Solidarités CoVID-19 : Aides financières et aide à la vie quotidienne

Aides financières

L’Etat de Vaud continue à verser toutes les aides financières cantonales et à traiter les nouvelles demandes. Nos collaborateurs répondent à vos appels téléphoniques, aux emails et au courrier. Par contre, en raison de l’épidémie de coronavirus, les guichets sont fermés.
Les numéros et heures d’ouvertures des réceptions téléphoniques ainsi que les adresses email sont disponibles sur nos pages d’information de chaque aide financière :

1. Je suis actuellement au bénéfice d’une aide financière cantonale. Vais-je continuer à la recevoir ?

Oui, si vous bénéficiez actuellement d’une des aides financières ci-dessus , la prestation continuera à vous être versée aux mêmes conditions que précédemment.
Pour les bourses d’études et d’apprentissage, à partir d’avril 2020, le travail de renouvellement pour l’année scolaire 2020-2021 va commencer. Vous recevrez les informations progressivement.

2. Je suis bénéficiaire d’une aide financière cantonale et mes conditions financières ont évolué (par exemple perte de salaire).Que puis-je faire pour que ma prestation s’adapte à mes nouvelles conditions ?

Le Conseil fédéral a mis en place des systèmes pour que les entreprises puissent continuer à verser les salaires. Ce sera heureusement le cas pour de nombreuses personnes.
Avant de solliciter une adaptation de la prestation sociale, il est nécessaire de solliciter les aides mises en place par la Confédération :

Si vous êtes…

  • parents d'enfants de moins de 12 ans qui doivent interrompre leur activité lucrative parce que la garde de leurs enfants par des tiers n’est plus assurée,
  • une personne placée en quarantaine qui doit interrompre son activité lucrative,
  • une personne exerçant une activité indépendante qui subit une perte de gain en raison de l'arrêt de son activité suite aux mesures prises par le Conseil fédéral pour faire face au coronavirus,
  • une personne exerçant une activité indépendante qui n’est pas directement concernée par la fermeture des entreprises ou par l’interdiction de manifestations, à condition que le revenu de l’activité lucrative soumis à l’AVS soit supérieur à CHF 10'000.-, mais ne dépasse pas CHF 90'000.-,
  • un-e artiste indépendant-e dont les engagements ont été annulés ou qui a dû annuler ses propres manifestations,

… veuillez consulter cette page-ci pour plus de renseignements.

Si vous êtes…

  • un-e indépendant-e,
  • un-e commerçant-e,
  • une entreprise vaudoise,

… veuillez consulter cette page-ci pour plus de renseignements.

Si vous êtes employé-e soumis-e à la Réduction de l’horaire de travail (RHT) – Chômage partiel, la demande doit être sollicitée par l’employeur. Veuillez consulter cette page-ci pour plus de renseignements.

Si ces mesures ne vous permettent pas d’assurer le minimum vital et vous avez un besoin urgent d’argent pour vivre (acheter à manger, payer le loyer ou d’autres factures essentielles), vous pouvez vous adresser au Centre social régional auquel votre commune est rattachée. Pour plus d’informations, veuillez vous référer à la réponse détaillée ci-dessous.

3. Je ne touche aucune aide financière cantonale et mes conditions financières ont évolué (par exemple perte de salaire). Que puis-je faire pour obtenir une aide financière ?

Le Conseil fédéral a mis en place des systèmes pour que les entreprises puissent continuer à verser les salaires. Ce sera heureusement le cas pour de nombreuses personnes.
Avant de solliciter une adaptation de la prestation sociale, il est nécessaire de solliciter les aides mises en place par la Confédération :

Si vous êtes...

  • parents d'enfants de moins de 12 ans qui doivent interrompre leur activité lucrative parce que la garde de leurs enfants par des tiers n’est plus assurée,
  • une personne placée en quarantaine qui doit interrompre son activité lucrative,
  • une personne exerçant une activité indépendante qui subit une perte de gain en raison de l'arrêt de son activité suite aux mesures prises par le Conseil fédéral pour faire face au coronavirus,
  • une personne exerçant une activité indépendante qui n’est pas directement concernée par la fermeture des entreprises ou par l’interdiction de manifestations, à condition que le revenu de l’activité lucrative soumis à l’AVS soit supérieur à CHF 10'000.-, mais ne dépasse pas CHF 90'000.-,
  • un-e artiste indépendant-e dont les engagements ont été annulés ou qui a dû annuler ses propres manifestations,

… veuillez consulter cette page-ci pour plus de renseignements.

Si vous êtes...

  • un-e indépendant-e,
  • un-e commerçant-e,
  • une entreprise vaudoise,

… veuillez consulter cette page-ci pour plus de renseignements.

Si vous êtes employé-e soumis-e à la Réduction de l’horaire de travail (RHT) – Chômage partiel, la demande doit être sollicitée par l’employeur. Veuillez consulter cette page-ci pour plus de renseignements.

Si malgré ces mesures, vos revenus ont diminué, vous êtes potentiellement bénéficiaire d’un soutien financier du Canton, notamment :

Si vous avez un besoin urgent d’argent pour vivre (acheter à manger, payer le loyer, payer les factures essentielles), veuillez vous référer à la réponse détaillée ci-dessous.

4. Je n’ai plus, ou je n’aurais bientôt plus, assez d’argent pour acheter à manger ou payer mon loyer et mes factures essentielles. Que puis-je faire pour obtenir une aide financière ?

Vous pouvez solliciter le revenu d’insertion si vos revenus ne couvrent plus vos dépenses vitales et si votre fortune ne dépasse pas CHF 4000.- pour une personne seule, CHF 8000.- pour un couple. Ces limites sont augmentées de CHF 2'000.- par enfant mineur à charge, mais ne peuvent pas dépasser CHF 10'000.- par famille. Dès l'âge de 57 ans révolus, les limites de fortune sont portées à CHF 10'000.- quelle que soit la situation familiale du/des bénéficiaire(s).

Prenez contact avec le Centre social régional auquel votre commune est rattachée. Il examinera votre situation et déterminera votre droit au revenu d’insertion.

Aide à la vie quotidienne

En raison de la pandémie de coronavirus, la vie quotidienne s’est compliquée pour beaucoup de personnes. L’Etat de Vaud et toutes les communes vaudoises ont mis en place ensemble un système d’aide en s’appuyant sur de nombreuses associations et bénévoles. Ces aides permettent de soulager la population dans ses activités essentielles de tous les jours.

1. Qui peut bénéficier de cette aide à la vie quotidienne?

Toutes les personnes de tout âge, habitant dans le canton de Vaud :

  • sans aucun réseau de proximité ou dont le réseau ne peut remplir qu’une partie des besoins,
  • sans proches, amis et voisins ou dont ceux-ci sont tombés malades ou ne sont plus disponibles,
  • sans soutien par un organisme social ou médico-social.

Dès lors, cette aide s'adresse potentiellement à tout le monde et pas seulement aux personnes à risque (personnes de plus de 65 ans et personnes de tout âge qui ont déjà une maladie) ou aux personnes confinées chez elles parce qu’elles présentent des symptômes du coronavirus. Ce soutien peut également être demandé par exemple par des personnes qui soignent un proche atteint dans sa santé ou son autonomie, par des familles ou des personnes se sentant seules.

En principe, sauf en cas d’urgence, ce nouveau système d’aide ne s’adresse pas aux personnes qui bénéficient déjà de ces services par le biais de leur commune, d’un organisme à caractère social ou médico-social ou par celui de bénévoles.

2. Quels services peuvent être demandés ?

  • livrer des repas à domicile,
  • faire les courses et les livrer à domicile,
  • proposer un transport aux personnes à mobilité réduite (par exemple pour des traitements chroniques à l’hôpital, se rendre chez son médecin ou son pharmacien),
  • soulager les proches aidant-e-s,
  • proposer une relève d’urgence sous forme d’un accompagnement à domicile par un assistant professionnel (notamment pour les personnes en situation de handicap),
  • garder les enfants à la maison pendant une période d’absence (par exemple en cas de rendez-vous médical des parents),
  • aider au ménage (lessive et nettoyage),
  • aider à réaliser des paiements et à obtenir de l’argent liquide,
  • soutenir pour s’occuper de l’animal domestique lorsque la personne doit rester chez elle (par exemple en cas de maladie ou de quarantaine),
  • rassurer, garder un lien et maintenir une vie sociale par des contacts téléphoniques.

3. Comment dois-je faire pour obtenir de l’aide à la vie quotidienne ?

Vous appelez votre commune de domicile. Il s’agit du numéro habituel de la commune ou celui qu’elle a mis sur pied à l’occasion de la pandémie CoVID-19. Les collaborateurs de votre commune sont à votre écoute et trouvent une solution à votre situation.

4. Cette aide, est-elle payante?

Pour ces services, les principes actuels de tarification s’appliquent ainsi que les règles de remboursement par les régimes sociaux.

Votre interlocuteur dans votre commune vous renseignera davantage (voir question 3).

5. Combien de fois puis-je faire appel à cette aide ?

La durée et la fréquence de ces aides sont adaptées à vos besoins. Ces aides sont à disposition jusqu’à la fin de la situation d’urgence actuelle

6. J’habite dans un tout petit village. Est-ce je peux faire appel à toutes ces différentes aides ?

Oui. La taille de votre commune ne joue pas de rôle. Si la commune ne peut pas répondre à votre demande parce qu’elle ne dispose pas d’un appui local, elle peut faire appel à un réservoir d’aides régionales et cantonales.

7. Est-ce que je dois craindre pour ma santé si je suis en contact avec les personnes qui m’aident ?

Non. L’aide offerte se fait en toute sécurité, en respectant les précautions sanitaires recommandées par l’Office fédéral de la santé publique comme par exemple garder une distance de 2 mètres. En outre, une des conditions d’engagement de ces personnes est qu’elles ne font pas partie des personnes à risque que ce soit en lien avec leur âge, leur situation de santé ou environnement familial.

8. Qui sont les personnes qui viennent m’aider ?

Il s’agit de professionnels du domaine du social, de bénévoles des associations cantonales, régionales et locales ainsi que des citoyens solidaires. Dans tous les cas, les personnes sont identifiées et encadrées par des professionnels. 

9. J’ai entendu parler de la Centrale des solidarités. Est-ce que c’est la même chose ?

La Centrale des solidarités fait partie de ce nouveau système d’aide et vient en soutien des communes. Si la commune ne peut pas répondre à votre demande parce qu’elle ne dispose pas d’une aide locale, elle contacte cette centrale. Celle-ci mobilise de l’aide venant de la région ou du niveau cantonal. La Centrale est gérée par l’Association vaudoise d’aide et de soins à domicile (AVASAD) avec le soutien de Pro Senectute, Caritas, Croix-Rouge, Pro Infirmis, Bénévolat Vaud. L’Etat de Vaud (Département de la santé et de l’action sociale) assure la coordination.

10. J’aimerais me montrer solidaire et m’engager. Que puis-je faire ?

Vous pouvez vous annoncer bénévole en cliquant ici

11. Comme membre d’une autorité communale ou habitant d’une commune, comment puis-je aider et communiquer sur cette prestation ?

Vous pouvez utiliser ce flyer explicatif  (PDF, 131 Ko) et le diffuser ou distribuer dans votre entourage. La commune peut faire un tout ménage ou coller des affichettes.

Partager la page