Octroi de deux Bourses à l’écriture 2022

Publié le 12.07.2022 - Catégorie: Actualité et Culture

L’Etat de Vaud, par l’intermédiaire de son Service des affaires culturelles (SERAC), décerne exceptionnellement deux Bourses à l’écriture pour l’année 2022. Le soutien vise à appuyer une auteure ou un auteur (vaudois ou résidant dans le canton depuis au moins cinq ans) lors de l’élaboration d’un travail de rédaction d’envergure ou se trouvant à une étape décisive du projet. Dotées toutes deux de 15'000 francs, les Bourses 2022 sont décernées à Chloé Falcy et Alain Freudiger.

Alain Freudiger © Noura Gauper, Chloé Falcy © Anne Voeffray

Au délai imparti pour la remise de candidatures, le SERAC a reçu un total de 10 dossiers. Ces derniers ont été examinés par un jury composé des membres de la sous-commission « Littérature » de la Commission cantonale des activités culturelles renforcé à cette occasion par un expert externe en la personne de Jean-Marie Felix, ancien responsable de la rubrique littéraire à la RTS. Au terme de cet examen, le jury a retenu de manière consensuelle les candidatures de Chloé Falcy et de Alain Freudiger. L’aspect humain des projets, leur singularité, leur portée historique ainsi que la qualité de l’écriture ont convaincu.

Chloé Falcy est née en 1991 et vit à Lausanne. Après des études de Lettres à l’Université de Lausanne, elle a exercé la fonction de médiatrice culturelle à la Collection de l'art brut et de chargée relations presse pendant l'édition 2017 du Prix de Lausanne avant de rejoindre les Editions Loisirs et pédagogie (LEP) en tant que chargée de rédaction et d’édition. Elle est l’auteure du roman Balkis paru chez Pearlbooksedition, du récit biographique André Raboud : retour aux sources chez NK éditions et a également participé au recueil Tu es la sœur que je choisis aux Editions d’en bas.

Son projet d’écriture porte sur le récit de sa grossesse, intervenue entre juin 2020 et mars 2021, dans un contexte de pandémie mondiale. Les quartiers de l’Ouest lausannois (Malley, la Bourdonnette ou encore Vidy) y apparaissent comme parties intégrantes de l’expérience narrée et l’attraction du bourdonnement artistique ainsi qu’intellectuel de la Ville de Lausanne y est mis en exergue. L’ancrage du récit, ainsi que du personnage principal, dans le canton de Vaud est tout aussi profond que significatif.

Alain Freudiger est né en 1977 et vit à Lausanne. Après avoir effectué des études d’histoire et d’esthétique du cinéma à l’Université de Lausanne, il travaille actuellement en tant qu’archiviste sonore à la RTS. Son œuvre littéraire est composée de romans (Liquéfaction, Hélice Hélas, 2019), de récits (Le Mauvais génie – une Vie de Matti Nykänen, La Baconnière, 2020), de poésie (Point de contact, Ripopée, 2015), d’un recueil de nouvelles (Espagnes, La Baconnière, 2016) et de chroniques (Du management et autres chroniques, Hélice Hélas, 2022).

Le projet d’écriture soumis s’attache à un personnage important mais décrié de la Révolution française, Jacques-René Hébert, et au journal outrancier mais inventif qu’il publia sous le titre de Le Père Duchesne pour établir des correspondances entre des préoccupations du siècle des Lumières et des enjeux contemporains. Le travail d'écriture prendra la forme d'un récit composite mêlant biographie, poésie populaire et journalisme politique.

Communiqué de presse (PDF, 102 Ko)

Partager la page