Table ronde et ateliers avec 230 seniors et spécialistes

Publié le 26.11.2021

Aujourd'hui, au Palais de Beaulieu à Lausanne, 230 participants ont discuté les futures lignes directrices de la stratégie «Vieillir 2030» et proposé des mesures concrètes.

Le Département de la santé et de l'action sociale (DSAS) donne une nouvelle direction à la politique cantonal du vieillissement. L’objectif est de faire face à l’évolution démographique, de répondre au mieux aux besoins actuels et futurs des seniors et de valoriser leur place dans la société. Cette stratégie «Vieillir 2030» se construit à partir d’une démarche participative très large.

Ainsi, le 26 novembre, 230 seniors, experts, représentants de communes et d’organismes privés et parapublics ont participé à une journée de discussion organisée par la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) au Palais de Beaulieu à Lausanne. Lors de 16 ateliers, animés par des collaborateurs du DSAS et d’autres experts en la matière du vieillissement, les participants ont discuté les futures lignes directrices de cette politique et proposé des mesures de mise en  œuvre.

Le matin, devant le plénum, Tine Rostgaard, professeure à la Roskilde Université au Danemark, a apporté un regard externe sur les bonnes pratiques danoises. En effet, ce modèle est précurseur en matière de logements pour personnes âgées, de prévention de la santé et de prise en compte des besoins spécifiques des seniors d’aujourd’hui.

Dans l'après-midi, la psychologue, psychothérapeute et écrivaine, Marie de Hennezel, a traité la question du vieillissement de manière plus philosophique et proposé des pistes de réflexion pour la lutte contre l’âgisme.

A la fin de la journée, une synthèse et une conclusion ont été proposées par Rebecca Ruiz, cheffe du DSAS, Chantal Weidmann Yenny, membre du comité des Union des communes vaudoises, Raoul Sanchez, vice-président de l’association de communes vaudoises, et Patricia Dubois, coprésidente d’Agora Vaud.

Plus d'informations sur «Vieillir 2030»

Partager la page