Victimes d’agressions sexuelles: les constats médico-légaux sont étendus à l’ensemble du canton

Publié le 14.07.2020 - Catégorie: Santé

À partir de ce mois, les hôpitaux régionaux vaudois reconnus d’intérêt public proposeront une prise en charge interdisciplinaire par un gynécologue et un médecin légiste aux victimes d’une agression sexuelle. L’accès simplifié à ce service spécialisé permet d’éviter un déplacement au CHUV.

Les trois personnages, portant des masques, en conversation.
La conseillère d'Etat Rebecca Ruiz a présenté ces nouvelles mesures de soutien aux victimes d'agression sexuelle en compagnie du Prof. Tony Fracasso, responsable de l'Unité romande de médecine forensique du CHUV et des HUG, et du Dr Julien Ombelli, directeur médical de l'Hôpital d'Yverdon. ARC Jean-Bernard Sieber

A partir du 15 juillet, une victime d’agression sexuelle pourra se rendre à l’hôpital à Yverdon, Rennaz et Payerne et à partir du 31 juillet, à l’hôpital à Nyon et Morges pour recevoir les soins nécessaires et obtenir un constat médico-légal et ceci 24h/24h. Elle sera prise en charge par un binôme formé d’un gynécologue et d’un médecin légiste qui, outre les soins médicaux, assure les constats des lésions et la rédaction d’un rapport médico-légal indispensable pour déposer une plainte pénale si la victime le souhaite.

Communiqué du 14 juillet 2020

Partager la page