La protection du climat scolaire renforcée

L’année scolaire 2018-2019 a été celle d’une mobilisation accrue contre le harcèlement scolaire dans le canton de Vaud. Une enquête menée dans tous les établissements de l’école obligatoire a permis de mieux cerner les contours du phénomène et d’identifier les besoins de renforcer la capacité de l’école à intervenir, soit au titre de la prévention, soit pour la gestion de situations complexes. Un effort accru sur la formation des directions d’établissement et de certains enseignants doit contribuer à renforcer le dispositif cantonal. Et une clarification des pratiques, dans le sens de leur harmonisation, a aussi été menée.

Pour garantir la cohérence dans la durée du dispositif cantonal qui implique de nombreux acteurs issus d’horizons divers, et aussi pour améliorer encore la capacité de faire barrage au harcèlement en défendant l’intégrité des élèves, le DFJC a décidé de créer la fonction de délégué·e à la protection du climat scolaire. Le poste est rattaché au Secrétariat général du département et directement à l’état-major de sa cheffe.

La personne désignée entrera en fonction le 1er septembre 2019. Elle collaborera étroitement avec l’Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire (UPSPS), alliant formation des acteurs et soutien des écoles dans l'évaluation de la qualité du climat de leur établissement. Elle pilotera la mise en place coordonnée des mesures avec les différents acteurs et actrices de l’école, de la santé, et parfois de la police. Elle soutiendra la Direction pédagogique quand celle-ci intervient dans des situations particulières qui nécessitent le recours aux bons offices. Elle assurera un lien étroit et direct entre le terrain et la cheffe du DFJC lorsque certaines situations se détériorent et réclament des interventions plus intensives.

La création de cette fonction est aussi un signal donné aux parents d’élèves. Car la protection du climat scolaire suppose un dialogue de qualité de l’institution avec ceux-ci et leurs associations. Et la déléguée, dans ses missions, aura à veiller au maintien de bonnes relations entre l’école et les familles.

>> Lire la suite: Vers une école plus durable

Partager la page