Journée PEJ 2019 : le bilan

La Ville de demain imaginée par les jeunes

La Ville de demain imaginée par les jeunes Vaudois-es

Le 6 juin dernier, 127 élèves de 9ème et 10ème issus de sept établissements scolaires du canton de Vaud, une vingtaine d’étudiant-e-s HEC et quelques 60 professionnel-le-s se sont donnés rendez-vous pour la restitution des résultats du projet PEJ 2019 « La Ville de demain ». De la mobilité douce au harcèlement de rue, d’applications mobiles à la réalisation d’aménagements urbains, 32 propositions pour améliorer la vie des jeunes de leur commune sont nées d’un projet inédit et participatif. Ce challenge leur a été proposé par la Commission de coordination de la Politique cantonale de l’enfance et de la jeunesse (PEJ), présidée par le Service de protection de la jeunesse (SPJ) et en collaboration avec la Direction générale de l’enseignement obligatoire (DGEO).

Grâce à l’investissement des divers-es participant-e-s au projet depuis plus d’une année, la manifestation a été un franc succès ! Le bon déroulement de l’événement ainsi que les conclusions réjouissantes auxquelles les acteurs et actrices ont abouti sur la participation des enfants et des jeunes dans le cadre scolaire ont permis de conforter la Commission de coordination PEJ, de même que le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) de la juste direction que prend cette Politique de l’enfance et de la jeunesse.

Pour rappel, la journée PEJ se voulait comme l’aboutissement du travail mis en place depuis septembre 2018 pour lequel huit classes d’élèves de 9ème et de 10ème provenant de sept établissements scolaires secondaires du canton de Vaud devaient « transformer des idées créatives en actions entrepreneuriales » avec l’aide de « Graines d’entrepreneurs ». Grâce au cours HEC « La Ville de demain » de l’Université de Lausanne et à l’Atelier d’entrepreneuriat « Accelerator », les 32 propositions ont été modélisées et concrétisées en solutions innovantes, pour finalement être présentées aux sept communes partenaires du projet, soit Corsier-sur-Vevey, Cugy, Epalinges, Payerne, Préverenges, Rolle/Nyon et Yverdon. Dans le cadre du cours HEC, les étudiants ont repris les 32 idées de projets afin de les diviser en 10 thèmes spécifiques (mobilité douce, déchets, forêt et nature, etc.) sur lesquels travailler, tandis que l'Atelier d'entreprenariat et ses étudiants ont sélectionné 4 propositions de manière à pouvoir les concrétiser.

Les 32 projets triés par commune :

Cet événement a donc permis de réunir les élèves accompagnés de leurs enseignant-e-s, ainsi que divers professionnel-le-s du milieu, les représentant-e-s des communes concernées et tous les collaborateurs et collaboratrices au projet, encadrés par la présence de Madame la Conseillère d’Etat, Cesla Amarelle, et Monsieur Frédéric Vuissoz, Président de la Commission de coordination PEJ et Chef du SPJ. Après avoir démarré la manifestation avec la diffusion d’un film sur l’acheminent du projet depuis ses débuts jusqu’à son dénouement le 6 juin dernier, il est apparu que cette « expérience » s’est avérée très formatrice pour les élèves – les enseignant-e-s sont unanimes à ce sujet. En effet, cette journée a eu pour conséquence de révéler les bienfaits d’un tel programme et de mettre en lumière la participation chez les jeunes dont les bénéfices observés ont été les suivants :

  • la capacité à se révéler, à exprimer un potentiel et à mobiliser des compétences peu utilisées (mais aussi scolaires !), tout en développant des relations dans la classe et en dehors, a été observée dans le 100% des cas ;
  • les enseignant-e-s ont également conclu que la gestion du travail en groupe a eu pour effet d’améliorer la confiance en soi des jeunes – en mettant en avant la posture des filles notamment – et de contribuer au développement personnel en général, y compris dans le cas de profils d’élèves plus atypiques.

L’après-midi a continué avec la présentation par les élèves des 32 projets au moyen de stands mis en place par ces derniers et un petit exercice a été réalisé à la fois par les adultes et les élèves : il s’agissait de coller trois gommettes (oranges pour les élèves, vertes pour les adultes) sur les idées que chacun-e a préféré. Les projets ayant récolté le plus d’appréciations sont :

  • « Tous à Cugy » : organisation de fêtes adaptées pour toutes et tous ;
  • « Help Me » : application de signalement anonyme en tant que Témoin ou Victime de souffrances adolescentes pour son école ;
  • « Nouvelle Sonnerie » : sonnerie et communication interne à l'école ;
  • « Happy Village » : fête d'été annuelle organisée au sein de chaque commune ;
  • « Fun Spot » : lieu de rendez-vous en plein air pour les jeunes de Froideville/Cugy et environ ;
  • « No Smoke » : programme de lutte contre la cigarette et le cannabis aux abords des écoles et places de jeux ;
  • « Parc Roll N Roll » : premier parc public entièrement adapté aux jeunes et plus âgés à mobilité réduite ainsi qu’à tout engin roulant (trottinettes, poussettes, vélo, etc.) ;
  • « Crosslight » : éclairages solaires, passages-piétons et signalétique avec led, pouvant changer de couleur suivant les évènements de la commune.

Pour la suite,

  1. les idées des élèves concrétisées sous forme de projets par les étudiant-e-s et remises aux conseils des établissements scolaires ainsi qu’aux communes pourront être intégrées et mises en place dans leurs programmes respectifs, notamment avec le soutien de « J’ai un projet » (Centre vaudois d’aide à la jeunesse).
  2. Par ailleurs, la Commission de coordination PEJ met à disposition des subventions qui soutiendront, le cas échéant, les projets issus de la journée PEJ 2019.
  3. Finalement, une évaluation du concept à partir des établissements scolaires ayant pu tester ce modèle pédagogique sera présentée à la DGEO, afin de promouvoir et de soutenir ce type de programme pour les enseignant-e-s qui souhaiteraient en bénéficier.

Article Education 21 (PDF, 1,90 Mo)
Note à la presse (PDF, 131 Ko)

En savoir plus sur le lancement du projet

Partager la page