Votre identité

Les robots éducatifs des élèves vaudois assemblés par des apprenties et des apprentis du canton

Dans le cadre du déploiement de l’éducation numérique, le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) signe un partenariat avec Mobsya, l’association à but non lucratif qui produit Thymio. L’assemblage et la maintenance de ces robots éducatifs sont désormais confiés aux apprenties et apprentis électroniciens de l’École technique - École des métiers de Lausanne (ETML). Ce robot vaudois né d’une collaboration entre l’École polytechnique fédérale (EPFL) et l’École cantonale d’art de Lausanne (ECAL) est devenu une référence dans des milliers de classes à travers le monde. Il poursuit ainsi son histoire sur sol vaudois et ce partenariat met en valeur la formation professionnelle locale. Cet accord présente l’opportunité d’intégrer de manière concrète les questions d’impact environnemental du matériel numérique.

De dr. à g.: Cesla Amarelle (DFJC, conseillère d'Etat) assemble le premier Thymio@ETML sous le regard de Scott Adams (ETML, maître d'enseignement professionnel - section électronique) et Lionel Eperon (DGEP, directeur général). Crédits photo ARC JBS

L’éducation numérique vaudoise entre en phase de généralisation et son déploiement s’accélère avec, pour objectif, de couvrir l’ensemble de la scolarité obligatoire d’ici l’année scolaire 2025-2026. Pour y parvenir, la formation des enseignantes et enseignants se poursuit, les moyens d’enseignement sont développés, les infrastructures mises en place et les achats d’outils se multiplient. Dans la palette des ressources pédagogiques disponibles, les robots Thymio sont précieux pour initier les élèves, dès les premières années d’école, à la science informatique, à la robotique, aux fonctionnements des machines, des ordinateurs et à la compréhension des bases de la programmation. Muni de capteurs et programmable, le robot remplit plusieurs fonctions et permet par exemple, en déplaçant des blocs sur un écran, de créer un comportement que le robot effectuera pour réagir au monde réel.

Communiqué de presse du 07 février 2022

Partager la page