Plan stratégique 2017-2022 de l’Université de Lausanne (UNIL)

Publié le 17.05.2018

Négocié en début de législature entre le Conseil d’État et la Direction de l’UNIL, le plan stratégique met en avant les contributions de l’institution à la qualité de vie des Vaudois-es et au rayonnement du canton pour les prochaines années. Au cœur de ce plan se trouvent notamment la transition numérique de la société et de l’économie, l’évolution du campus de Dorigny et le renforcement du pôle d’expertise dans le domaine de la santé en collaboration étroite avec le CHUV et les hautes écoles vaudoises. L’exposé des motifs et projet de décret portant sur le plan stratégique pluriannuel 2017-2022 de l’UNIL a été formellement adopté par le Conseil d’État et transmis au Grand Conseil.

Inscrit dans la loi sur l’Université de Lausanne, le plan stratégique a été élaboré sur la base du plan d’intention de l’UNIL et du programme de législature du Conseil d’État. Il s’articule autour des missions fondamentales de la haute école: enseignement, recherche, liens à la société et politique institutionnelle. Pour chacun de ces quatre axes, des objectifs stratégiques et des mesures opérationnelles ont été arrêtés.

La transition numérique est une thématique transversale du plan stratégique. Fidèle à sa tradition d’excellence en matière d’enseignement, l’UNIL s’attachera à ce que chacun de ses diplômés dispose des multiples compétences nécessaires pour accompagner les mutations de la société: techniques, sociales, économiques, mais aussi légales ou éthiques. L’offre de formation continue sera adaptée afin de permettre aux professionnels qui le souhaitent de se (re)qualifier, poursuivant ainsi l’engagement de l’institution pour un apprentissage tout au long de la vie. Au niveau de la recherche, le virage numérique ouvre de nouveaux champs d’études et bouleverse les pratiques, par exemple avec le développement de la science ouverte. Cela représente à la fois une occasion pour l’UNIL d’ancrer son positionnement dans les humanités digitales ou la médecine personnalisée, par exemple, mais aussi une nécessité d’adapter le soutien et les infrastructures mis à disposition des chercheurs.

L’évolution du campus de Dorigny représente un autre défi aux multiples répercussions pour l’UNIL. Alors qu’à sa création Dorigny était considéré comme un site universitaire dont l’occupation était concentrée en journée, son évolution actuelle tend à mêler études, recherche, vie associative et activités quotidiennes. Sous l’impulsion de la croissance de sa communauté académique et de plusieurs projets de rénovation et de construction, particulièrement avec la création de logements étudiants au Vortex, une activité étendue va progressivement transformer le site de Dorigny en une véritable cité habitée en continu. Cette évolution permettra d’amplifier la dynamique de collaboration interdisciplinaire entre les hautes écoles vaudoises. Ainsi, l’avènement du futur Campus santé sur les Côtes de la Bourdonnette, en particulier, consolide un pôle vaudois novateur et de référence dans les professions de la santé. L’UNIL poursuivra ainsi les efforts engagés pour augmenter sa capacité de former en médecine mais travaillera également avec les acteurs du secteur à faire émerger les nouveaux métiers et proposer les cursus adéquats. Reconnue comme un centre d’excellence de la recherche dans les sciences de la vie, l’UNIL poursuivra le développement de ses partenariats stratégiques afin de consolider la place académique vaudoise et lémanique dans ce domaine.

Dans le cadre de son plan stratégique, l’UNIL renforcera globalement son rôle d’expert de la durabilité et d’acteur de l’essor économique, social et culturel du canton de Vaud, notamment en relevant les défis de la hausse démographique tout en proposant un enseignement d’excellence, adapté à la diversité des parcours de vie. Elle continuera ainsi à former des diplômés hautement qualifiés, créatifs et doués d’esprit d’entreprise, recherchés sur le marché du travail. Elle mettra également ses compétences et son expertise au service du Canton pour des projets stratégiques, en particulier ceux qui touchent aux domaines de la culture, tels que PLATEFORME10, ou au sport, comme les Jeux olympiques de la jeunesse 2020.

Bureau d'information et de communication de l'Etat de Vaud

Renseignements

  • DFJC, Direction générale de l’enseignement supérieur, Chantal Ostorero, cheffe de service,
    021 316 94 71
  • DFJC, Direction générale de l’enseignement supérieur, Ariane Baechler, directrice générale adjointe,
    021 316 94 79

Téléchargements

Partager la page