La police a intercepté une trottinette testée à 130 km/h

Publié le 11.05.2022

Vendredi 6 mai, deux personnes circulaient sur la route de Berne dans la montée de Montpreveyres en direction de Lausanne sur une trottinette qui roulait à la vitesse approximative de 60 km/h. Ils ont été interceptés à Epalinges par les gendarmes. Le conducteur et son véhicule ont été amenés au Centre de la Blécherette, où la trottinette a été testée à vide. Son compteur affichait 130 km/h.

Vendredi 6 mai vers 10h00, un témoin a signalé la présence de deux personnes circulant sur une trottinette électrique, à une vitesse approximative de 60 km/h dans la montée de Montpreveyres en direction de Lausanne. Les gendarmes ont intercepté la trottinette et ses deux passagers à Epalinges. Lors de l’interpellation, le conducteur, un citoyen suisse de 30 ans, a spontanément déclaré être sous l'influence de stupéfiants. Il a été emmené avec son véhicule au Centre de la Blécherette. Après contrôle, il s'est avéré être positif à la cocaïne et aux opiacés.

Testée sur le banc à rouleaux de l’unité de circulation de la gendarmerie, la trottinette a atteint 88 km/h avec le seul moteur arrière de ce véhicule qui en compte deux, un sur chaque roue. Selon la fiche du constructeur, cet engin peut atteindre la vitesse de 100km/h, toutefois, testée à vide par les gendarmes, le compteur affichait la vitesse de 133 km/h. Le véhicule a été confisqué. La procureure en charge a ouvert une instruction pénale.

Pour rappel, la vitesse des trottinettes électriques ne doit pas dépasser les 20 km/h (art. 18, let. b, OETV). Elles ne doivent pas circuler sur les trottoirs, mais sur la route ou sur une piste cyclable s’il y en a une. Le conducteur doit être âgé de 14 ans minimum et posséder un permis de catégorie M (cyclomoteur) s’il a moins de 16 ans. Le port du casque n’est pas obligatoire, mais conseillé.

Partager la page