Domaines viticoles cantonaux

Domaine pédagogique de Marcelin

Le Domaine pédagogique de Marcelin forme les apprenti-e-s viticulteurs / viticultrices ainsi que les cavistes. Le domaine produit également une riche gamme de vins qui sont mis en dégustation et disponibles à la vente sur le site, au Magaz' à vin.

Un peu d'histoire..

Les écrits qui mentionnent pour la première fois la présence de vignes sur le lieu-dit de Marcelin datent de 1304. On rapporte alors qu'un coteau exposé plein sud, face au Mont-Blanc, domine la ville de Morges.

D'autres archives, datant du 17e siècle, soulignent également l'importance de ces terres propices à la vigne qui furent choisies en 1921 pour y établir l'École d'agriculture et de viticulture, ainsi qu'un domaine viticole, agricole, arboricole et maraîcher, à des fins pédagogiques et expérimentales.

Actuellement, le Domaine de Marcelin est géré par Direction générale de l'agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires (DGAV) de l'État de Vaud et sert de «domaine pilote» pour la formation des futurs vignerons et cavistes. Le domaine est orienté vers des méthodes novatrices de culture, d'élaboration et d'élevage des vins.

L'expérimentation actuelle concerne l'entretien mécanique des sols pour une viticulture sans herbicide, la culture en biodynamie, la plantation de cépages résistants aux maladies fongiques pour une viticulture plus écologique, la valorisation de la diversité clonale des cépages traditionnels, l'influence de la concurrence hydro-azotée sur la qualité des vins, l'adaptation pédo-climatique de nouveaux cépages, l'élevage de vins en barriques, pour ne citer que quelques exemples.

Aujourd'hui, le Domaine de Marcelin s'étend sur près de 7.5 hectares de coteaux, plantés de nombreux cépages différents.

Domaines des Hospices Cantonaux d'Aigle et de Villeneuve

L'histoire des Hospices Cantonaux commence il y a plus de 8 siècles quand Aymon de Savoie, fils de Thomas de Savoie, fondateur de Villeneuve, va offrir à la ville un Hôpital ainsi que les terres nécessaires à sa bonne marche, notamment des parcelles de vignes localisées sur les terres de la ville et à Aigle. Cet acte de donation est signé à Chillon le 25 juin 1236.

Villeneuve est alors une ville de premier ordre car elle bénéficie d'une activité économique intense grâce à son port, mais aussi parce qu'elle se trouve sur le passage Nord-Sud entre la France et l'Italie. Ainsi, en plus de ses fonctions d'accueil pour les pauvres et les malades, l'Hôpital fait office de gîte pour les nombreux pèlerins qui empruntent cet axe.

En 1375, ce sont les Chanoines de Saint-Maurice qui acquièrent ce patrimoine qui, en 1536 passe aux Bernois lors de leur invasion de la région. En 1789, date de leur retrait, Leurs Excellences de Berne cèdent l'Hôpital aux Vaudois, qui déclareront leur indépendance cinq ans plus tard.

Aujourd'hui, les Hospices Cantonaux s'étendent sur près de 8 hectares, dont 3 à Aigle et 5 à Villeneuve. On y cultive les cépages blancs Chasselas, Sauvignon Gris, Savagnin blanc et les cépages rouges Pinot Noir, Gamaret, Garanoir et Diolinoir.

Partager la page