Bilan rassurant des tests de dépistage à large échelle organisés dans les stations vaudoises

Publié le 13.02.2021

Au terme de la phase pilote des tests de dépistage à large échelle organisés dans les stations de Villars-sur-Ollon, des Diablerets et de Leysin, les autorités cantonales tirent un premier bilan rassurant. Plus de 2’650 tests effectués ont permis de mettre en évidences moins de 1% de cas positifs, dont un quart sont asymptomatiques. Les stations restent ainsi ouvertes à une période essentielle pour l’économie et le tourisme régionaux, ce à une semaine des relâches scolaires vaudoises.

Lors de la séance à Leysin, le syndic Jean-Marc Udriot se prête au jeu

En application de la stratégie développée par l’OFSP consistant à organiser des tests à large échelle, dans les zones où se concentrent et se mélangent des personnes venues de régions différentes, le canton de Vaud a mis en place ces tests dans les stations des Préalpes vaudoises, à Villars-sur-Ollon,  aux Diablerets et à Leysin. Ces tests à large échelle sont organisés par l’État-major cantonal de conduite (EMCC)  avec l’appui de la cellule de contact tracing du médecin cantonal et, pour les trois jours à Leysin, une trentaine d’étudiants en médecine de 5e année engagés par Unisanté dans le cadre de leur formation en médecine communautaire.

Cette phase pilote s’est déroulée sur neuf jours du 5 au 13 février 2021. À la fermeture du centre samedi soir à 19h00, 2’659 personnes étaient venues dans les trois centres pour passer un test rapide. Ceux-ci ont permis de détecter 26 personnes positives, soit 0.98% du total  avec la répartition  suivante : Villars 1'147 test, dont 23 positifs (1.97%), Les Diablerets 599 tests, dont 1 positif (0,17%) et Leysin 913 tests, dont 2 positifs (0.22%). Parmi les cas positifs, un quart des personnes était asymptomatique. La découverte de ces tests positifs a permis d’appliquer rapidement les procédures de gestion des contacts et ainsi d’interrompre des chaînes de transmission du virus et le développement de foyers d’infections.

Lire le communiqué

Partager la page