Un important effort pour des infrastructures performantes et durables

L’éducation numérique suppose de disposer d’infrastructures informatiques appropriées dans les écoles et lieux de formation. Pour l’enseignement obligatoire, l’accord passé en 2020 entre le Canton et les communes sur l’équipement informatique des salles de classe a généré un appel d’air qui va accélérer la nécessaire mise à niveau des équipements (réseaux WiFi, affichage numérique). Grâce à la mobilisation des communes, le développement de ces infrastructures est désormais lancé. Parallèlement, un inventaire précis des besoins est en cours et une étude sur la durabilité de l’ensemble des infrastructures de l’informatique pédagogique a démarré, conformément au projet de mise en œuvre de l’éducation numérique validé par le Grand Conseil en décembre 2019 (PDF, 2,74 Mo) en même temps qu’il votait un crédit de 30 millions pour les trois premières années du projet.

Du côté de l’enseignement postobligatoire, une course contre la montre a commencé pour mettre à niveau les réseaux WiFi des écoles professionnelles et des gymnases, avec le soutien de la Direction générale des immeubles et du patrimoine (DGIP). Les échéances sont rapprochées en raison des règlements nationaux sur l’enseignement de l’informatique dans les cursus des formations générales dispensées au gymnase. De leur côté, les cantons romands discutent des conditions à réunir pour créer un cadre favorable à l’introduction de nouveaux outils numériques pour les élèves tels que le BYOD (Bring your own device — « apportez votre propre matériel »). Ces discussions devront aussi être élargies aux partenaires de l’école.

Par ailleurs, un plan directeur de l’informatique pédagogique au niveau départemental avec des schémas directeurs pour l’enseignement obligatoire et postobligatoire est en cours d’élaboration avec la Direction des systèmes d’information et du numérique (DGNSI). Il devra permettre de doter chaque établissement, chaque classe voire chaque enseignante et enseignant d’un équipement homogène, performant et cohérent avec la mise en œuvre de l’éducation numérique. Une étude de l’empreinte environnementale du numérique est menée conjointement avec la DGNSI sur l’ensemble des infrastructures de l’informatique pédagogique.

Partager la page