Partenariats

Les Archives cantonales vaudoises, à l'origine de plusieurs réseaux

L'obligation de dépasser les limites institutionnelles

Les Archives cantonales vaudoises ont pris depuis 1996 différentes initiatives d'ouverture, à la fois avec la préoccupation de rapprocher les forces de travail, de valoriser les richesses documentaires et de décloisonner les domaines de compétences.

Association vaudoise des archivistes (1996)

En prenant l’initiative de créer une association des archivistes communaux, le 1er octobre 1996, les Archives cantonales vaudoises avec l’appui de plusieurs archivistes communaux,  entendaient que la communauté professionnelle des archivistes vaudois se présente collectivement devant leurs autorités.

De nombreuses réalisations ont été concrétisées depuis. En plus de journées professionnelles, de cours de formation et de brochures de thématiques professionnelles, il faut souligner la publication, en 1999, du premier Guide de gestion pratique des archives communales du canton de Vaud (nouvelles éditions en 2007 et 2016), de la monographie Panorama des archives communales vaudoises 1401-2003, Lausanne, 2003, 551 p. (Bibliothèque historique vaudoise, 124) et  l'ouverture, également en 2003, de la base de données Panorama, forte de 195'000 notices descriptives de documents conservés dans les Archives communales, des origines à 1960.

Pour davantage d'informations

RéseauPatrimoineS (1998)

Les Archives cantonales vaudoises s’inscrivent dans le réseau des institutions patrimoniales du Canton de Vaud – dont elles ont suscité la création dès novembre 1995 et ont présidé l'Association, dès avril 1998 à 2015 – qui s’emploie à couvrir l'ensemble des champs du patrimoine naturel et culturel, en privilégiant leur décloisonnement, les unités de doctrine et les complémentarités, ou en recherchant des formes de mutualisation.

Pour davantage d'informations

Cosadoca (2006)

Conscientes des dommages qu’une catastrophe naturelle ou accidentelle pourrait entraîner au niveau du fonctionnement des hautes écoles lausannoises, les Archives cantonales vaudoises, la Bibliothèque cantonale et universitaire (site de Dorigny), la Bibliothèque centrale de l’Ecole polytechnique fédérale, l’EPFL elle-même et l’Université de Lausanne, ont décidé d’unir leurs efforts pour garantir à la communauté universitaire, même en cas de sinistre, l’accès à la documentation et aux archives, outils essentiels aux études et à la recherche scientifique. Lancé à l’initiative des Archives cantonales vaudoises, le 23 mars 2003, le projet de COSADOCA a été officiellement présenté le 19 mai 2006.

Outre la mutualisation des ressources matérielles et humaines, le COSADOCA assure, avec les services de sécurité de l’EPFL et de l’UNIL et la Protection civile de l’Ouest lausannois, la formation du personnel des trois institutions à l’intervention en cas de sinistre et offre une plate-forme d’information permettant de prévenir et de mieux réagir en cas de sinistre. Il travaille en collaboration étroite avec les organes de la protection civile.

Les Archives cantonales vaudoises ont acquis du matériel pour des interventions en cas de catastrophe. Le dispositif mis en place permet l’exploitation rapide et coordonnée de ce matériel. Une double armoire renfermant les éléments de premiers secours a été disposée, à proximité de l’entrée secondaire du bâtiment («l’entrée des pompiers»).

Des exercices communs ont été entrepris sur les thèmes du feu et de l’inondation pour l’ensemble des partenaires, le 29 novembre 2005, les 20-21 septembre 2006 et les 28-29 août 2007.

Les Archives cantonales ont conduit deux exercices "grandeur nature", sur leur site,  les 2 et 3 septembre 2008 et le 29 septembre 2011  L'ensemble des acteurs du COSADOCA a été mobilisé sur une durée de 30 heures, pour le premier exercice, la chaîne de commandement des institutions soeurs l'a été pour le second. Depuis 2012, l'effort principal est porté sur la formation d'un état-major transversal COSADOCA qui peut fonctionner sur chacun des sites, dans la durée, sans être tenu de dépendre des seuls responsables de l'institution sinistrée.

Depuis 2001, les Archives cantonales vaudoises disposent des plans de prévention, d’intervention et d’évacuation, réunis sous l’appellation «Plan d’urgence» (PDF, 2,99 Mo) (version 2020).

Le personnel a été formé à l’utilisation des extincteurs, effectue, au début de chaque mois, des tests d’alarme incendie et a suivi les exercices organisés par le COSADOCA.

Pour davantage d’informations

Mnémo-pôle. Archives et lieux de conservation au service de la connaissance campus lausannois (2012)

Une densité et une diversité exceptionnelles d’institutions de la conservation sur le campus lausannois, au service de la connaissance

Prenant prétexte de la Journée suisse des archives, du 3 novembre 2012, nous avons décidé, à l’initiative des Archives cantonales vaudoises, de de nous organiser en groupe d’intérêt.

Notre diversité fait notre densité, notre originalité renforce notre légitimité.

Nous nous inscrivons comme des lieux référentiels de la conservation dans un environnement en forte phase de dématérialisation.

Nous nous affichons résolument au service de la connaissance sur les sites de l’UNIL et de l’EPFL.

Nous affichons le besoin de mettre de la matérialité dans les ressources de la connaissance.

Nous soulignons nos identités et nos solidarités au travers d’une action collective et appelée à durer.

Nous avons abordé dans nos réflexions les thèmes du droit d’auteur et de la gestion de la donnée de recherche, en collaboration avec le  Service des Ressources InformationnelleS et archives de l’Université de Lausanne (UNIRIS). D’autres objets sont déjà inscrits au programme du Groupe.

Nous avons répondu favorablement à l’invitation des organisateurs des 4es Journées suisses d’histoire d’être présents dans le programme culturel de la manifestation.

Le Portail wp.unil.ch/mnemopole vous donne toutes les informations utiles. Il a été doté, en 2016, d’un logo pour améliorer la visibilité du Groupe.

Chavannes-près-Lausanne, Ecublens, Lausanne, juin 2016

Archives cantonales vaudoises
Archives de la construction moderne
Centre de recherches sur les lettres romandes
Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne, Département des manuscrits
Fondation Jean Monnet pour l’Europe
Institut Benjamin Constan
Institut pour l’histoire de l’art. Antenne romande
Institut de police scientifique de l’UNIL
Musée Bolo
Musée cantonal de géologie
Musée de physique
Service des Ressources InformationnelleS et archives (UNIRIS) de l’Université de Lausanne

Pour davantage d'informations

Partager la page