Montreux Jazz 2022: bilan sécuritaire positif

Publié le 18.07.2022

Dans le cadre du 56ème Montreux Jazz Festival qui s’est déroulé du 1er au 16 juillet 2022, près de 250'000 festivaliers se sont rendus sur les quais de Montreux majoritairement avec les transports publics. Avec seulement 7 cas qui lui ont été rapportés, la police a constaté une forte diminution des vols durant ces 16 jours de festival. Les mesures prises en matière de médiation urbaine et la présence policière renforcée ont permis de diminuer les nuisances, limiter les bagarres et les agressions.

A l’occasion de la 56e édition du Montreux Jazz Festival (MJF), la police a mis en place, comme les années précédentes, un dispositif coordonné entre tous les acteurs de la sécurité. Pilotés depuis le Centre d’engagement et de coordination (CECo) situé dans les locaux de Police Riviera à Clarens, les différents partenaires de la sécurité ont travaillé de concert. Il s’agit notamment des agents de Police Riviera, des gendarmes et inspecteurs de la Police cantonale vaudoise, du SDIS Riviera, de la Protection civile Riviera, des services sanitaires, des organisateurs du MJF, de l’entreprise Securitas, et des différents services communaux concernés. Le détachement judiciaire et un détachement de police secours, composé d’agents de police et de gendarmes, chargés des interventions à l’endroit de personnes commettant des infractions, étaient présents quotidiennement sur le site de la manifestation.

Cette 56ème édition a attiré 250’000 personnes et a notamment accueilli des artistes comme Björk, Diana Ross, Nick Cave, Robert Plant, Jacques et Thomas Dutronc et Jeff Beck accompagné de Johnny Depp. Près de 450 concerts et événements gratuits sur 11 scènes ont également été proposés aux festivaliers. La police relève, une nouvelle fois, qu’aucun problème sécuritaire majeur ne s’est produit dans l’enceinte du festival. Pour lutter contre les vols à la tire et les vols par effraction dans les véhicules, la police a lancé sa traditionnelle campagne de prévention de l’été visant à sensibiliser les festivaliers afin d’enrayer ce phénomène. Des affiches ont été mises en évidence dans les lieux fréquentés et Police Riviera a également effectué des actions de prévention ponctuellement dans l’enceinte du festival.

Médiation urbaine
Fruit d’une collaboration entre le MJF et la commune de Montreux, le projet de médiation urbaine a permis de réduire les risques pour le jeune public et plus largement à apaiser l’espace public festif. Le dispositif de médiation urbaine les « Guerrabas » a été présent tous les soirs du festival de Jazz sur site et en périphérie de 21 heures à 5 heures et demie du matin. Une collaboration avec la Fondation AACTS a été menée tous les vendredis et samedis soir du festival lorsque le dispositif était présent au parc Jean Villard-Gilles. Au total, plus de 5’500 bouteilles d’eau comportant des messages de prévention et de réduction des risques ont été distribuées. Aucun incident majeur n’a été observé. Dans l’ensemble, ce fut une très bonne édition avec beaucoup moins de personnes nécessitant une prise en charge pour consommation d’alcool excessive.

Statistiques
Globalement, le bilan sécuritaire est positif et une ambiance bon enfant a régné durant l’entier de ce festival, ce qui a contribué à une certaine sérénité. Les infractions à la loi sur les stupéfiants sont restées à un niveau acceptable. Ainsi, la police a saisi 5 g de cocaïne, 140 g de haschisch / marijuana et 1 pilule d’ecstasy. Pour le reste, la police communique les chiffres suivants : 2526 amendes d’ordre, 35 véhicules mis en fourrière, 2 plaintes pénales, 332 objets trouvés, 7 vols, 23 bagarres/ivresses, 6 personnes mises en cellule, 10 agressions, 16 infractions stupéfiants, 1 enfant égaré et 56 contrôles d’identité.
Très peu de cas de vols à l’astuce / à la tire ont été perpétrés. Un seul cas de vol à l’arraché de colliers  a été inventorié, sans avoir été formellement avéré pour l’instant. Quelques suspicions d’intoxication au GHB par déversement de liquide ont été signalées. Trois d’entre elles ont pu faire l’objet d’un test et ont démontré que le récipients ne contenait pas cette drogue. Cinq cas de piqûres ont été annoncés à l’infirmerie du MJF ainsi que 2 cas dans un hôpital. Une plainte a été déposée. Le communiqué de presse à ce sujet diffusé quelques jours avant le début du MJF a très probablement eu un effet rassurant sur le public, en plus de donner des explications sur le phénomène.

Présente durant l’entier de la manifestation, l’entreprise Securitas est intervenue sur 80 cas sanitaires, 62 actes de violence, 12 usurpation d’identité et 13 affaires liées à la consommation de stupéfiants.

Plus de 2000 véhicules à gérer
Subordonnée à Police Riviera, la Protection civile Riviera a engagé 61 astreints pour 272 jours de service et a parqué ou aiguillé 2032 véhicules. Un nouveau dispositif de stationnement a été mis en place, privilégiant les parkings de Montreux et déviant les véhicules sur les parkings existants des communes avoisinante. Le parcage sur les routes cantonales étant utilisé en ultime recours (utilisé une seule fois). Globalement, la circulation est restée fluide à Montreux durant cette édition du Montreux Jazz.

Le SDIS Riviera est intervenu sur un feu d’arbre et un feu de poubelle et a constaté la déprédation d’un extincteur.

Le service sanitaire de la manifestation a pris en charge 1’090 personnes dont 40% petites traumatologies avec quelques transferts pour sutures / 9% abus de substances / 8% coup de chaleurs pendant concerts / 3,3% allergie ( 1 déchoc pour choc anaphylactique sur allergie alimentaire avec transfert en ambulance) /très peu de troubles digestifs ( hygiène, stands, nourriture, malgré la chaleur). Près de la moitié des cas provenaient des membres de l’organisation (bénévoles,…)

Le Service des espaces publics de la ville de Montreux a constaté une nette diminution de déchets sauvages par rapport aux éditions de 2019 et 2018. Le tonnage final sera connu après le démontage des installations. Le personnel de la voirie et des espaces verts intervenait dès 5:00 heures pour nettoyer le périmètre du festival, soit environ 1 km de quais et de parcs. L’effectif se situait entre 20 personnes le weekend et 25 personnes en semaine, comprenant 4 à 5 camionnettes à pont pour charger les déchets, 2 à 3 laveuses et 2 balayeuses. Le nettoyage a duré environ 4 heures, ce qui représente environ 1500 heures de travail durant ces 16 jours.

Les transports publics VMCV SA ont exécuté 980 heures de conduite supplémentaires et 19'365 km supplémentaires.

Les sociétés de sauvetage du Haut-Lac n’ont pas eu à intervenir devant le périmètre du MJF.

De son côté, le 2m2c a engagé 44 personnes sur la manifestation qui ont procédé à 90 interventions techniques, sont intervenus sur 2 alarmes incendie (vapotage et machine à fumée Lisztomania), sur 1 micro-coupure de courant réseau Romande Energie et monté 1,3 kilomètres de parois de stand modulaire installés afin de créer des bureaux, des espaces de stockages et des séparations de zones.

Partager la page