Point de presse COVID-19 du Conseil d'Etat - 3 juillet 2020

Publié le 03.07.2020 - Catégorie: coronavirus

« Contrôler le risque tout en maintenant au maximum nos libertés retrouvées » : en ouvrant ce point de presse COVID, la présidente du Conseil d’Etat Nuria Gorrite a évoqué la difficile position des autorités, qui doivent redonner à la population le plus de liberté possible, sans que les contaminations ne repartent à la hausse.

Quatre membres du Conseil d'Etat assis dans la salle du Grand Conseil, durant le point de presse.
"Les gestes barrière sont désormais notre bouée de sauvetage pour éviter une deuxième vague dévastatrice", a prévenu Nuria Gorrite, présidente du Conseil d'Etat. ARC Sieber

« Le virus n’a pas disparu, il va nous accompagner encore de nombreux mois, et les gestes barrière appris au début de cette crise gardent toute leur actualité», a enchaîné Rebecca Ruiz, cheffe du Département de la santé et de l’action sociale, pour qui l’augmentation du nombre de nouvelles infections est probablement liée au non-respect des mesures individuelles de protection.

Les gestes barrière et la distance physique doivent être strictement respectés dans les lieux de rassemblement fermés, a répété Philippe Leuba, chef du Département de l’économie. Si ce n’est pas possible, le port du masque et le traçage doivent être prévus. Le conseiller d’État a annoncé que le port du masque sera obligatoire dans les commerces accueillant plus de 10 clients dès mercredi 8 juillet. Clubs, bars et discothèques sont astreints dès ce soir à des mesures d’identification de la clientèle.

La Police cantonale du commerce avec l’appui des polices cantonale et communales feront des contrôles, a annoncé la conseillère d’Etat Béatrice Métraux.

Communication du 3 juillet 2020

Partager la page