Nouvelle édition du Carnet d’adresses Petite Enfance à l’usage des parents

Publié le 16.06.2020

Le Carnet d’adresses Petite Enfance à l’usage des parents a pour objectif de faire connaître l’offre et les ressources locales à disposition des familles avec un jeune enfant et de leur faciliter l’accès aux services qui leur sont destinés. Avec 1’500 adresses utiles, il est décliné en quatre versions spécifiques aux différentes régions du canton. Ces carnets sont gratuits, disponibles en ligne et en format papier (36'000 exemplaires). Les adresses y sont présentées de manière très pratique, par thématique ou selon les éventuels problèmes que peuvent rencontrer les parents et leurs enfants.

Les périodes de la grossesse et de la petite enfance sont des périodes clés, non seulement pour le développement physique, affectif et social des enfants, mais également pour les futurs parents qui apprennent leur nouveau rôle dans la famille. Il est donc important qu’ils puissent identifier puis faire appel facilement aux ressources à disposition pour répondre à leurs questions et trouver des solutions à leurs problèmes du quotidien.

Dans le Carnet d’adresses Petite Enfance à l’usage des parents, les renseignements sont présentés de deux manières. La première est chronologique en fonction des besoins des familles à chaque étape de la vie: grossesse, naissance, petite enfance et jusqu’à l’entrée à l’école. La deuxième est thématique (soins, garde d’enfants, loisirs, etc.) et correspond aussi aux éventuelles difficultés que peuvent rencontrer les parents et leurs enfants.
Ces carnets sont déclinés en quatre versions avec des adresses spécifiques aux régions Nord, Ouest, Centre et Est du Canton. Ils recensent près de 1’500 adresses utiles au niveau régional et cantonal et constituent également une ressource précieuse pour les professionnels de la petite enfance souvent appelés à orienter les familles.

Imprimés à 36’000 exemplaires, les carnets sont distribués par les professionnels de première ligne: gynécologues, sages-femmes, pédiatres, assistantes sociales en périnatalité et infirmières petite enfance. L’objectif est que chaque famille avec de jeunes enfants dispose d’un exemplaire de sa région. Ces carnets sont gratuits et peuvent aussi être consultés et téléchargés en ligne : Les périodes de la grossesse et de la petite enfance sont des périodes clés, non seulement pour le développement physique, affectif et social des enfants, mais également pour les futurs parents qui apprennent leur nouveau rôle dans la famille. Il est donc important qu’ils puissent identifier puis faire appel facilement aux ressources à disposition pour répondre à leurs questions et trouver des solutions à leurs problèmes du quotidien.
Dans le Carnet d’adresses Petite Enfance à l’usage des parents, les renseignements sont présentés de deux manières. La première est chronologique en fonction des besoins des familles à chaque étape de la vie: grossesse, naissance, petite enfance et jusqu’à l’entrée à l’école. La deuxième est thématique (soins, garde d’enfants, loisirs, etc.) et correspond aussi aux éventuelles difficultés que peuvent rencontrer les parents et leurs enfants.
Ces carnets sont déclinés en quatre versions avec des adresses spécifiques aux régions Nord, Ouest, Centre et Est du Canton. Ils recensent près de 1’500 adresses utiles au niveau régional et cantonal et constituent également une ressource précieuse pour les professionnels de la petite enfance souvent appelés à orienter les familles.
Imprimés à 36’000 exemplaires, les carnets sont distribués par les professionnels de première ligne: gynécologues, sages-femmes, pédiatres, assistantes sociales en périnatalité et infirmières petite enfance. L’objectif est que chaque famille avec de jeunes enfants dispose d’un exemplaire de sa région. Ces carnets sont gratuits et peuvent aussi être consultés et téléchargés en ligne : www.vd.ch/ca-petite-enfance. Ils font partie du Programme cantonal de promotion de la santé et de prévention primaire enfants (0-4 ans) – parents conduit par le Service de protection de la jeunesse (SPJ) et la Direction générale de la santé (DGS).

Partager la page