Gland : acte de sabotage sur un pylône électrique

Publié le 26.06.2020

Un pylône électrique de la ligne à très haute tension (220 Kv) Romanel - Foretaille a été saboté sur la commune de Gland. Cet événement n’a pas fait de victime. Les investigations sur place sont menées par les enquêteurs de la Police cantonale vaudoise et de fedpol, alors qu’une instruction pénale a été ouverte par le Ministère public de la Confédération. La police lance un appel à témoin.

Ce jour vendredi 26 juin 2020 vers 10h50, la Police cantonale vaudoise a été avisée par des automobilistes de la chute d’un pylône électrique proche de l’autoroute Lausanne - Genève, peu avant Gland en direction de Genève. Il s’agit d’un pylône de la ligne à très haute tension Romanel – Foretaille. Plusieurs patrouilles de la gendarmerie et les enquêteurs de la police de sûreté se sont rapidement rendus sur place, rejoints par des enquêteurs de fedpol. Les premières constatations montrent que le pylône a fait l’objet d’un acte de sabotage probablement au moyen d’explosif. Les auteurs n’ont pour l’heure pas été identifiés.

La circulation sur l’autoroute n’a pas subi de désagrément et la zone a été entièrement bouclée pour les besoins des investigations.

En raison de l’utilisation vraisemblable d’explosif, une instruction pénale contre inconnu a été ouverte par le Ministère public de la Confédération afin de déterminer les circonstances exactes de cet événement qui n’a pas fait de victime.

La police lance un appel à témoin : toutes les personnes qui auraient des renseignements à donner à propos de cet événement sont invitées à contacter les enquêteurs de fedpol au numéro de téléphone : 0800 333 765, atteignable 24 sur 24.

Cet événement a nécessité l’intervention de plusieurs patrouilles de gendarmerie, des enquêteurs de fedpol, de la brigade de police scientifique et des enquêteurs de la police de sûreté, des pompiers du SDIS Gland-Serine, d’une patrouille de l’EMCC, de la PCi, ainsi que de techniciens. Un hélicoptère de l’armée a également été engagé au profit de la police pour une mission d’observation.

Partager la page