Décès de Gilbert Kaenel

Publié le 24.02.2020

Le Service des affaires culturelles a appris avec chagrin le décès de Gilbert Kaenel, directeur du Musée cantonal d'archéologie et d'histoire de 1985 à 2014. Durant ces trente années, sous son impulsion, le musée s’est considérablement développé et s’est doté de structures et de moyens adaptés. Surnommée "Auguste", cette personnalité incontournable du canton aura œuvré pendant plus de quarante-cinq ans dans le domaine de la recherche archéologique.

Photo: Félix Imhof © UNIL

Gilbert Kaenel a été à la tête du MCAH de 1985 à 2014. Sous son impulsion, et au cours des trente années qu'aura duré son engagement sans faille, l'institution s’est considérablement développée et s’est dotée, progressivement, de structures et de moyens adaptés à sa principale mission patrimoniale : l’accueil, la restauration et la conservation, l’inventaire et l’étude de collections extrêmement diversifiées et en constante augmentation.

Parmi les grands changements mis en œuvre par Gilbert Kaenel, figure par exemple la refonte complète de l’exposition permanente du musée. L'exposition s’est en effet entièrement redéployée entre 1997 et 2000, afin de répondre aux critères muséographiques, didactiques et scientifiques les plus modernes modernes. Parallèlement, entre 1991 et 2014, le MCAH a conçu ou accueilli une vingtaine d’expositions temporaires, de la Préhistoire aux Temps modernes, en mobilisant plusieurs approches et disciplines complémentaires : l’archéologie et l’histoire bien entendu, mais également l’ethnographie, l’égyptologie et les sciences de l’Antiquité, entre autres.

Le réseau de collaborations et d’échanges de M. Kaenel, très étendu et très riche, allait des laboratoires de recherche aux musées, en passant par le monde académique. Il fut en effet professeur, à divers titres, tant à l'Université de Genève, qu'à celles de Berne ou de Lausanne, ainsi qu'au Collège de France.

Gilbert Kaenel s’est impliqué au sein de nombreuses associations ou commissions tant au niveau cantonal que fédéral, défendant toujours ardemment le patrimoine archéologique et promouvant les intérêts de celui-ci dans le domaine de la préhistoire, de l’histoire ou de l’archéologie de terrain, pour ne citer que quelques exemples.

Le 5 mars 2015, ce chercheur passionné s’est vu remettre au Palais de Rumine les insignes de Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française par Michel Tarpinian, alors Conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France en Suisse.

Le Service des affaires culturelles tient à rendre hommage à Gilbert Kaenel pour tout ce qu’il a apporté au MCAH, au Canton et à la culture de notre région en général. Il exprime ses sincères condoléances à la famille, aux proches et aux amis du disparu.

Partager la page