Votre identité

Le directeur général de l’enseignement obligatoire et de la pédagogie spécialisée prend sa retraite

Le Conseil d’État a reçu la décision de Giancarlo Valceschini, actuel directeur général de l’enseignement obligatoire et de la pédagogie spécialisée, de faire valoir son droit à la retraite en date du 31 mai 2023. Du poste d’enseignant à celui de directeur général de la DGEO, il aura dédié l’ensemble de sa carrière professionnelle à l’école vaudoise.

Giancarlo Valceschini
Photo: J.-B. Sieber / ARC.

Giancarlo Valceschini a été nommé à la tête de la Direction générale de l’enseignement obligatoire et de la pédagogie spécialisée (DGEO) le 1er mars 2019 avec pour mission de réunir la Direction de l’enseignement obligatoire et le Service de l’enseignement spécialisé et de l’appui à la formation (SESAF). Un mandat hautement symbolique pour celui qui a toujours défendu l’égalité des chances. En 44 ans de carrière, il a mené des projets complexes et des réformes importantes pour l’école vaudoise, tout en développant des logiciels qui ont participé à la digitalisation de l’administration.

Homme de projets et pédagogue, Giancarlo Valceschini a commencé sa carrière en 1979 en tant qu’enseignant pour le cycle 3 au sein de l’Établissement secondaire Pestalozzi, à Yverdon. Il devient doyen puis, en 1999, directeur de l’Établissement primaire Pestalozzi. En 2006, il rejoint la Direction générale de l’enseignement obligatoire comme responsable d'unité. Reconnu pour ses compétences et ses connaissances, Giancarlo Valceschini se voit confier plusieurs postes à responsabilité : chef de l'Office cantonal des bourses d'étude et d'apprentissage puis directeur de l’organisation au SESAF, directeur général adjoint de l’organisation et de la planification à la Direction générale de l’enseignement obligatoire, puis chef de service au SESAF. 

Giancarlo Valceschini est chargé en 2019 par le Conseil d’État de rassembler l’enseignement spécialisé et l’enseignement obligatoire, symbole du lancement du projet d’école à visée inclusive, en fondant et dirigeant la Direction générale de l’enseignement obligatoire et de la pédagogie spécialisée (DGEO). A la tête de l’une des plus grandes directions de l’État de Vaud, il continue de promouvoir la transmission du savoir et l’égalité des chances. Sous sa direction, l’école vaudoise a donc, entre autres, lancé son projet d’école à visée inclusive, le Concept 360°, entamé le déploiement de l’éducation numérique et traversé la crise du Covid-19. Elle a aussi lancé un vaste plan de formation pour une meilleure prise en charge des élèves qui ont des troubles de l’autisme. Enfin, elle a aussi rayonné sur le plan national, puisque Giancarlo Valceschini préside la Conférence latine de l'enseignement obligatoire. 

Le Conseil d’État a donc pris acte du souhait de Giancarlo Valceschini de faire valoir son droit à la retraite à l’âge légal de 65 ans, après avoir dédié sa carrière professionnelle à l’école vaudoise. S’il sait pouvoir compter sur ses compétences jusqu’au 31 mai 2023, le Conseil d’État tient d’ores et déjà à lui faire part de sa reconnaissance pour tout ce qu’il a apporté au système scolaire du Canton, que ce soit en tant qu’enseignant, doyen ou cadre du département. Il tient également à lui témoigner sa gratitude pour son engagement et ses compétences professionnelles et humaines qu’il a mises au service du Département de l’enseignement et de la formation professionnelle. Le poste de directrice générale ou directeur général de la DGEO est actuellement au concours.

Liens

Partager la page