Le 45e Paléo Festival de Nyon s’est déroulé en toute sécurité

Publié le 25.07.2022

Tous les services de sécurité, après deux années sans festival, ont œuvré main dans la main pour cette édition du 45e Paléo Festival de Nyon entre le 18 et le 25 juillet 2022. La présence des équipes de sécurité, de la police ainsi que le dialogue et les mesures de prévention instaurés par l’organisateur et les services publics ont permis à cette 45e édition de se dérouler sans heurts et dans la convivialité, malgré la canicule.

À l'occasion du 45e Paléo Festival, tous les partenaires sécuritaires, après deux années sans festival, ont mis sur pied leur dispositif de sécurité préventif entre le lundi 18 et le lundi 25 juillet 2022. Coordonné depuis le poste de commandement des opérations (PCO Paléo), situé pour la première fois dans les bâtiments de la Haute école de viticulture et d’œnologie de Changins et exploité avec l’appui de la PCI, il a permis d'engager les moyens adéquats et de centraliser 24 heures sur 24 toutes les informations à caractère sécuritaire (46 événements importants et près de 900 appels). Les infractions commises en marge du festival sont très faibles en regard de la présence d’environ 50'000 personnes par jour sur le site et les vols en général sont stables. La Police cantonale, la Police Nyon région (PNR) et la sécurité Paléo ont maintenu les mesures pour répondre aux menaces actuelles. Le détachement de proximité, composé de gendarmes et de policiers de la PNR, a assuré une présence soutenue aux abords immédiats de la manifestation, chaque jour de 16h30 à 23h30. Ce périmètre comprend notamment La Rue, le Quartier Libre, les parkings, ainsi que les gares NStCM et routière. Le personnel a pu répondre à environ 150 demandes de renseignements et a distribué plus d’une soixantaine d’étiquettes préventives pour les enfants, permettant d’identifier les parents en cas de perte de l’enfant. Par ailleurs, les policiers ont procédé à quelques sensibilisations face à des comportements inadéquats, dispensé des messages préventifs et répondu à plusieurs sollicitations de la part du personnel Paléo. La présence de ces policiers a reçu un accueil très positif tant de la part des commerçants que des festivaliers.

Pour l’organisateur, l’édition 2022 du Paléo Festival Nyon s’est parfaitement déroulée du point de vue de la sécurité. Aucun problème majeur n’est venu ternir la fête grâce à la bonne préparation et au travail des quelques 1’600 collaborateurs des services d’Accueil et de Sécurité comprenant les secteurs du camping, de la sécurité, de l’infirmerie, de la prévention auprès du jeune public et de la mobilité. Le dispositif de sécurité efficace mis en place a permis de faire face de façon sereine aux différents événements mineurs rencontrés. Trois personnes ont été interdites de festival pour des faits de comportement agressif.

Des efforts particuliers ont été menés par les équipes du Festival et la police présentes sur site concernant la surveillance des vols et des délits. Ceci avec des résultats satisfaisant puisque seulement 65 délits ont été recensés, dont 47 vols de différents types (dans les tentes, pickpockets), notamment les soirs de weekend. Il est à souligner à ce titre l’excellente collaboration avec les autorités en général et la Police cantonale en particulier, qui a permis un traitement efficace et dissuasif des incidents ou délits constatés.

La canicule qui aura duré toute la semaine, avec des températures extrêmes mardi 19 juillet, n’a pas généré de surcas médico-sanitaires durant la manifestation. Une information préventive massive ainsi que la multiplication des points d’eau ont favorisé une bonne protection et hydratation pour le public, évitant ainsi les coups de chaleur. Tous les concerts se sont parfaitement déroulés, sans incident de sécurité, grâce à la bonne collaboration des artistes et à l’efficacité du dispositif de gestion de foule mis en place par le Festival.

Le dispositif judiciaire mis en place par la Police cantonale sur le site compte des inspectrices, des inspecteurs et des gendarmes en civil, pour traiter les affaires au premier échelon, dont le suivi est confié aux inspecteurs de la permanence de la police de sûreté. Ce détachement est présent sur le terrain de l'Asse, sur le « Quartier libre », au camping, et sur l'ensemble du périmètre de la manifestation. Le dispositif judiciaire est également prévu pour des missions de sécurité et d’ordre public à titre préventif. Les policiers ont pu compter sur l'excellente collaboration du personnel de la sécurité privée de Paléo, permettant non seulement d'éviter tout problème majeur, mais également d'interpeller plusieurs délinquants en flagrant délit. Plusieurs personnes ont été déférées au Ministère public de l'arrondissement de la Côte pour des vols et une pour trafic de produits stupéfiants (14 parachutes de cocaïne 16 gr et 36 pilules type MDMA). Quatre annonces de piqûre ont fait l’objet d’une prise en charge selon les procédures établies, deux cas ont fait l’objet d’une plainte pénale et à ce stade les analyses n’ont pas révélé la présence de produits particuliers.

La Police Nyon région (PNR) et la gendarmerie ont enregistré 14 plaintes pénales, pour des vols tant au camping (dans les tentes) que sur le reste du site (10 en 2019, 10 en 2018 et 2017 - 15 en 2016 - 19 en 2015 - 30 en 2014 - 100 en 2013 - 70 en 2012). L’objectif principal, en plus du service habituel, était de garantir une présence préventive et visible dans la périphérie immédiate du site de la manifestation, en dehors des heures de fonctionnement du dispositif dédié. Durant l’après-midi et en soirée, cette présence était principalement assurée dans l’hypercentre de Nyon, à la Gare CFF, ainsi que dans les zones de détente, au bord du lac, en raison de l’afflux massif de festivaliers durant l’après-midi. En réponse à des comportements inadaptés, le dispositif relatif à la station de taxis de la Vuarpillère a dû être adapté en cours de semaine, en étroite collaboration avec le personnel de Paléo. Les dispositions prises ont été bien accueillies et ont permis de rétablir la situation. Deux chauffeurs de taxi ont été dénoncés pour des infractions au Règlement des taxis de la ville de Nyon.

Le camping du Festival a connu une fréquentation constante par rapport aux années précédentes avec 8’000 personnes (moyenne de fréquentation) dans un environnement sécurisé et agréable. Il est à noter la forte progression du nombre de camping-cars (environ 600 véhicules par jour). Le camping Pal’Asse, avec ses tentes en location, continue de connaitre un grand engouement, à la grande satisfaction des organisateurs et des campeurs intéressés.

Le PCO a coordonné les mesures en matière de circulation et de parcage afin de répondre à l'affluence des automobilistes, soit une moyenne d’environ 13’000 véhicules par jour avec un pic de 16'000 véhicules pour la soirée du dimanche 24 juillet. A noter que les voitures sont en diminution alors que les cycles augmentent (+70%). Le dispositif journalier comptait 127 hommes et femme de la PCI, des gendarmes, des agents de la police de Nyon région, et quelques agents de sécurité privée, renforcés durant toute la semaine par 80 pompiers et 35 bénévoles de la région. La PCI a également assuré le ravitaillement de tout le dispositif circulation et du PCO.

En matière de prévention des délits, les policiers chargés de prévention de la direction communication et relations avec les citoyens de la Police cantonale étaient actifs quotidiennement dans l’enceinte de l’Asse pour sensibiliser les festivaliers à la problématique des vols en général et des vols à la tire en particulier. Le nouveau policier de l’internet, eCop François, était également présent et a diffusé 4 vidéos de prévention sur TikTok et Instagram totalisant une audience de plus de 280'000 vues.

L’office fédéral de la douane et de la sécurité des frontières (OFDF) a procédé, le 20 juillet, à un contrôle des différents stands présents sur le site du festival. Le personnel de l’OFDF a dénoncé plusieurs exploitants pour des infractions douanières, en particulier l’absence de dédouanement de marchandises. Les amendes, droits de douane et la TVA se montent à plusieurs milliers de francs par cas.

L’officier de permanence de l'État-major cantonal de conduite (EMCC) était présent quotidiennement au rapport de situation se tenant prêt à une montée en puissance en cas d’événement majeur nécessitant la mise en œuvre des processus de gestion de crise du canton.

La Police des transports CFF (TPO) était également présente dans les trains circulants entre Lausanne et Genève, ainsi que dans les gares de Nyon, Rolle et Gland afin d’assurer la sécurité des usagers.

Le service médical Paléo, comptant 115 collaborateurs, dont des régulateurs, secouristes, des ambulanciers, des infirmiers et des médecins, s’est relayé 24h/24 au camping et pendant les heures d’ouverture sur le terrain. Il a traité plus de 3’000 patients (3’000 en 2019), principalement pour des cas bénins, un nombre restreint d'intoxication alcoolique ou autres, et quelques fractures et traumatismes. Les fortes chaleurs n’ont pas engendré de surplus d’activité et seuls 8 patients ont été emmenés en ambulance dans les hôpitaux pour des contrôles ou une prise en charge. Le terrain sec et poussiéreux a entrainé quelques entorses et problèmes d’irritation, mais sans gravité particulière.

Le SDIS de Nyon a été chargé de la sécurité feu sur tout le site du festival, y compris les parkings, et lors du feu d'artifice le dimanche soir. 110 pompiers volontaires, provenant des SDIS Nyon-Dôle, du SDIS Terre-Sainte et du SDIS Gland-Serine ont assuré à tour de rôle les différentes périodes de garde durant la semaine, 12 pompiers étant présents en permanence aux trois postes d'attente avec deux véhicules lourds de types tonne-pompe, un véhicule léger haute-pression, deux véhicules légers et trois motopompes, ainsi qu’un réseau d’eau sous pression de 5 kilomètres ceinturant le terrain de l’Asse. Les pompiers ont dû intervenir le 19 juillet pour un feu de plusieurs voitures sur le parking des collaborateurs avec 3 voitures détruites et 10 partiellement endommagées pour un total de 40 véhicules impliqués et avec un demi-hectare de champ brulé. Une prise en charge des déclarations d’assurance a été mise en place par Paléo avec la Police cantonale pour accompagner les personnes lésées.  Autre intervention le 23 juillet pour un départ de feu de bûches dans la forêt du parking Dôme et le dimanche 25 pour un départ de feu lors du feu d’artifice qui a nécessité le renforcement du dispositif avec l’engagement de 63 personnes et 10 véhicules pour assurer la sécurité feu.

Partager la page