Pôle de numérisation

Du microfilmage à la numérisation

C’est à la faveur de l’Exposé des motifs et projet de décret pour la construction d’un bâtiment pour les Archives cantonales vaudoises à Chavannes-près-Renens, adopté par le Grand Conseil, le 3 mai 1982, que l’ouverture d’un atelier de microfilmage et la nomination de l’opérateur furent entérinées. C’est ainsi que, du 1er août 1986 au 31 décembre 2007, les Archives cantonales vaudoises ont réalisé les travaux de microfilmage à des fins exclusivement de sécurité sur des bobines de 35 mm. Une grande part de la confection des microfilms 16 mm fut confiée, entre 1996 et 2014, à la Maison de Chavannes (Fondation Eben-Hézer), à Lausanne. Une diazocopie a été systématiquement établie pour les besoins de la consultation.  Lors de deux campagnes conduites à la fin des années 1940 et au début des années 1970,  l'Eglise de Jésous-Christ des saints des Derniers jours ("Mormons") avaient conduit deux campagnes de microfilmage des registres paroissiaux et d'état civil de 1562 à 1875, ce dont les Archives cantonales vaudoises ont profité jusqu'en 2016, date à laquelle les produits numériques ont remplacé les microfilms.

A la fin de l’année 2007, l’obsolescence du matériel a provoqué l’arrêt de l’atelier de microfilmage; seuls les mandats confiés à l’extérieur ont été maintenus jusqu’en 2014.

Le Grand Conseil adopta à l’unanimité, le 12 mars 2013, l’Exposé des motifs et projet de décret accordant au Conseil d’Etat un crédit d’investissement de CHF 1’630’000 pour financer l’exécution de travaux urgents de dématérialisation et de sécurisation de documents historiques menacés aux Archives cantonales vaudoises, avec au préalable l’aménagement de locaux et la mise en oeuvre des ressources informatiques nécessaires.

Un montant de CHF 400 000.- pour le financement de l’équipement, pris sur le crédit d’inventaire de la Direction des systèmes d’information, s’ajoute au montant voté.

Restrictions de consultation

En raison de la préparation et de l'exécution des travaux de numérisation, les registres originaux du fonds Gb (registres cadastraux) et Gc (cartes) sont progressivement retirés de la consultation. S'adresser au personnel de la salle de lecture pour plus d'informations sur les cotes concernées.

Une fois leur numérisation effectuée, les documents sont consultables sur les postes PC de la salle de lecture.

Partager la page