Professionnels de la santé et du social

Mesures pour le personnel en contact étroit avec les patients et résidents

Le personnel travaillant en contact étroit avec les personnes prises en charge dans les institutions et lieux de soins (voir détail ci-dessous) devra apporter la preuve de sa vaccination, de sa guérison ou se soumettre à des tests réguliers pour accéder à son lieu de travail. Cela inclut également les stagiaires, les étudiants et le personnel intérimaire. 

Sont concernés par la mesure obligatoire :

  • les établissements sanitaires publics et privés,
  • les établissements médico-sociaux (EMS) et psycho-sociaux médicalisés (EPSM),
  • les établissements socio-éducatifs (ESE) à l’exclusion des ateliers à vocation productive et des institutions qui n’accueillent que des mineurs,
  • les pensions psycho-sociales (PPS),
  • les homes non médicalisés (HNM),
  • les centres d’accueil temporaire (CAT),
  • les organisations de soins à domicile (OSAD)
  • et les centres médicaux-sociaux (CMS).

 

Les institutions non listées ci-dessus ne sont pas concernées par la mesure obligatoire. Celles qui désirent mettre en place ce même type de mesures  doivent  en informer covid.testsentreprises(at)vd.ch et se conformer aux exigence des tests répétés en entreprise. Elles trouveront toutes les informations utiles à la page www.vd.ch/coronavirus-tests-entreprises.  

 

L’application de la mesure est très recommandée pour :  

  • Les centres de test
  • et les centres de vaccination

Informations pour les employeurs

Les employeurs trouveront toutes les informations pour l’application de ces mesures dans

ainsi que sur le site hpci

Les institutions concernées tiennent à jour une liste des collaborateurs concernés et les informent de l’obligation de testing.

Le personnel concerné est en contact étroit avec les personnes prises en charge : c’est-à-dire qu’il est appelé à s’approcher à moins d’1,5 mètres. Cela inclut également les stagiaires, les étudiants et le personnel intérimaire.

Les personnes qui ne souhaitent pas annoncer leur statut vaccinal sont incluses par défaut dans le programme de test.

En cas de test positif, la personne se met en isolement, une confirmation par PCR individuelle est demandée. SI le test est confirmé, la procédure d’isolement et de contact-tracing débute.

Les personnes symptomatiques doivent se faire tester immédiatement au sein de la filière de test cantonale.

Visiteurs – affichage

La mesure s’applique également aux visiteurs dans les secteurs particulièrement exposés où séjournent des personnes immunodéprimées, tels que les patients en oncologie, soins intensifs, hématologie et transplantation, par exemple.  Elle s'ajoute aux mesures de protection en vigueur : le port du masque, l'hygiène des mains et les règles de distance continuent d'être appliqués par tous, dans tous les secteurs et institutions.

Vous trouvez ci-dessous des affiches de prévention pour informer vos visiteurs en deux versions (sans obligation de certificat covid et avec):

 

Soutien psychologique pour tous les professionnels du domaine socio-sanitaire

Besoin de parler ? Lignes d’écoute pour les professionnels du domaine socio-sanitaire

Depuis un an, le personnel du système socio-sanitaire, indépendamment de son statut et de sa fonction, est fortement engagé au cœur de la pandémie. Cette crise sanitaire dure et met à rude épreuve les institutions, l’organisation du travail, les pratiques professionnelles, les relations avec les patients, avec les résidents et avec les collègues, engendrant remises en question, craintes, fatigue et souffrance.

Pour ces raisons, le Département de la santé et de l’action sociale, avec le soutien de ses partenaires, a souhaité faire largement connaître les soutiens à disposition de l’ensemble du personnel du domaine socio-sanitaire, toutes professions confondues.

Une affichette avec les 3 lieux d’écoute et d’échange indépendants (ligne téléphonique ad hoc, téléphone 143 et chat 143) a été créée et diffusée.

Ces lieux de discussions sont confidentiels, neutres et gratuits.

  • Le 143 est atteignable 24h sur 24, 7 jours sur 7.
  • Le chat est ouvert tous les soirs de 19h à 22h et les dimanches de 16h à 22h.
  • Le numéro de soutien psychologique 079 556 06 68 est atteignable du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Le contact est aussi possible par mail à soutienpsy.covid(at)chuv.ch.

Documents à télécharger

Ces ressources viennent en complément des interlocuteurs psy habituels des équipes (dans les hôpitaux généraux services/unité de psychiatrie de liaison, dans les EMS éventuel psy consultant, dans les CMS infirmière en psychiatrie, etc…), ainsi que des ressources pour du soutien individuel dans les régions :

Informations complémentaires

www.vd.ch/coronavirus-sante-mentale

La vaccination Covid-19

Facturation pour les partenaires

Les médecins qui vaccinent trouveront toutes les indications dans la page dédiée à la facturation.

Vaccination Covid et femmes enceintes - position de la SSGO

En accord avec la Société suisse de gynécologie et obstétrique (SSGO), la Fédération suisse des sages-femmes (FSSF) et l'OFSP, le vaccin anti-COVID est maintenant recommandé pour TOUTES les femmes enceintes. Une ordonnance n'est pas nécessaire. Vous trouverez ci-dessous les prises de position de la SGGO : 

Prendre en charge en période de Covid-19

Hygiène, prévention et contrôle de l’infection

Les professionnels de la santé et du social trouvent toutes les indications utiles à leur activité sur le site www.hpci.ch qui est mis à jour en continu.

Site HPCI

Questions fréquentes

L'OFSP a également mis en ligne des réponses à des questions fréquentes pour les professionnels de la santé

Prise en charge des enfants

Toutes les informations actualisées sont détaillées sur le site hpci à la rubrique CoVID-19 - Pédiatrie - Vaccination et Prise en charge des enfants suspects CoVID-19.

D’après les données et les connaissances actuelles, il n’y a pas de groupe vulnérable face au COVID-19 parmi les enfants pour lesquels des mesures supplémentaires de protection seraient nécessaires, au contraire des adultes. 
Le groupement des pédiatres vaudois aformulé cette position dans un communiqué  et les infectiologues pédiatriques ont également pris position  dans ce sens.

Tests et enfants

Il est essentiel que tout jeune symptomatique dès 6 ans se fasse tester selon les mêmes critères que les adultes et applique les mêmes gestes de protection : respecter les gestes barrière, rester à domicile pendant les symptômes, faire le test et, si nécessaire, respecter l’isolement.

Pour les enfants de moins de 6 ans, la décision de faire un test dépend de l'ensemble des symptômes, de leur durée, du nombre d’autres enfants symptomatiques dans le groupe et de l’existence ou non d’un contact étroit avec une personne testée positive.

Pour les enfants jeunes, dès tests PCR salivaires sont recommandés, car le prélèvement est moins invasif. Les informations se trouvent à la rubrique "tests enfants et famille" de la page questions fréquentes sur les tests.

Test des enfants de moins de 6 ans

La Société suisse de pédiatrie émet ces recommandations  (PDF, 446 Ko)pour le test des enfants symptomatiques de moins de 6 ans:

  • Les enfants en mauvais état général, avec ou sans fièvre récente de plus de 38,5 °C, restent à la maison; la personne responsable prend contact avec leur médecin traitant pour discuter de la suite. Un test COVID-19 doit être effectué si le médecin ne pose pas d’autre diagnostic. Si le test est négatif, ils peuvent retourner dans la structure d’accueil ou à l’école après 24 heures sans fièvre et s’ils sont en bon état général.
  • Tous les enfants qui viennent de développer une forte toux ou une fièvre de plus de 38,5 °C et dont l’état général est bon restent à la maison dans un premier temps. S’ils présentent d’autres symptômes COVID-19 (symptômes gastro-intestinaux, maux de tête, douleurs aux membres, perte du goût ou de l’odorat), il faut contacter le médecin. En l’absence d’un autre diagnostic clair, un test COVID-19 doit être effectué.
  • Si la fièvre ou la forte toux persiste pendant trois jours ou plus avec un état général par ailleurs bon et qu’il n’y a pas d’autres symptômes de COVID-19, le médecin devrait également être consulté. Si aucun autre diagnostic clair ne peut être établi, un test doit être effectué. Si le test est négatif, l’enfant peut retourner à l’école/dans la structure d’accueil après 24 heures sans fièvre, selon la décision du médecin.
  • Si la fièvre ou la toux aiguë s’améliorent sensiblement dans les trois jours sans autres symptômes de COVID-19 et avec un bon état général, l’enfant peut retourner à l’école/dans la structure d’accueil après 24 heures sans fièvre.
  • Une rhinite et/ou un mal de gorge avec ou sans légère toux et sans fièvre, avec un état général bon, ne nécessitent pas d’exclusion de l’école ou de la structure d’accueil et un test n’est pas nécessaire.

Femmes enceintes

Les femmes enceintes sont considérées comme des personnes à risque face au Covid-19. Il leur est recommandé de respecter scrupuleusement les règles d’hygiène et d’être prudentes dans leurs rapports sociaux.

Si une femme enceinte est testée positive, un suivi plus rapproché est conseillé (rendez-vous et échographies).

Les professionnels trouveront ici des documents leur permettant d'évaluer la situation :

Tests rapides

Avec l'arrivée des tests rapides, la prise en charge des patients désirant se faire tester au COVID-19 se trouve modifiée. Sur mandat du Canton de Vaud, Unisanté a élaboré des outils de travail pour les filières de test. Les professionnels trouveront sur cette page :

  • Un algorithme décisionnel pour le diagnostic et le dépistage du COVID-19 au niveau ambulatoire (test rapide et PCR)
  • Une vidéo pratique décrivant la marche à suivre pour effectuer un test rapide et envoyer les résultats
  • Une plateforme pour l'envoi des résultats d'un test rapide COVID-19
  • Des liens et documents complémentaires

Prise en charge des tests rapides par la Confédération

Voici les indications concernant la prise en charge des tests Covid-19 et l’émission du certificat COVID selon l’Ordonnance COVID-19 certificats du 4 juin 2021 :

Tests rapides TDR

  • Toute personne asymptomatique peut faire un test TDR. Ce test est gratuit pour la personne.
  • Le test TDR pour les personnes qui viennent pour une levée de quarantaine à J7 est gratuit
  • Le test TDR en vue d’un voyage est gratuit, de même que l’émission du certificat COVID qui l’accompagne

Lorsque le test est gratuit pour la personne, le centre de test facture à son assurance, laquelle refacture à la Confédération.

Tests PCR

  • Attention, le test PCR en vue d’un voyage est à la charge de la personne comme jusqu’à aujourd’hu. L’émission du certificat COVID qui l’accompagne est quant à lui gratuit
  • Les tests PCR de personnes asymptomatiques restent payants comme précédemment.

Tests Covid-19 PCR : laboratoires agréés et centres de test

Les centres de tests ou praticiens privés trouveront ci-dessous la liste des laboratoires autorisés à réaliser l’analyse de test diagnostique Covid-19 PCR dans le canton de Vaud

Les praticiens peuvent aussi diriger leurs patients vers les centres de tests répartis sur les quatre régions du canton.

Forfait accueil des résidents positifs COVID - formulaire

La Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et la Direction de l’accompagnement et de l’hébergement (DIRHEB) ont édicté, le 30 novembre 2020, une directive organisant le financement du dédommagement forfaitaire (PDF, 1,23 Mo) aux établissements d’hébergement (long ou court séjour) qui accueillent des résidents testés positifs au COVID.

Comme précisé dans cette directive, afin de pouvoir faire valoir le forfait d’entrée d’un montant de CHF 3600.-, la procédure mise en place consiste à :

  • adresser, par voie électronique, le formulaire complété au responsable de pôle de la DIRHEB (avec copie au BRIO concerné pour les EMS), pour analyse de votre demande et décision d’entrée en matière. La décision vous sera communiquée par ce dernier, par voie électronique.

Outils électroniques

Application "Alerte infection"

Tout le personnel soignant des établissements sanitaires vaudois est invité à installer l'application "Alerte Infection" sur son smartphone afin de rester informé sur les mises à jour des recommandations, des épidémies et autres messages importants de la Direction Générale de la Santé, de l'Office du médecin cantonal et HPCi Vaud. (Gratuite sur iOS et Android).

Pour toutes informations : www.alerteinfection.ch

Algorithmes médicaux

Unisanté a développé plusieurs algorithmes pour soutenir les professionnels de santé.

Partager la page