Tableau de bord de l’enseignement postobligatoire à la rentrée 2019

Préambule

Les chiffres de la rentrée 2019-2020 publiés sont ceux consolidés par la Direction générale de
l’enseignement postobligatoire à fin juillet 2019. Ces chiffres varient un peu les deux mois suivant la rentrée, spécialement pour les effectifs de la formation professionnelle initiale. De nombreux contrats d’apprentissage sont encore signés à la fin de l’été.

36'500 personnes suivent une formation postobligatoire en 2019-2020

Après l’école obligatoire, les jeunes ont le choix entre les formations générales du gymnase et une formation professionnelle initiale. Des jeunes titulaires d'un CFC entament le cursus conduisant à la maturité professionnelle ; d'autres jeunes, titulaires du certificat de l'École de culture générale, suivent la formation conduisant à la maturité spécialisée. Un petit nombre de jeunes choisissent plutôt de suivre une École supérieure (ES).

19'300 jeunes en formation professionnelle initiale (52,9% du total)

À la rentrée 2019, quelque 19'300 jeunes sont inscrits en formation professionnelle initiale (+ 250 par rapport à 2018). L’apprentissage en entreprise (voie duale) a été choisi par près de 16'130 jeunes alors qu'ils sont 3'170 à entamer une formation à plein temps en École de métiers ou en École de commerce. Les hommes sont majoritaires en formation
professionnelle, que ce soit en voie duale (60%) ou en école (65%).

12'300 jeunes dans les formations générales du gymnase (33,7% du total)

En août 2019, 8'900 élèves sont en formation à l’École de maturité et 3'400 à l’École de culture
générale (soit au total + 100 personnes par rapport à 2018). Alors que les effectifs de l’École de maturité restent stables, ils augmentent de 4.5% en École de culture générale. Les formations gymnasiales attirent davantage de femmes (55% à l’École de maturité et 65% à l’École de culture générale) que la formation professionnelle.

4'900 jeunes suivent une autre filière (13,4% du total)

3'100 élèves sont en Maturité professionnelle alors que quelque 1'300 suivent une formation en École supérieure et 500 sont inscrits en Maturité spécialisée. Cette voie est suivie en grande majorité par des femmes (71%). Elles sont 43% en Maturité professionnelle. La parité est atteinte en École supérieure (50%-50%).

4'455 nouvelles entrées en formation professionnelle initiale

Fin juillet 2019, les jeunes inscrits pour commencer une formation professionnelle initiale sont
85 de plus qu’un an plus tôt. La plupart (87%) des 4'455 personnes nouvellement inscrites pour
entamer une formation dans cette filière ont choisi l’apprentissage en entreprise (voie duale), qui les conduit soit au Certificat fédéral de capacité (CFC), soit à l’Attestation fédérale professionnelle (AFP). L’autre chemin conduisant au CFC, soit une formation dans une école à plein temps, enregistre 13% des nouvelles entrées de cet été. Ces jeunes suivent soit une École des métiers, soit l’École de commerce.

10’532 titres d'une formation postobligatoire délivrés à l'été 2018

Le nombre de titres de toutes les voies de formation postobligatoire délivrés est resté relativement stable ces cinq dernières années. À l'été 2018, on compte 133 titres délivrés de plus qu'un an plus tôt. Une augmentation de 4,5% des maturités gymnasiales délivrées par rapport à 2017 est à relever. Dans l’autre sens, seul les certificats de culture générale ont diminué en 2018. Cette baisse s’explique par le fait que désormais les Écoles de commerce ne délivrent plus ce certificat.

En moyenne 90% des élèves se présentant à un examen d’une formation postobligatoire le réussissent. Le taux de réussite aux examens de CFC est légèrement plus bas (87%) mais il a augmenté de 5% ces cinq dernières années. Celui des maturités spécialisées est resté stable (77%).

Partager la page