Votre identité

Le Conseil d’État propose d’interdire les publicités à caractère sexiste dans l’espace public

- Catégorie : Economie

Le Conseil d'Etat propose au Grand Conseil de modifier la loi sur les procédés de réclame afin d’interdire toute forme de publicités sexistes sur l’espace public vaudois. En cas de doute concernant une publicité, il sera possible de saisir la Commission consultative sur les procédés de réclame.

La conseillère d’État Jacqueline de Quattro a présenté ce projet de loi en compagnie de la déléguée à l’égalité, Maribel Rodriguez (à g.). [ARC Sieber]

Selon le projet du gouvernement, tout procédé de réclame est considéré comme sexiste lorsque des hommes ou des femmes sont affublés de stéréotypes sexuels mettant en cause l’égalité entre les sexes ou lorsqu’une forme de soumission est suggérée.

Ceci comprend également les représentations de violence fondée sur l’appartenance à un sexe et les situations dans lesquelles des enfants ou des adolescents ne sont pas respectés par un surcroît de retenue dû à leur âge.

Enfin, la loi prévoit d’interdire les publicités où il n’existe pas de lien naturel entre la personne représentant l’un des sexes et le produit objet de la promotion; quand la personne sert d’aguiche ou lorsque la sexualité est traitée de manière inconvenante.

Communiqué du 2 juillet 2018 et projet de loi

Partager la page