Un morceau de ville prêt à émerger à Chavannes-près-Renens : Le plan d’affectation «Côtes de la Bourdonnette» est sous toit

Publié le 24.11.2020

Les contours d’un développement urbanistique ambitieux sont dessinés à l’est de Chavannes-près-Renens. Le projet « Côtes de la Bourdonnette », - d’envergure cantonale en vertu des enjeux qu’il soulève sur le plan foncier, de la formation et de la santé, - est sous toit après douze ans de gestation. Au sud du périmètre, les projets d’ouvrage du Campus Santé sont développés. Au nord, la zone prévoit des logements, des équipements scolaires et parascolaires, avec un accent important mis sur les espaces verts et publics. L’ensemble du périmètre, sur une dizaine d’hectares, prévoit l’arrivée dans la décennie à venir de 2'500 habitants/emplois. Le plan d’affectation est à l’enquête publique jusqu’au 14 décembre prochain, consultable auprès de l’administration communale.

Au sud du périmètre, un pôle de compétences et de référence nationale
Les Côtes de la Bourdonnette sont un site stratégique pour contribuer à répondre aux besoins en personnel qualifié dans les domaines de la santé et de l’enseignement, tout en renforçant l’offre de logements pour étudiants. Au sud du périmètre, ce nouveau quartier comprendra en premier lieu le Campus Santé qui sera constitué de deux bâtiments : un Centre coordonné de compétences cliniques (C4) et un bâtiment pour la Haute école de santé Vaud (HESAV). Le Campus Santé offrira un pôle de compétences et de référence nationale dans le domaine de la formation des professions de la santé. Le concours d’architecture avait primé en 2016 le projet Banquet du bureau Jan Kinsbergen.

Le C4, de forme circulaire, sera exploité en commun par HESAV, la Haute école de Santé La Source, la Faculté de biologie et de médecine de l’UNIL et le CHUV ; il sera dédié à la formation en environnement clinique simulé. Le bâtiment HESAV sera dévolu à la formation d’étudiants en soins infirmiers,  physiothérapie, technique en radiologie médicale, ergothérapie et sage femme ; cinq filières seront ainsi regroupées en un même lieu de près de 23'000 m2. Ces deux ouvrages sont dotés d’une enveloppe initiale de 141 millions de francs et pilotés par la Direction générale des immeubles et du patrimoine (DGIP). La capacité de formation de l’école sera portée à 1'500 étudiant-es.

Le site comprendra un 3e bâtiment dédié à des logements étudiants. Financée et réalisé par la Fondation Maisons pour Étudiants Lausanne (FMEL), cette construction dotera le site d’un lieu de vie de qualité. Ce projet - exemplaire en termes de développement durable - augmentera la capacité d’accueil de 3’550 à 4’100 places et répondra ainsi à un réel besoin de logements pour étudiants à proximité immédiate des lieux de formation. L’architecture singulière, en forme de croix, favorisera les échanges entre locataires, notamment par la création d’espaces de vie commune et de passages, s’articulant autour d’un centre animé et ouvert sur des patios intérieurs.

Ces trois projets, résultats du concours d’architecture mené en 2016 et  développés parallèlement, seront soumis à l’enquête publique dès le début 2021 pour une mise en service prévue en 2024.

Un 4è bâtiment est à l’étude abritant l’extension de la Haute École pédagogique (HEP), et dont le but est d’offrir les surfaces dont elle a besoin pour pouvoir former plus de futurs enseignants. Il viendra compléter le dispositif cantonal dès 2025.

A l’Est de la commune : un avenir haut en couleurs
Dans la foulée du Vortex et de ses mille étudiants, Chavannes-près-Renens va hériter dans la décennie à venir d’une constellation de Hautes Écoles (voir ci-après), de bâtiments pour loger les étudiants à proximité et de nouveaux logements privés. 350 élèves sont attendus avec le développement de « En Dorigny » et des « Côtes de la Bourdonette » (du primaire et du secondaire). Le collège des Côtes de la Bourdonnette sera affecté aux élèves du primaire
uniquement (250 élèves). En complément, les surfaces laissent également la possibilité pour la commune de réaliser une crèche ou d’autres affectations publiques ou parapubliques (accueil des seniors, paramédical, enseignement, sport, etc.). La commune a obtenu à ce titre, gratuitement de la CPEV, un terrain lui permettant de réaliser un programme scolaire pour les besoins du quartier En Dorigny et des Côtes de la Bourdonnette dans le cadre d’une
convention signée à fin 2019.

En coordination avec les divers acteurs du projet, la commune joue un rôle d’accompagnement et de maîtrise du développement à chacune des étapes. L’ambition consiste à réaliser un quartier modèle où la densification se conjugue aux espaces verts et publics ; la commune souhaite lancer à ce titre un projet de grand parc au coeur du quartier. L’ensemble des aménagements extérieurs et des liaisons piétonnes et de mobilité douce est coordonné avec le nouveau quartier En Dorigny, de l’autre côté de la route cantonale 76. Ensemble, les deux nouveaux quartiers compteront à terme pour un tiers des habitants de Chavannes-près-Renens.

Au nord du périmètre, un nouveau quartier dans un écrin de verdure
Propriétaire foncier de l’immense majorité du secteur des Côtes de la  Bourdonnette, l’État de Vaud a décidé il y a sept ans de transférer la zone nord à sa Caisse de pensions (CPEV). Dans ce secteur, le plan d’affectation permet la réalisation d’un quartier de logements, développé et financé par la Caisse de pensions de l’État de Vaud (CPEV) ; il accueillera environ 1’300 habitants et emplois. Quelques commerces de proximité et des activités devraient également y être implantés afin d’offrir des services à la fois aux futurs habitants des Côtes de la Bourdonnette et à la population des quartiers voisins.

Au total, près de 600 logements seront réalisés, répondant aux besoins de la population et conformes à la politique de loyers raisonnables de la CPEV. Un soin particulier sera apporté à la diversité et à la mixité des types de logements mis sur le marché et dédiés à la location. A l’heure actuelle, la livraison des premiers bâtiments est prévue à l’horizon 2025. Les études nécessaires à l’établissement des projets architecturaux de ce nouveau quartier devraient débuter l’an prochain, une fois le plan d’affectation en vigueur.

Au centre des démarches menées par la CPEV : la qualité et la durabilité du bâti et des aménagements extérieurs. Au minimum 50 nouveaux arbres majeurs seront plantés au coeur de ce nouveau lieu de vie. De plus, le nombre de places de stationnement prévu sera réduit de manière significative par rapport aux normes en vigueur, afin de limiter l’impact de ce quartier sur le réseau routier avoisinant et contribuer à une approche durable de la mobilité.

Personnes de contacts :
Pascal Broulis, Conseiller d’État, Chef du DFIRE, en charge des bâtiments et du foncier de l’État de Vaud - 021 316 20 01
Cesla Amarelle, Conseillère d’État, Cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture – 021 316 94 95
Rebecca Ruiz, Conseillère d’État, Cheffe du Département de la Santé et de l’action sociale (DSAS) – 021 316 50 00
Philippe Pont, Directeur général des immeubles et du patrimoine de l’État de Vaud (DGIP) – 021 316 74 60
Jean-Pierre Rochat, Syndic de Chavannes-près-Renens, 078 828 37 10
Pour la CPEV, gérée par Retraites Populaires : Lorraine Clément, porte-parole, 021 348 21 32
Pour la Fondation Maisons pour étudiants Lausanne (FMEL) : Chantal Ostorero, Présidente - 021 617 81 82

Visuels : bit.ly/3nKiTXd

Dossier de mise à l’enquête sur le site Internet de la commune de Chavannes-près-Renens :
bit.ly/35X4vo4

Partager la page