Métros m2-m3: mise à l’enquête de la première étape

Publié le 24.10.2019 - Catégorie: Mobilité

Le Canton lance une nouvelle étape dans le développement des métros m2 et m3 en mettant à l’enquête publique, du 29 octobre au 27 novembre, la première phase du projet. Grâce à la construction d’un nouveau tunnel entièrement à double voie pour le m2 et à la création d’une nouvelle ligne m3 entre la gare CFF et le Flon, la capacité des métros sera multipliée par deux sur ce tronçon. En parallèle de la consultation possible des plans à la Direction des travaux de la commune de Lausanne, quatre rendez-vous d’information à la population sont organisés par l’équipe responsable de ce projet d’infrastructure majeur.

Au cœur de la ligne internationale Paris-Milan, principal nœud ferroviaire romand et carrefour essentiel des axes forts de transports publics de l’agglomération, la gare de Lausanne voit toujours plus de voyageurs passer sous sa marquise. Avec les travaux d’augmentation de la capacité d’accueil entrepris par les CFF, ils seront non plus 120'000 mais 200'000 par jour en 2030. A ce même horizon, le m2, conçu pour transporter 25 millions de personnes annuellement, sera emprunté par 42 millions d’utilisateurs, contre 32 actuellement.

Pour faire face à cette croissance continue et accompagner la transformation de la gare CFF, qui deviendra un véritable hub de mobilité pour le XXIe siècle, le Canton et les tl mettent à l’enquête la première étape d’un des projets d’infrastructure majeurs de la prochaine décennie : la modernisation du m2 et la création du m3.

Cette première étape importante dans le développement des métros lausannois permettra à son exploitant, les tl, de doubler leur capacité entre la gare CFF et le Flon. Pour ce faire, le tracé de la ligne m2 sera revu : un nouveau tunnel sera creusé et fera passer le métro plus à l’ouest qu’actuellement entre la gare et le Flon. Grâce à cet ouvrage, le m2 disposera d’une double voie continue sur l’entier de son tracé et sa cadence passera sous la barre des deux minutes.

La capacité des métros resterait toutefois insuffisante entre le Flon et la gare sans la création d’une deuxième ligne de métro sur cet axe. Le m3 circulera donc depuis la station et dans le tunnel actuel du m2 pour arriver, au Flon, dans une nouvelle station jouxtant celle du m2. Cette nouvelle plateforme accueillera les voyageurs des deux lignes. La combinaison du m2 et du m3 permettra ainsi de transporter 12'200 voyageurs par heure et par sens entre la gare et le Flon.

Les travaux seront réalisés de manière à tirer parti des synergies avec le chantier de la gare CFF et s’adapteront au calendrier du transporteur fédéral, qui construira lui-même la nouvelle station du m2, plus proche des quais. Les travaux devraient débuter en 2022, pour une mise en service du tronçon Lausanne Gare – Flon à l’horizon 2027.

L’enquête publique aura lieu du 29 octobre au 27 novembre prochain. Durant cette période, l’ensemble des plans pourra être consulté au Service de l’urbanisme de la Ville de Lausanne. L’équipe du projet s’y tiendra à disposition du public pour répondre aux questions les 6 et 20 novembre, de 13 h 30 à 17 h. Par ailleurs, quatre rendez-vous d’information seront organisés au bureau du développement des métros les 7 et 21 novembre, de 16 h à 18 h, et les 12 et 26 novembre, de 12 h à 14 h. Le public pourra à ces occasions venir s’informer sur le projet et discuter avec ses responsables.

La deuxième partie du projet, qui sera mise à l’enquête ultérieurement, prolongera le m3 jusqu’à la Blécherette. Elle permettra d’améliorer fortement la desserte des pôles de développement au nord de la ligne, notamment le site économique et culturel du Palais de Beaulieu, celui des Plaines-du-Loup ainsi que le stade de football de la Tuilière. Les métros m2-m3 relieront aussi les voyageurs au reste de l’agglomération et au Gros-de-Vaud, grâce à leurs connexions au m1, au tram, au LEB et aux bus à haut niveau de service, au cœur des interfaces multimodales du Flon et de Chauderon. Le développement des métros renforcera ainsi les axes forts et l’attractivité de l’ensemble de la chaîne de transports du canton, le plaçant à la pointe de la mobilité urbaine et durable.

Lien sur le communiqué de presse

Partager la page