’accueil collectif de jour du canton de Vaud doivent-ils prendre, pour les collaborateurs/trice, et les enfants?

Les institutions d’accueil collectif de jour pré et parascolaires, ainsi que l’accueil familial sont soumis strictement aux mesures de prévention qui sont recommandées à chaque citoyen-ne. Si des mesures particulières devaient être prises, les institutions d’accueil et les accueillantes en milieu familial seraient informés directement par l’Office de l’accueil de jour des enfants.

En tant que parent, je suis en contact avec des personnes vulnérables, fragiles ou âgées. Est-ce que je dois prendre des précautions spécifiques ?

Tous parents et/ou personnes habilitées à accompagner ou venir chercher les enfants, qui présentent des symptômes grippaux ou des symptômes compatible avec le CoVID-19 ne doivent pas pénétrer dans le lieu d’accueil et prendre des mesures d’auto-isolement. De même, les personnes ou enfants considérés à risques doivent éviter de fréquenter les lieux d’accueil.

En tant que professionnel de l’accueil, je suis en contact avec des personnes vulnérables, fragiles ou âgées. Est-ce que je dois prendre des précautions spécifiques ?

Des gestes simples permettent de limiter la propagation d’un virus. La campagne « Voici comment nous protéger » de l’Office fédéral de la santé publique spécifie les règles de conduite :

  • La mesure de prévention la plus efficace consiste à se laver régulièrement les mains à l'eau et au savon (pendant 20 secondes au moins) ou avec un désinfectant pour les mains. Un lavage après un passage dans les transports publics est aussi recommandé.
  • Tousser et éternuer dans un mouchoir ou dans le creux du coude.
  • Jeter les mouchoirs usagés dans une poubelle fermée.
  • Éviter les poignées de main.
  • En cas de présence de symptômes (fièvre, toux, difficultés respiratoires), le / la collaborateur-trice concerné-e doit rester à la maison et appeler son médecin de famille. Pour celles et ceux qui n’en ont pas, la centrale des médecins au 0848 133 133. Le retour au travail ne peut se faire qu'après le rétablissement complet de la personne malade.

Si je reviens d’une zone touchée par le coronavirus ou si je vis dans une telle zone, que dois-je faire ?

La notion de zone à risque n’est plus pertinente dès lors que le virus circule dans notre pays.  Le principe de précaution s’applique pour les professionnels aussi bien que pour le public. lls sont invités à respecter les règles de prévention.

Quels sont les critères de suspicion d'une infection au coronavirus ?

En cas de suspicion d’une infection, veuillez vous mettre en auto-isolement au moins 10 jours et au minimum 48 heures après la fin des symptômes. Le site internet coronacheck.ch vous permet de vous orienter dans les démarches à suivre.
Si votre état s’aggrave ou si vous avez des symptômes de difficulté respiratoire appelez votre médecin de contact ou la centrale des médecins au 0848 133 133. Si les critères de suspicion sont validés le médecin prendra contact avec le service des urgences de l’hôpital le plus proche pour annoncer le patient.

Partager la page