Nouvelles aides gratuites pour les proches aidant-e-s

Publié le 15.10.2019

Cette année encore, la Direction générale de la cohésion sociale a renforcé ses mesures d’aides de son programme cantonal pour le soutien aux proches aidant-e-s.

Chacun-e peut, à un moment donné, être appelé-e à aider un-e proche parent-e ou ami-e malade, vieillissant-e, en situation de handicap ou en perte d’autonomie. En l’absence de soutien, cette relation d’aide a un impact sur la santé physique et psychique des proches aidant-e-s, leur vie familiale et sociale, leur engagement professionnel ou encore leur parcours de formation. En vue de la Journée des proches aidant-e-s qui aura lieu le 30 octobre, les autorités des cantons de Vaud, Genève, Fribourg, Jura, Neuchâtel, Valais et Tessin ont exprimé aujourd’hui toute leur reconnaissance aux proches aidant-e-s, en leur rappelant que des prestations d’aide et de soutien existent pour les accompagner dans leur parcours et éviter ainsi un épuisement.

14% de la population vaudoise apporte de l’aide régulière à un-e proche. 60% des
aidant-e-s doivent concilier cet accompagnement avec une activité professionnelle. Cette année encore, la Direction générale de la cohésion sociale a renforcé ses mesures d’aides de son programme cantonal pour le soutien aux proches aidant-e-s :

  • L’association Espace Proches a mis en place trois antennes régionales. Elles sont ouvertes une fois par semaine à la Clinique La Lignière à Gland, au Réseau Santé Nord Broye à Montagny-près-Yverdon et à l’Espace Santé Rennaz. Tout comme l’Espace Proches à Lausanne, elles proposent aux proches des informations, des conseils et des entretiens individuels gratuits. Plus d’informations : Espace Prochestél. 0800 660 660 (appel gratuit)
  • Dès le 30 octobre, les 49 centres médico-sociaux (CMS) de l’Association vaudoise d’aide et de soins à domicile (AVASAD) proposeront un soutien gratuit à toutes et tous les proches aidant-e-s du canton. Que les personnes qu’ils-elles accompagnent soient bénéficiaires, ou pas, des prestations du CMS, il pourra leur être proposé un accompagnement individuel sous la forme d’une rencontre avec un professionnel du CMS. L’objectif est de clarifier les besoins des proches aidant-e-s et de prendre en compte leurs préoccupations. Ce soutien peut aussi s’étendre à la mise en place de prestations d’aide du CMS ou à l’orientation vers d’autres institutions partenaires.
    En plus, l’AVASAD lancera la « carte d’urgence », particulièrement utile lorsque les proches aidant-e-s sont soudainement empêché-e-s d’apporter l’aide habituelle nécessaire au proche aidé, par exemple en raison d’une urgence médicale personnelle. Le CMS peut prendre alors rapidement les mesures indispensables au bien-être de la personne aidée, selon ce qui aura été convenu et documenté à l’avance à l’aide de la carte. Le CMS peut adapter, voire organiser, ses prestations auprès de la personne aidée, contacter un-e autre proche ou faire intervenir un autre acteur du système de santé.
    Plus d’informations : AVASAD, tél. 021 623 36 36
  • La consultation psychologique gratuite dispensée au Centre ambulatoire de psychiatrie de l’âge avancé à Lausanne, aux Centres mémoires à Rennaz et à Rolle ainsi qu’au Réseau santé Nord Broye à Montagny-Chamard s’élargit à un nouveau public-cible. A partir de fin octobre, cette offre ne s’adresse plus seulement aux proches aidant-e-s des personnes atteintes de troubles de la mémoire. En effet, elle sera ouverte à tout-e proche qui souhaite dépasser la pénibilité d’une charge émotionnelle auquel il-elle peut être souvent confronté-e. Plus d’informations 

Lire le communiqué de presse

Partager la page