Rentrée scolaire 2019-2020

La brochure de la rentrée permet de prendre connaissance des principaux axes d'évolution prévus pour l'année scolaire 2019-2020.

Il existe 3 manières de prendre connaissance des informations sur la rentrée scolaire 2019-2020

1) En ligne

2) En téléchargeant le document (PDF, 3,35 Mo)

3) En utilisant la liseuse de PDF (ci-dessous)

Communiqué de presse

Communiqué de presse du 20 août 2019

Découvrez les regards croisés d'enseignant-e-s appartenant à trois différentes générations dans ces vidéos : séquence 1 et séquence 2.

L’égalité des chances au cœur des ambitions pour l’école vaudoise

Jean-Christophe Bott/KEYSTONE

En septembre 2018, le Conseil suisse de la science (CSS) a dénoncé comme « un fléau » une faiblesse persistante du système éducatif et de formation suisse : la sélectivité sociale. Dans notre pays, l’école tend en effet trop souvent à ne pas réduire les inégalités sociales, mais plutôt à les entretenir, et parfois même à les renforcer. Le rapport « L’éducation en Suisse », également publié en 2018, a pour sa part apporté de nouveaux résultats documentant la discrimination des jeunes dans leurs parcours de formation : moindre accès à la certification secondaire II pour les jeunes issus de la migration, surreprésentation des jeunes étrangers en situation d’échec en fin d’apprentissage, retards scolaires chez les enfants issus de milieux économiquement modestes qui s’aggravent au cours de la scolarité, moindre accès aux études de médecine et d’ingénieurs des jeunes issus de parents sans formation tertiaire. 

Le Conseil suisse de la science a appelé à une prise de conscience des effets négatifs de cette sélectivité sociale et a formulé des recommandations. Il ne prétend pas que tous les élèves pourraient atteindre les mêmes résultats, mais il place les politiques face à leur vraie responsabilité : celle de garantir l’équité. Placer l’égalité des chances au cœur des politiques publiques de l’éducation, c’est viser un objectif bien précis : l’éducation et la formation doivent permettre à chaque enfant, chaque jeune, chaque apprenant, de réaliser tout son potentiel, quelle que soit son origine et quelle que soit la situation socio-économique de sa famille.

Cette ambition d’équité et cette volonté de mieux concrétiser l’égalité des chances sont au cœur du grand chantier qui s’ouvre en cette rentrée 2019 pour l’École vaudoise : le chemin vers une école plus inclusive. En visitant les établissements du canton et en écoutant les enseignants, ce qui frappe le plus, ce sont les fortes différences dans la composition des classes. Cette diversité a augmenté au cours de ces dernières années. Elle s'est accompagnée d'un nombre toujours plus grand d’élèves présentant des besoins particuliers divers en termes d’apprentissage et d’intégration scolaire. Les prestations de pédagogie spécialisée, comme la logopédie, la psychologie et la psychomotricité, ne couvrent pas tous les besoins. L’école assume ses responsabilités avec des enfants aux comportements toujours plus difficiles et complexes. Les enfants allophones ne maîtrisant pas le français augmentent. Il y a aussi de nouveaux besoins de prévention en matière de santé et de préservation d’un bon climat scolaire.

Ce constat a conduit le DFJC à repenser l’accès à toutes ces prestations de soutien à l’école. Ainsi est né le Concept 360, soit un dispositif cantonal qui fixe comment répondre à tous ces besoins de manière globale, circulaire et cohérente. Un cadre qui ancre la nécessité d’apporter aujourd’hui à l’école des soutiens socio-éducatifs, qui postule un accès simplifié, direct, plus efficace, aux prestations de pédagogie spécialisée en responsabilisant davantage tous les établissements et en leur garantissant une marge d’autonomie pour répondre aux besoins de leurs élèves.

Ce chantier commence avec la rentrée de ce mois d'août 2019. La démarche va mobiliser pendant ces trois prochaines années tous les acteurs de l’école, les établissements, leurs directions et leurs enseignants, mais aussi les professionnels intervenant dans les écoles avec des compétences éducatives ou médicales, et bien sûr aussi la Haute École Pédagogique vaudoise. Tous ensemble, nous tracerons un chemin pour mieux intégrer les élèves à besoins particuliers. Et cet effort collectif est porté par la conviction et l'ambition que cette contribution favorisera la réussite scolaire du plus grand nombre.

Dans le même esprit, le DFJC prépare la consolidation de la LEO. Sans toucher aux compromis politiques qui ont permis l’adoption de la loi sur l’enseignement obligatoire (PDF, 70 Ko), il est nécessaire aujourd’hui d’apporter de la souplesse là où le nouveau cadre s'est révélé trop rigide. Ces adaptations visent surtout à renforcer les compétences scolaires des élèves les plus faibles afin que le chemin vers l’épanouissement de leurs talents, vers une formation et vers l’autonomie leur soit également accessible.

Une leçon récurrente des expériences en éducation les plus probantes, c’est que le bagage scolaire acquis à l’école obligatoire se révèle décisif pour la réussite lors des étapes suivantes. Consolider la LEO renforcera la démarche du Concept 360 avec le même objectif : mieux préparer les jeunes à une trajectoire de réussite, dans la formation professionnelle comme au gymnase. En sachant que l’une et l’autre de ces deux voies les préparent à d’autres projets plus ambitieux dans une société qui valorisera et exigera toujours davantage l’apprentissage tout au long de la vie.

La présente brochure donne un aperçu des multiples projets en cours dans le département. D’un volet prioritaire à l’autre, d’un changement ponctuel à une mesure destinée à durer, une ambition commune se construit avec ce fil rouge : trouver des solutions adéquates et durables pour que notre système de formation assume pleinement ses missions d’instruction, d’éducation et d’intégration pour tous les jeunes de notre canton.

Je suis convaincue que ce travail nous permettra d'apporter des éléments de réponse concrets en vue de garantir l'égalité des chances face à l'école.

Cesla Amarelle

Cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC)

Sommaire

Première partie: les quatre chantiers prioritaires du DFJC

1. Vers une école inclusive: le Concept 360

2. L'éducation numérique, un chantier en progression

3. Vers l'amélioration du taux de certification du secondaire II

4. La consolidation de la LEO

Partager la page