Freiner l'installation du moustique tigre

Publié le 01.06.2020

Le moustique tigre fait partie des espèces envahissantes non indigènes susceptibles de s’installer dans le canton. Venu du sud, l’insecte est déjà présent dans les pays voisins. En Suisse, il est installé au Tessin et a été récemment identifié en Suisse romande à Monthey et à Genève. Son installation est favorisée par les activités humaines, son adaptabilité écologique marquée et le changement climatique.

Le moustique tigre est indésirable car il peut transmettre certaines maladies tropicales comme la dengue, le virus zika et le chikungunya, dans les zones où ces maladies sont endémiques. A l’heure actuelle, la probabilité qu’un moustique pique une personne malade puis une seconde non malade est très basse dans le canton. La stratégie fédérale (OFEV), reprise par le Canton, est de maintenir le moustique tigre à un nouveau très bas pour limiter ce risque de transmission de maladies tropicales.

La Direction générale de la santé du DSAS, avec ses partenaires, a anticipé son arrivée en mettant en place diverses mesures depuis 2019, avec pour objectif de freiner l’installation de l’insecte sur le territoire cantonal et ainsi limiter les risques en santé publique. L’expérience tessinoire montre que les mesures de prévention – monitorage sur le terrain, traitement rapide et communication publique – sont utiles et efficaces pour freiner l’installation de cet insecte indésirable,.

Pour plus d’informations : www.vd.ch/moustique-tigre

Partager la page